Ouvrir la recherche

La maison du bouton

Une série de Sophie Robichon

A deux pas du marché d'Aligre se cache une petite boutique rouge au charme d'antan. Sur le pas de la porte, Mona Ellili vous accueille avec un grand sourire. Bienvenue à la Maison du bouton. A l'intérieur, vous voici dans une véritable caverne d'Ali Baba.


La boutique existe depuis 60 ans. "Quand les anciens
propriétaires sont partis en retraite, ils ne voulaient pas que la boutique
change d’activité, alors je me suis lancée."
"J’ai environ 25000
articles. Il m’arrive d’oublier ce qu’on a !”.
"Il faut bien connaitre la couture pour vendre les articles"
“J’ai récupéré tout le stock ; à 95% c’est de l’ancien, il y a des articles de 1968, rubans, boucles et surtout, des boutons de 1930."
A découvrir : 12, rue Cotte 12e.
Rubans, fils, perles, laine, plumes, aiguilles, strass
boucles et bien entendu boutons, recouvrent les murs du sol au plafond.
"Avant, j’intervenais ici pour faire des
retouches."
"En général les
clients ne savent pas ce qu’ils vont acheter. Ils veulent faire une chose mais
ne savent pas avec quoi."
Une véritable mine d’or pour les gens du quartier
Cela fait maintenant 9 ans que cette couturière de formation
tient la boutique.
"C’est mon mari qui m’avait trouvé ce travail."
"Alors
je les guide, je donne des conseils, je
leur montre, des fois je fais un petit cours à la sauvette pour poser un bouton
ou coudre une fermeture éclair."
et aussi pour les costumier·ère·s du cinéma, du théâtre et
les élèves des écoles de modes qui franchissent régulièrement sa porte.
Certains viennent de très loin.
La boutique existe depuis 60 ans. "Quand les anciens
propriétaires sont partis en retraite, ils ne voulaient pas que la boutique
change d’activité, alors je me suis lancée."
La boutique existe depuis 60 ans. "Quand les anciens propriétaires sont partis en retraite, ils ne voulaient pas que la boutique change d’activité, alors je me suis lancée."
Rubans, fils, perles, laine, plumes, aiguilles, strass
boucles et bien entendu boutons, recouvrent les murs du sol au plafond.
Rubans, fils, perles, laine, plumes, aiguilles, strass boucles et bien entendu boutons, recouvrent les murs du sol au plafond.
Cela fait maintenant 9 ans que cette couturière de formation
tient la boutique.
Cela fait maintenant 9 ans que cette couturière de formation tient la boutique.
"J’ai environ 25000
articles. Il m’arrive d’oublier ce qu’on a !”.
"J’ai environ 25000 articles. Il m’arrive d’oublier ce qu’on a !”.
"Avant, j’intervenais ici pour faire des
retouches."
"Avant, j’intervenais ici pour faire des retouches."
"C’est mon mari qui m’avait trouvé ce travail."
"C’est mon mari qui m’avait trouvé ce travail."
"Il faut bien connaitre la couture pour vendre les articles"
"Il faut bien connaitre la couture pour vendre les articles"
"En général les
clients ne savent pas ce qu’ils vont acheter. Ils veulent faire une chose mais
ne savent pas avec quoi."
"En général les clients ne savent pas ce qu’ils vont acheter. Ils veulent faire une chose mais ne savent pas avec quoi."
"Alors
je les guide, je donne des conseils, je
leur montre, des fois je fais un petit cours à la sauvette pour poser un bouton
ou coudre une fermeture éclair."
"Alors je les guide, je donne des conseils, je leur montre, des fois je fais un petit cours à la sauvette pour poser un bouton ou coudre une fermeture éclair."
“J’ai récupéré tout le stock ; à 95% c’est de l’ancien, il y a des articles de 1968, rubans, boucles et surtout, des boutons de 1930."
“J’ai récupéré tout le stock ; à 95% c’est de l’ancien, il y a des articles de 1968, rubans, boucles et surtout, des boutons de 1930."
Une véritable mine d’or pour les gens du quartier
Une véritable mine d’or pour les gens du quartier
et aussi pour les costumier·ère·s du cinéma, du théâtre et
les élèves des écoles de modes qui franchissent régulièrement sa porte.
Certains viennent de très loin.
et aussi pour les costumier·ère·s du cinéma, du théâtre et les élèves des écoles de modes qui franchissent régulièrement sa porte. Certains viennent de très loin.
A découvrir : 12, rue Cotte 12e.
A découvrir : 12, rue Cotte 12e.