Ouvrir la recherche
Service

Alimentation locale : une ceinture maraîchère aux portes de Paris

Mise à jour le 25/06/2019
Alors qu’au début du XXe siècle, 80% de l’approvisionnement alimentaire à Paris provenait d’Île-de-France, ce lien est désormais rompu, et seuls 20% en est encore issu. Le modèle actuel contraint à une dépendance des modes de consommation des Parisiens vis-à-vis de la grande distribution, délocalise l’économie, coupe Paris de la création d’emplois, et génère de la pollution
Les métropoles comme Paris tentent ainsi de retrouver une agriculture dans et à proximité de la ville. L'alimentation durable est également reconnue comme un facteur-clé de bienfait pour la santé. À Paris, 30 millions de repas sont servis chaque année dans les restaurants collectifs (crèches, restaurants scolaires, centres d’accueil social, maisons de retraites, etc.) et les actions entreprises ont permis de passer de 7,4% d’alimentation durable en 2008 à 50% en 2019.
La Ville s’est enfin donnée l’objectif de renforcer ses liens avec les territoires ruraux franciliens : proximité et circuits courts, qualité et sécurité alimentaire, circularité de la ressource, biodiversité, préservation des sols, emplois locaux.

L’AMBITION DE LA VILLE

Assurer la transition écologique de Paris vers une alimentation plus respectueuse de la planète, de proximité, et participant à la désimperméabilisation des sols.

L’EFFET JEUX

Une d’alimentation durable et certifiée pour le village olympique et paralympique et les spectateurs permettra de structurer des filières d’alimentation durable et locale à Paris.

Comment y parvenir ?

DOUBLER LA PLACE DE L’AGRICULTURE DANS LA ZONE DENSE DE LA MÉTROPOLE en développant des programmes d’agriculture urbaine communs comme Parisculteurs ou grâce aux acquisitions de terres agricoles par Eau de Paris.
SANCTUARISER LES GRANDES PLAINES AGRICOLES FRANCILIENNES pour préserver le foncier agricole.
DIVERSIFIER LES CULTURES afin de garantir l’approvisionnement local de Paris.
▶ SOUTENIR LE DÉVELOPPEMENT D'ATELIERS ET D'OUTILS DE TRANSFORMATION ALIMENTAIRE SUR LE TERRITOIRE FRANCILIEN.

JO héritage végétalisation

Qu'est-ce que l'alimentation durable ?

Selon la définition de l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation, il s’agit des régimes alimentaires avec impact limité sur l’environnement contribuant à la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi qu’à une vie saine pour les générations actuelles et futures. 12 axes définissent une alimentation durable : privilégier les produits frais et non transformés, les produits locaux et de saison, les produits issus de l’agriculture biologique, les produits issus du commerce équitable, les achats en circuits courts ; réduire le gaspillage alimentaire, les emballages alimentaires et les déchets, renoncer aux espèces menacées, utiliser des variétés anciennes, encourager la consommation de l’eau du robinet, favoriser le plaisir gustatif et la convivialité.

30 hectares d'espaces agricoles à Paris

Développer la place de la nature en ville : c’est l’objectif ambitieux du programme de végétalisation de la Mairie de Paris sur la mandature 2014–2020. Sur les 100 hectares de toits, de murs et de façades végétalisés, un tiers sera consacré à la production de comestibles. Cultiver à Paris, c’est à la fois lutter pour le développement de la biodiversité et contre le dérèglement climatique en favorisant les circuits courts.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.