Ouvrir la recherche
Actualité

Cinq innovations étonnantes du Hacking de l’Hôtel de Ville

Mise à jour le 22/03/2019
Jeudi 21 mars 2019, le Hacking de l’Hôtel de Ville a rassemblé de nombreuses start-up pour se pencher sur les innovations de demain. Au sein du Démospace, l’espace d’exposition de l’événement, nous avons découvert cinq créations prometteuses.

D’un seul geste, apprendre à sauver des vies avec la réalité virtuelle

En France, 20% de la population est formée aux gestes qui sauvent contre 95% en Norvège. Dans ce pays scandinave, 40% des personnes victimes d'un arrêt cardiaque survivent, contre seulement 5% chez nous. Pour «changer la donne», Emmanuel Bourcet, Bernard Perico, commandant sapeur-pompier, Ludovic Fagot, ingénieur spécialiste de la réalité virtuelle et Nicolas Guerchet, formateur en secourisme ont créé D’un seul geste. Ce qui démarque leur start-up : leur pédagogie, basée sur l’immersion en réalité virtuelle, permet une meilleure mise en situation et mémorisation, comme si les gestes avaient déjà été réalisés «en vrai». Avec les casques de réalité virtuelle, la formation se déroule en une seule heure.
La start-up "D'un seul geste" propose des formations en secourisme en réalité virtuelle.
D'un seul geste

Lactips, le plastique biodégradable à base de lait

Cette start-up stéphanoise conçoit des granulés plastiques biodégradables à base de protéines du lait. Leur recette, tenue secrète, permet de créer des emballages qui résistent à l’oxygène, utilisables pour les pastilles de lave-vaisselle, de détergents et d’aliments. Ces derniers se détruisent dans l’eau et sont comestibles.
Les emballages de Lactips sont réalisés à partir de protéines de lait.
Lactips

FabBrick, la brique en vêtements

Alors étudiante à l’École nationale d’architecture de Paris Malaquais, Clarisse Merlet porte comme sujet de mémoire de recherche la réutilisation de textiles en matériau. Son projet : agglomérer les vieux vêtements pour en faire des briques, utilisables dans le mobilier intérieur et extérieur. Les habits récupérés sont broyés, mélangés à une colle écologique qu’elle a inventée puis compressés dans un moule pour former des briques. Une fois assemblées, elles fondent des cloisons isolantes sur le plan thermique et acoustique. Les tissus sont collectés par une entreprise de tri et de valorisation, partenaire du projet. De projet d’études, FabBrick est devenue une agence de design intérieur spécialisée dans l’économie circulaire et l’innovation. Après avoir exposé sa preuve de concept au Pavillon de l’Arsenal, l’entrepreneuse poursuit son travail et recherche des financements. Elle élabore notamment une nouvelle presse pour un meilleur rendement et automatiser la production à plus grande échelle.
Les briques de Clarisse Merlet sont réalisées à partir de vieux vêtements compressées.
Fabbrick

Ispace, objectif Lune

Cette société japonaise veut devenir la première entreprise privée à atterrir sur la Lune et même à trouver de l’eau. La «Mission 1» viendra mettre un mobile en orbite autour de la Lune. La «Mission 2» projette un alunissage en 2021 dans le but de collecter des données à partir de la surface de la Lune. Les fondateurs entendent «étendre la sphère économique de la Terre jusqu’à la Lune», ce qui permettra «l’expansion de la présence humaine dans l’espace».
La société japonaise Ispace projette un alunissage en 2021 pour collecter des données à partir de la surface de la Lune.
ispace

Ecovative Design, les champignons qui emballent

Cette entreprise néerlandaise a inventé une solution à base de mycélium (les filaments de champignons) et de déchets agricoles. Celle-ci permet de faire pousser un matériau léger et résistant en cinq jours. Ces produits à base de mycélium sont utilisés pour des emballages, des meubles, des objets ou encore des matériaux de construction.
Les produits d'Ecovative Design sont réalisés à base de mycélium, des filaments de champignons.
Ecovative Design

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.