Actualité

Pourquoi cinq arbres ont été abattus en urgence dans le 6e arrondissement ?

Mise à jour le 04/08/2023
Elagueur Bûcheron au Bois de Vincennes
Quatre arbres qui menaçaient de tomber, place Laurent-Terzieff-et-Pascale-de-Boysson (6e), ainsi qu’un arbre remarquable place de Furstemberg (6e) ont dû être abattus fin juillet pour des raisons de sécurité. Cinq nouveaux arbres seront plantés en remplacement entre novembre 2023 et mars 2024, comme c'est le cas après chaque abattage. Explications.
Ces cinq arbres, des paulownias (Paulownia tomentosa), faisaient l’objet de diagnostics approfondis et réguliers par des experts sylvicoles depuis plusieurs années, en raison de la fragilité de l’ancrage de leurs racines dans le sol et de leur forte inclinaison. Une surveillance annuelle de l’évolution de leur inclinaison permettait de s’assurer de leur stabilité et de prendre toutes les mesures nécessaires à leur préservation, telles que le haubanage des branches charpentières de l’arbre remarquable de la place de Furstemberg. Des tests de traction ont notamment été réalisés fin juin (s’agissant de la place de Furstemberg) et début juillet (pour la place Laurent-Terzieff-et-Pascale-de-Boysson).
Les résultats de ces nouveaux diagnostics, dont les conclusions ont été rendues mi-juillet, ont malheureusement révélé que l’ancrage des arbres était désormais très fragilisé et que la limite du seuil de sécurité était atteinte.
Le risque de chute étant trop important et, afin de préserver la sécurité des passants, il était indispensable de procéder à leur abattage.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Replanter systématiquement

Cinq nouveaux arbres de la même essence seront plantés lors de la prochaine saison de plantation, comme le fait systématiquement la Ville de Paris après chaque abattage. À savoir : entre 2 000 et 3 000 arbres morts, malades ou présentant des défauts graves sont ainsi remplacés chaque année, leur état ne garantissant plus leur maintien, et afin d’éviter leur chute.
Ces arbres feront l’objet d’une surveillance rapprochée pour s’assurer de leur bon développement et qu’ils puissent permettre à la place Laurent-Terzieff-et-Pascale-de-Boysson et à la place de Furstemberg de retrouver un ombrage naturel dans les futures années.
Paris compte plus de 200 000 arbres situés dans les rues, les espaces verts et les équipements municipaux. Pour la sécurité de la population et la santé des arbres, les agents sylvicoles de la Ville de Paris vérifient tous les ans l’état de chacun d’eux.
Par ailleurs, plus de 25 000 arbres et arbustes ont été plantés en six mois durant l’hiver 2022-2023 et quelque 170 000 nouvelles plantations sont prévues d’ici 2026.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations