Ouvrir la recherche
Attention, cet article n'a pas été mis à jour depuis le 28/05/2020, il est possible que son contenu soit obsolète.
Actualité

Covid-19 : dépistage gratuit dans un labo itinérant

Mise à jour le 13/08/2020
L’Agence régionale de santé et l’Assurance-Maladie et la Ville de Paris implantent des sites de dépistage du Covid-19. Ainsi, le labo itinérant s’installe sur différents lieux parisiens. Découvrez les dates.
Ce dispositif est une initiative de l’Agence régionale de santé (ARS) Ile-de-France, la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), la Ville de Paris et les mairies d'arrondissement.
Prochaines dates du labo itinérant
A Paris Plages, les tests de dépistage gratuit se poursuivent les 28, 29 et 30 août :
- sur les rives de Seine (Paris Centre) le vendredi 28 et samedi 29 août de 13h à 17h
- au Bassin de la Villette (19e) le dimanche 30 août 2020 de 13h à 17h

Les tests sont gratuits y compris pour les non assurés sociaux.

Faciliter l’accès au dépistage Covid-19

La crise liée au Covid-19 a fait écho avec dureté aux inégalités sociales de santé que les institutions parisiennes combattent depuis des années.
Certains territoires ont été frappés par une forte mortalité durant le pic de l’épidémie Covid-19 ; les raisons de cette surmortalité sont complexes et multiples : elles associent probablement des facteurs liés au logement, aux conditions d’emploi et de transport, à l’accès à l’information et aux soins ; tout ceci témoigne du lien étroit entre conditions de vie et impact du virus.
Durant le pic épidémique, l’Agence régionale de santé (ARS ) et ses partenaires ont mis en œuvre de nombreuses mesures pour faire face à cette situation : communication spécifique, équipes mobiles, etc.
Avec le déconfinement, d’autres risques d’inégalités peuvent apparaître dans la lutte pour casser les chaînes de transmission : les problèmes d’accès aux soins et à la prévention notamment en raison des difficultés sociales des habitants, d’accès à l’information, de la rareté plus marquée des ressources médicales de premier recours peuvent entraver aussi bien la connaissance des gestes de prévention que le dépistage.
Dans les territoires ayant des besoins de réponse publique forte, il est nécessaire d’inventer des moyens d’aller au plus près des habitants. Parmi ces moyens, l’ARS et ses partenaires ont décidé d’engager l’implantation de sites mobiles (tentes) facilitant l’accès au dépistage. Les communes où ces tentes sont proposées sont en premier lieu situées dans des zones où la mortalité a été élevée et où les difficultés sociales sont plus importantes.

Une nouvelle forme de réponse de proximité

Une démarche inscrite dans la cohérence de la stratégie de déconfinement
Ces stands mobiles n’ont pas vocation à dépister toute la population mais à proposer une nouvelle forme de réponse de proximité.
À partir de questions simples que toutes les personnes se posent (« ai-je les signes du Covid ?» « que faire si je pense avoir été en contact avec une personne porteuse ? »… ), un médecin pourra répondre aux interrogations des habitants.
Surtout, si le moindre doute existe, il pourra prescrire un test, qui sera réalisé sur place gratuitement et de façon immédiate. Ainsi, les étapes entre le questionnement de chacun et la vérification de la situation seront raccourcies : c’est la condition pour que des inégalités d’accès aux tests ne se multiplient pas.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.