Actions Collégiens: un dispositif de prévention éducative et d'accompagnement à la scolarité

  • Mis à jour le 6 septembre 2018
  • Scolaire

Le dispositif Action Collégiens, financé par la Ville de Paris, soutient 7 500 adolescents d’établissements d’éducation prioritaire par de l’accompagnement scolaire, des jeux, du sport, des sorties, etc. Reportage au collège Françoise-Seligmann (10e).

Cest calme un collège, le mercredi après-midi. Dans une classe attenante au centre de documentation et d’information (CDI) baigné de lumière, Aurélie, adjointe éducative au collège Françoise-Seligmann (10e), accueille une poignée d’élèves de 3e pour une séance de préparation au brevet.

Une évolution plus rapide

« Réviser », « avoir une aide supplémentaire », « être corrigé », telles sont les raisons invoquées par les adolescents pour justifier leur présence dans l’établissement en cet aprèsmidi censé être chômé. À l’image de Jessica, 16 ans, qui a « l’impression d’évoluer plus vite ici qu’en classe ». Alors qu’Yvan va entamer son exposé, Aurélie délivre des conseils : « On pose ses mots, on ne stresse pas. » Le chronomètre est enclenché, au sens propre et au figuré : l’oral d’histoire de l’art a lieu dans une semaine. « C’était très complet », applaudit l’éducatrice. Au tour de Mame, 14 ans, qui a choisi Frida Kahlo et son autoportrait La Colonne brisée. Avec passion, la jeune fille raconte comme l’artiste « s’est réfugiée dans la peinture ». Sa présentation s’est enrichie depuis la séance passée, constate Aurélie.

Un lien particulier

Présente vingt-six heures par semaine dans l’établissement, notamment pour accompagner ceux qui sont le plus en difficulté vers l’examen, Aurélie affirme avoir créé « un lien particulier » avec les élèves : « On n’est pas prof, on partage autant le scolaire que les loisirs avec eux, on part en séjour, ce qui permet de cultiver le vivre-ensemble, le comportement. » Elle a d’ailleurs choisi de travailler sur le thème du « sport, de la sécurité et de la solidarité ».

Des battles de tir à l’arc, des séances d’escalade et des matchs de hockey sur gazon ont ponctué l’année. « Des sports qu’ils n’ont pas l’habitude de pratiquer, histoire de sortir du foot et de devenir autonome. » Le midi, elle propose à tous les niveaux des activités en ludothèque, « ce qui leur permet de souffler un peu ». C’est avec de grands sourires que les collégiens évoquent ensuite leur séjour près de Montpellier, en avril, entre séances de révisions et randonnées, bataille d’eau et veillées. Apprendre et s’amuser, un combo efficace.

Dernière mise à jour le jeudi 6 septembre 2018
Crédit photo : Laurent Bourgogne - Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.