Ouvrir la recherche
Actualité

Wintics, l’intelligence artificielle au service du trafic urbain

Mise à jour le 03/01/2020
Récompensée aux Grands Prix de l’Innovation 2019, cette technologie analyse les images captées par caméras grâce à l'intelligence artificielle. Les statistiques récupérées permettent de mieux comprendre le trafic en temps réel afin de le fluidifier.
Créé par Quentin Barenne, 32 ans, Matthias Houllier, 31 ans et Levi Viana, 33 ans, Wintics ambitionne de rendre la ville moins congestionnée et moins polluée. Depuis décembre 2017, la start-up développe cette solution auprès des clients, entreprises, villes ou gestionnaires pour mieux connaître et analyser les flux urbains. Une innovation récompensée dans la catégorie "énergie et mobilité" des grands prix de l'innovation 2019 de la Ville de Paris.
Les trois fondateurs de Wintics
Les trois fondateurs de Wintics, Quentin Barenne, 32 ans, Matthias Houllier, 31 ans et Léni Viana, 33 ans.
Wintics

Analyser les itinéraires parcourus

Branchée sur les caméras de vidéosurveillance déjà installées, le logiciel « Smart Caméra » , qui peut être hébergé dans des petits boîtiers de la taille d’une canette, enregistre les allers et venues des carrefours urbains. « Le logiciel peut se brancher sur n’importe quelle caméra, qu’elle soit optique ou thermique, indique Quentin Barenne, cofondateur de la start-up. Il capte tous les mouvements des piétons, des cyclistes et des voitures. »
Ces données, des images brutes, sont transformées en statistiques au sein même du boîtier grâce à des algorithmes d’intelligence artificielle. Le système de vision par ordinateur est ainsi capable de détecter les différents moyens de transports et de comprendre les itinéraires parcourus à partir des images (qui font apparaître des formes pour chaque usager et non des visages).
Les clients reçoivent alors uniquement les statistiques, en aucun cas les vidéos. Les chiffres récoltés renseignent sur les volumes et les directions des piétons et des véhicules sur les voies publiques, les gares, les parkings ou encore les centres commerciaux. Les applications des données recueillies sont ensuite multiples : elles dépendent de la commande initiale du client, des gestionnaires de voirie, collectivités, opérateurs de transport et équipementiers.

Favoriser les véhicules avec passagers

« L’enjeu est double : fluidifier le trafic et sécuriser les piétons et les cyclistes », explique Quentin Barenne. Avec ces données, les clients vont pouvoir adapter leurs services. « Par exemple, avec les caméras à l’entrée d’un parking, on va détecter le nombre de passagers à bord d’une voiture. Cela va permettre au gestionnaire d’appliquer des réductions aux véhicules avec plus de passagers », poursuit le cofondateur de Wintics.

Un tiers du trafic dans les grandes villes en heures de pointe est lié aux voitures en recherche d’une place

La solution peut aussi identifier en temps réel les places de stationnement libre dans une rue. Une avancée «significative » pour Wintics car « un tiers du trafic dans les grandes villes en heures de pointe est lié aux voitures en recherche d’une place ». Les données produites intéressent aussi les gestionnaires de transport public afin de les aider à comprendre comment leurs infrastructures et réseaux sont utilisés par les usagers. Alors souriez, vous êtes analysés!

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.