Ville de Paris

Lieu

Square Séverine

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Horaires
Du 01/10/2022 au 29/10/2022
Sélectionner une autre période
Lundi
  • 08 h 00 – 19 h 30
Mercredi
  • 08 h 00 – 19 h 30
Jeudi
  • 08 h 00 – 19 h 30
Vendredi
  • 08 h 00 – 19 h 30
Samedi
  • 09 h 00 – 19 h 30
Dimanche
  • 09 h 00 – 19 h 30
Sur place
Équipement
  • Agrés
  • Aire de jeux
  • Bacs à sable
  • Football
  • Points d'eau potable
  • Tables de ping-pong
  • Tables de pique nique
Infos pratiques
  • Toilettes : oui
  • WIFI : non
  • Table à langer : non
  • Distributeur de boisson : non
  • Admission animaux : non
  • Défibrillateur : non
Découvrir
En savoir plus

Un peu d'histoire

Créé en 1933 à l’initiative du médecin, hygiéniste et bactériologiste Albert Besson (1896-1965), alors vice-président du conseil général de Paris et conseiller municipal du quartier, le square porte le nom de l’écrivaine et journaliste libertaire et féministe française Caroline Rémy (1855-1929), surnommée Séverine. Il a été entièrement rénové en 2017  le bassin mis en eau, l’allée refaite, les pelouses agrandies. Deux espaces accueillent des agrès sportifs. 

Se promener

Surplombant les grands axes de circulation de la porte de Bagnolet, le square Séverine n’en a pas moins un charme indéniable. Sa situation en hauteur l’isole du tumulte environnant et ses pelouses pentues, ses terrasses verdoyantes, donnent une impression d’espace qui invite à la détente. De style néo-classique, la jardin s'ouvre sur un rideau de saules blancs qui entoure des essences variées d’arbres majestueux : orme pleureur, arbre de Judée, ginkgo, cédrelas, hêtre pourpre, micocoulier de Provence, tulipier de Virginie, noyer d’Amérique, ptérocarya du Caucase, févier d’Amérique. Elles côtoient des décorations florales inventives. Le cèdrela porte son nom en raison de sa ressemblance avec le cèdre. Ce spécimen au tronc élancé ne vit pas plus de 80 ans. La main de l’homme a su tirer partie de son bois dur, utilisé en ébénisterie et en menuiserie, tandis que les Chinois recueillent ses jeunes pousses qui finissent dans leurs assiettes, car là bas, c’est un légume.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations