Ouvrir la recherche
Actualité

Cabu, un lien intime avec la Ville de Paris

Mise à jour le 11/01/2017
De 2002 à 2014, Cabu a dessiné régulièrement pour « A Paris », le magazine d’information de la Ville de Paris. Cinquante numéros pour 50 planches, avec ce regard et ce trait d’humour qu'il a toujours su exprimer en toute liberté.
De 2002 à 2014, Cabu a dessiné pour le magazine « à Paris » : 50 numéros pour 50 planches originales, humoristiques, et un regard décalé sur la vie municipale parisienne. Exercice délicat qu’il préparait toujours studieusement avant de venir remettre sa planche dessinée comme un collégien vient rendre sa dissertation.
Lors de la séance exceptionnelle du Conseil de Paris du 9 janvier 2015, Charlie Hebdo a été fait citoyen d'honneur de la Ville de Paris à l'unanimité. A cette occasion, Anne Hidalgo avait annoncé : « Nous éditerons enfin les belles contributions de Cabu à notre journal municipal ».

13 planches dessinées

En février 2015, un hors-série de 16 pages lui rendait hommage. Treize planches de dessins accompagnées de propos de Cabu sur son métier de journaliste et de dessinateur.
Les droits d’auteur dus au titre de la nouvelle publication des dessins de Cabu illustrant le numéro du magazine « A Paris » spécial Cabu ont été reversés à l’association Bibliothèques sans frontières (BSF) afin de créer des ressources et des vidéos pédagogiques mises à disposition gratuitement pour aider à mieux comprendre ce que veulent dire les mots laïcité, liberté d’expression et de conscience, racisme, antisémitisme, xénophobie, blasphème, etc…
En octobre 2020, une nouvelle exposition intitulée « Le Rire de Cabu » est accueilli à l'Hôtel de Ville.

Du Grand Duduche à Charlie Hebdo

Cabu était bien sûr connu pour ses personnages du Grand Duduche ou du Beauf, pour ses croquis politiques dans Charlie Hebdo et dans Le Canard enchaîné, pour ses dessins à la télévision (Récré A2, Droit de réponse, La revue de presse de Michèle Cotta).
Mais Cabu était avant tout un observateur humaniste engagé qui portait un regard à la fois tendre, lucide et critique sur nos contemporains et sur notre société.
Cabu a traversé l’histoire du dessin sous toutes ses formes (bandes dessinées, livres, affiches, émissions de télévision, journaux, etc.)
Toutes les générations l’abordaient et lui demandaient un dessin qu’il ne refusait jamais. Avec son regard discret derrière sa frange d’éternel adolescent et son rire généreux, il était toujours curieux d’écouter et de découvrir. Infatigable marcheur, il adorait Paris et il avait ressenti une véritable fierté que ses dessins soient exposés à l’Hôtel de Ville en 2006 : « Des gens font la queue sous la pluie pour voir mes dessins », s’étonnait-il.
Images d'archives réalisées chez Cabu et lors d'une soirée d'inauguration d'une exposition à l'Hôtel de Ville en 2007, en compagnie du maire d'alors Bertrand Delanoë.

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations