Ouvrir la recherche
Entretien

Face à la baisse des réserves, urgence pour les dons du sang

Mise à jour le 30/09/2020
L’établissement du sang français (EFS) a besoin de sang, les collectes ayant été ralenties avec la crise sanitaire. Les explications du Dr Ahmed Slimani, responsable des prélèvements de l’EFS Ile-de-France.

Y a-t-il une pénurie de sang ?

Nous avons un besoin urgent de sang : nous délivrons plus que ce que nous collectons et les réserves baissent. La situation sanitaire a fortement impacté les dons. Nous n’avons pas connu une tel niveau depuis dix ans. Le seuil des 82 000 poches en réserve a été atteint, or il faut 100 000 poches pour disposer de suffisamment de sang de chaque groupe dans tous les hôpitaux. L'appel à la mobilisation fin août n’a pas eu tellement d’impact, notamment à cause des multiples préoccupations dues à la crise.

Nous avons besoin de 1 700 poches de sang par jour en Île-de-France, or nous ne collectons que 60 % d'entre elles.

Dr Ahmed Slimani
responsable des prélèvements de l’EFS Ile-de-France
En Île-de-France, nous ne sommes pas autosuffisants. Les besoins sont grands : il y a beaucoup d’hôpitaux et de plateaux techniques dans notre région. Nous avons besoin de 1 700 poches de sang par jour, or nous récoltons uniquement 60 % d’entre elles. Pour les 40 % restants, les autres régions sont solidaires et nous envoient des poches.

Quelles sont les conséquences de la crise sanitaire ?

Les difficultés se multiplient. En effet, les collectes mobiles en entreprises ou en universités sont ralenties. Les potentiels donneurs ne se trouvent pas sur site (télétravail, cours à distance, protocoles sanitaires, etc.). C'est également plus compliqué de mettre en place une campagne éphémère dans un lieu. Or ces collectes représentent 80 % des dons et près de 30 % d’entre elles ont été reportées.
Toutefois, pendant le confinement, les donneurs se sont montrés plus disponibles, il était possible de se déplacer pour une collecte en mentionnant sur son attestation « assistance aux personnes vulnérables ».

À quoi servent les poches de sang ?

Elles sont vitales pour les transfusions de malades au bloc opératoire, les interventions chirurgicales, les greffes d’organes, les interventions à la suite d’accidents graves, de blessures avec de la perte de sang, etc. Ces transfusions sont aussi essentielles en hématologie, pour les malades atteints de leucémie, ceux subissant une chimiothérapie… Beaucoup ont besoin en urgence d’une transfusion.
En accordant une heure de son temps, on sauve trois vies. Le prélèvement en lui-même dure 8 à 10 minutes. S’ajoutent vingt minutes pour la collation et un moment pour les informations administratives et l’entretien médical.

Qui peut donner son sang ?

Les hommes et les femmes de 18 à 70 ans peuvent donner, à condition de peser plus de 50 kilos. Les hommes peuvent donner six fois par an, les femmes quatre fois. En fonction de la taille et du poids de chacun, une poche de 420 à 480 ml est prélevée. Sur le site dondesang.efs.sante.fr et sur l’application Don de sang, un test en 20 questions permet de savoir si l'on est éligible au don.

Les centres de dons du sang parisiens

Maison du don Trinité (9e)

55, rue de Châteaudun, 75009 Paris.
Tél. : 01 55 31 60 60

Maison du don Saint-Louis (10e)

38, rue Bichat
Tél. : 01 53 72 22 50 ou 01 53 72 22 51

Maison du don Crozatier (12e)

21, rue Crozatier
Tél. : 01 53 02 92 00

Maison du don Pitié-Salpêtrière (13e)

47, boulevard de l’hôpital / 12 rue Bruant - Pavillon Laveran
Tél. : 01 42 16 02 52

Maison du don Cabanel (15e)

6, rue Alexandre Cabanel
Tél. : 01 45 66 97 17

Hôpital européen Georges-Pompidou

20, rue Leblanc - RDC du hall A
Tél. : 01 53 78 21 70

Hôpital Bichat

46, rue Henri-Huchard, secteur Claude-Bernard
Tél. : 01 40 25 81 80
Pour savoir où donner et prendre rendez-vous : dondesang.efs.sante.fr ou sur l’application Don de sang.
Le point sur la procédure sanitaire lors des collectes
Sur tous ses lieux de collecte, l’EFS Ile-de-France accueille les donneurs sur rendez-vous sur dondesang.efs.sante.fr ou sur l’application Don de sang. Cela permet de réduire le temps d’attente et de mieux gérer la prise en charge de chaque donneur dans le respect des mesures de distanciation. Les mesures de distanciation et d’hygiène sont renforcées. Toutes les mesures de précaution sont mises en œuvre pour éviter les risques de transmission du virus avec le port du masque obligatoire pour tous.
Les personnes ayant présenté des symptômes de Covid-19 doivent attendre 28 jours après disparition des symptômes pour donner leur sang.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.