Ouvrir la recherche
Actualité

Vos masques usagés recyclés en matériel de géométrie

Mise à jour le 25/05/2021
Depuis lundi 17 mai, il est possible de recycler vos masques à usage unique en les déposant dans les bornes prévues à cet effet, présentes dans chaque mairie d'arrondissement. Après décontamination, ils seront transformés en règles, équerres et autres rapporteurs pour vos enfants !
Une expérimentation de recyclage des masques chirurgicaux usagés est déployée depuis lundi 17 mai dans la capitale. Un point de collecte dans chaque mairie d'arrondissement permet désormais aux Parisiens et aux Parisiennes qui le souhaitent de déposer leurs masques afin qu'ils soient recyclés et transformés en objets réutilisables.

Une solution innovante et circulaire

Chaque semaine, plusieurs millions de masques sont utilisés en France… et jetés. Pour remédier à cette situation, et dans l'objectif de faire de ses déchets des ressources, la Ville de Paris a fait appel à la start-up innovante Plaxtil, spécialisée dans le recyclage des déchets textiles ultimes. Cette entreprise française, basée à Châtellerault dans la Vienne, s'est lancée en juin 2020 dans le recyclage de masques dans le but de répondre aux enjeux sanitaires et écologiques actuels.
Une fois les masques collectés, ils sont placés en quarantaine pendant quatre jour dans un espace isolé de toute production. Ils sont ensuite décontaminés grâce à un tunnel de rayons ultraviolets. Ce dispositif, mis au point et validé par l'Agence Régionale de Santé, permet d'annihiler tout virus ou germe présent en moins de cinq secondes, avec une efficacité de 100 %.
Après décontamination, les masques sont broyés et transformés en règles, équerres ou rapporteurs, prochainement distribués dans les différents établissements scolaires parisiens.

Un protocole de collecte respectueux des normes sanitaires

Pour mener à bien ce projet, la Ville de Paris a également fait appel à deux entreprises de l'économie sociale et solidaire : ANRH et Fast Road. Chargées de la collecte des masques déposés dans les mairies d'arrondissement, ces entreprises s'occupent également du délissage des masques (retrait de la barre métallique). Les masques chirurgicaux sont composé de matières difficilement dégradables : plastique (polypropylène), élastiques et barrette métallique. Il est impératif de bien les isoler pour assurer leur traitement après utilisation.
Pour la collecte des bornes, chaque intervenant est systématiquement équipé d'une blouse lavable, d'un masque, d'une visière de protection et de gants. Au moment de l'ouverture de la borne, le collecteur ferme le sac plastique par le biais d'un nœud, et si possible, sans toucher les masques. Il désinfecte ensuite ses mains gantées avec du gel hydroalcoolique.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.