Ouvrir la recherche
Actualité

Le « parklet », le mobilier urbain qui s’insère sur les places de stationnement

Mise à jour le 08/08/2019
Quatre places de parking de la capitale vont se transformer en aire de repos grâce à du mobilier urbain. Une expérimentation proposée jusqu’au 3 novembre 2019 dans le cadre du budget participatif.
Et si on buvait un café sur une place de parking ? Ou encore si on y installait un jardin partagé, une terrasse publique ou bien un espace de rencontres et de débats, de concerts ? C’est le concept de « parklet », qui consiste à aménager un espace de stationnement pour de nouveaux usages.
Christophe Belin / Ville de Paris
C’est à San Francisco que les premiers parklets voient le jour en 2012. Ils ont été créés dans le sillage du Park(ing) Day, événement né en 2005 à l’initiative du collectif californien Rebar. Il proposait de transformer une place de stationnement en un espace vert, ludique, artistique et citoyen pour une journée. Aujourd’hui, la cité californienne héberge 43 parklets et le Park(ing) Day est devenu un rendez-vous annuel tous les 3e vendredis du mois de septembre dans plusieurs villes de France, dont Paris.
Inspiré par l’exemple californien, le projet Urban Folies, développé par l’association Dédale et financé par le budget participatif de la Ville de Paris, va permettre l’implantation de parklets jusqu’en novembre 2019. Ce projet a été mis en œuvre dans le cadre de « Paris aux piétons » qui vise à distribuer mieux l’espace public en faveur des piétons.

Un premier parklet rue de la Bourse

Le parklet correspond à une extension du trottoir sur une place de parking. Celle-ci se transforme en une aire pour prendre le temps de s’arrêter, s’asseoir et discuter. Pour ce faire, du mobilier urbain est installé sur l’endroit réservé auparavant au stationnement. Un plancher standard est posé puis des modules sont ajoutés et configurés différemment selon les lieux et les usages souhaités. Des sièges, une table, éventuellement un peu de végétalisation sont alors disposés.
Le premier parklet installé au 4 rue de la Bourse.
Christophe Belin / Ville de Paris
« Tout cela part d’une interrogation sur la reconversion possible des places de stationnement, dans un futur avec moins de voitures, indique Julien Brouillard, de l’association Dédale. Lors du Park(ing) Day, la discussion sur la remise en cause du tout voiture s’est lancée. Puis l’idée d’ouvrir ces endroits à d’autres usages, au-delà d’une utilisation commerciale, a été portée au budget participatif de 2015. »
Le projet porté par l’association vise ainsi à « grignoter de la place pour les piétons dans l’espace public ».

Quatre parklets d’ici octobre 2019

Un premier parklet a été installé le 24 juillet 2019 dans le 2e au 4 rue de la Bourse. Deux autres vont être mis en place à la rentrée dans les 4e (2, rue de l’Hôtel Saint Paul) et 15e (24, rue des Quatre Frères Peignot). Un nouveau sera aussi posé d’ici début octobre dans le 18e (6, rue André Messager).
Christophe Belin / Ville de Paris

Chaque parklet est dédié à un usage particulier en fonction du quartier

Julien Brouillard
  chargé de développement à l’association Dédale
« Par exemple, dans le 2e, quartier constitué de beaucoup de bureaux, le parklet est plutôt conçu pour que les salariés déjeunent, s’assoient, consultent leur e-mail, poursuit-il. Dans le 4e, il est végétalisé et fait honneur à la nature en ville. Le parklet du 15e est destiné à la réparation de vélos alors que celui du 18e s’intéresse plus à la culture en proposant des petits concerts ou des réunions de quartiers. »

Partagez vos idées jusqu’au 6 septembre!

Ces aménagements du projet Urban Folies sont implantés pour quelques mois. À l’issue de la phase pilote et des observations menées, le dispositif pourrait se pérenniser sur le même site d’implantation ou bien être déplacé.

Artistes, designers et paysagistes et étudiants et autres acteurs de l’aménagement du territoire, l’association a besoin de vous ! Un appel à projets a été lancé afin d’imaginer les parklets de demain. Les propositions de parklet entier, de mobiliers additionnels et de parklets mobiles sont attendues jusqu’au 6 septembre 2019. Les projets lauréats seront exposés le 20 septembre 2019 lors du Park(ing) Day. Un débat participatif sera également organisé ce jour-même, sur l'esplanade se situant à l'angle de la rue Charcot et de la rue du Chevaleret. Pour plus d’informations sur l'appel à projet : www.urbanfolies.fr ou mailto: pbagnpg@heonasbyvrf.se[contact puis urbanfolies.fr après le signe @]

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.