Ville de Paris

Lieu

Square René Le Gall

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
En raison de travaux, l'entrée face à la rue des Reculettes est fermée ainsi que l'escalier menant à la partie haute du jardin jusqu'au 31/07/2022
Ce square offre un jardin partagé géré par l'association Le Jardin d'Abel. Retrouvez plus d'informations sur leur Facebook.
Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
En raison de travaux, l'entrée face à la rue des Reculettes est fermée ainsi que l'escalier menant à la partie haute du jardin jusqu'au 31/07/2022
Ce square offre un jardin partagé géré par l'association Le Jardin d'Abel. Retrouvez plus d'informations sur leur Facebook.
Horaires
Du 01/05/2022 au 31/08/2022
Sélectionner une autre période
Lundi
  • 07 h 00 – 21 h 30
Mardi
  • 07 h 00 – 21 h 30
Mercredi
  • 07 h 00 – 21 h 30
Jeudi
  • 07 h 00 – 21 h 30
Samedi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Dimanche
  • 08 h 00 – 21 h 30
Sur place
Équipement
  • Agrés
  • Aire de jeux
  • Bacs à sable
  • Terrain de basket
  • Football
  • Manèges
  • Points d'eau potable
  • Tables de ping-pong
  • Relais bébé
  • Table d’échecs, de dames
Services
  • Snack, buvette, vente à emporter
Infos pratiques
  • Toilettes : oui
  • WIFI : non
  • Table à langer : non
  • Distributeur de boisson : non
  • Admission animaux : oui Chiens tenus en laisse uniquement sur la partie haute
  • Défibrillateur : non
Découvrir
En savoir plus

Un peu d’histoire

Le jardin a pris le nom de René Le Gall en souvenir du conseiller municipal du 13e arrondissement fusillé par les Allemands pour son appartenance à la Résistance, le 7 mars 1942. Il avait 43 ans.
Le jardin est situé à l’emplacement de l’ancien potager des tapissiers de la Manufacture des Gobelins, qui se dressait sur une des nombreuses petites îles du paysage parisien, l’Ile aux Singes, où les bateleurs avaient l’habitude de laisser leurs singes en toute liberté. La Bièvre l’entourait autrefois de ses bras. L’Ile de la Cité et l’Ile Saint-Louis voisinaient alors avec l’Ile Louviers et l’Ile Maquerelle, qui était elle-même formée par trois îlots réunis entre eux : des Treilles, aux Vaches et de Longchamp. La vallée de la Bièvre était alors un lieu plein de vie, malgré les odeurs putrides qui s’échappaient de la rivière. Les Parisiens venaient s’encanailler dans les guinguettes, qui s’étaient multipliées après la construction du mur des Fermiers Généraux, car le vin n’y était pas taxé. On y buvait une bière réputée depuis que des ouvriers flamands, qui étaient venus apporter leur savoir-faire à la Manufacture des Gobelins, avaient ouvert des brasseries.
En 1981, le square s'est agrandi de plus de 5 000 m² vers la rue Emile-Deslandres. Un jardin de composition paysagère a été créé avec une zone de jeux. Face à la Manufacture des Gobelins, s'étend aujourd'hui une pelouse plantée de cèdres.
En 1993, le square s'est agrandi de nouveau, mais cette fois-ci de 1 500 m² vers la rue des Cordelières. Vous y découvrirez un petit ruisseau artificiel dont le cours rappelle l’existence de la Bièvre, qui est aujourd'hui canalisée sous terre. La partie haute, récemment aménagée, est riche de plantes vivaces et d’arbustes.
Sur cette extension de 5 000 m², est réalisé en 2012, un réaménagement paysager symbolisant le parcours de la Bièvre, incluant un terrain de sport.

Se promener

C’est un exemple caractéristique du style néo-classique des années 30, avec ses quatre gloriettes, au centre desquelles se dresse un obélisque, et ses haies bien taillées. Vous remarquerez le décor en rocaille réalisé à partir de galets et de fossiles qui représente des masques et des oiseaux. L’architecte Jean-Charles Moreux s’est inspiré à l’époque du peintre italien du 16e siècle, Arcimboldo, qui réalisait des portraits par un ingénieux assemblage de fruits, de légumes et de fleurs.
Le square comprend trois parties :
- au pied de l’escalier de l'entrée (côté Mobilier National) s'étend un espace occupé par des bandes de gazon au centre desquelles se dresse l’obélisque cantonné de quatre gloriettes. Ses haies bien taillées aux angles et ses treillages donnent une touche classique à l'ensemble;
- au centre, un sous-bois divisé en bosquets s'ordonne autour de l'allée médiane. Il est planté de diverses essences (sycomores, frênes, arbres fruitiers) qui viennent s'ajouter aux charmes et aux cèdres bleus plantés sur le pourtour du jardin;
- enfin, à l'autre extrémité, le jardin est complété par des aires de jeux et un bac à sable ainsi que des tables de ping-pong, des agrès et des balançoires.
Des parcours sportifs sont également disponibles devant la grande aire de jeux. Le circuit n°1 mesure 950 mètres de long, le circuit n°2, 475 mètres, le circuit n° 3, 350 mètres.

Se distraire

Un très beau spécimen de marronnier d’Inde trône à l’une des entrées du jardin, près de l’obélisque. D’une circonférence de 3,60 mètres, il a été planté en 1893.
Quelques pies bavardes s’égarent régulièrement alentour. Les « pica-pica », dénommées ainsi en latin, apprécient particulièrement le sommet des arbres pendant la période de nidification. A partir de mars, il faut lever les yeux pour apercevoir leur gros nid en boule, coiffé d’un toit de petites branches. Les pies n’hésitent pas à réutiliser des éléments d’anciens nids pour leur construction, ou même à prendre le nid inachevé d’un voisin!
De nombreux jeux sont mis à la disposition des enfants dans le parc. Ce jardin, doté de toilettes publiques et d'un relais bébés, est accessible aux personnes handicapées par les entrées situées rue des Cordelières et rue Corvisart.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations