Ville de Paris

Lieu

Square Léon Serpollet

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Horaires
Du 01/05/2022 au 31/08/2022
Sélectionner une autre période
Lundi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Mardi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Mercredi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Jeudi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Vendredi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Samedi
  • 09 h 00 – 21 h 30
Sur place
Équipement
  • Aire de jeux
  • Bacs à sable
  • Terrain de basket
  • Football
  • Points d'eau potable
  • Tables de ping-pong
Infos pratiques
  • Toilettes : non
  • WIFI : non
  • Table à langer : non
  • Distributeur de boisson : non
  • Admission animaux : non
  • Défibrillateur : non
Découvrir
En savoir plus

Un peu d’histoire

C’est sur les terres d’une certaine Madame Marzak, qui en fit don à la Ville, que Léon Serpollet (1858-1907) réalisa ses expériences qui aboutirent à la création de la chaudière à vaporisation instantanée (1881), et du tricycle à vapeur (1887). Il se lança par la suite avec succès dans l’aventure automobile, ses voitures étant les premières à atteindre les 120km/h !

Se promener

L’atelier de Léon Serpollet a laissé la place à un agréable jardin en terrasse, qui vous conduit sous un mail de cerisiers à fleurs, des ptérocaryas, et des noisetiers de Byzance, des pommiers à fleurs, des charmes et des érables, des ormes de Sibérie, des arbres de Judée et des tulipiers de Virginie (Liriodendrons). Originaire des États-Unis, il n’est pas sans rappeler le magnolia, dont il a quelques caractéristiques. Il peut atteindre plus de 50m de haut dans son pays d’origine et son nom lui vient de ses fleurs en forme de tulipe, qui dégagent un parfum léger. En automne, son feuillage ample prend une très belle teinte jaune d’or. Le tulipier de Virginie apprécie la fraîcheur du bassin où s’épanouissent nénuphars, iris et salicaires, tandis que des yuccas, des lavandes, des équinoxes et des graminées, préfèrent le climat plus propice à leur développement du jardin sec. Cette végétation foisonnante voisine avec des plantes de terre de bruyère et des plantes forestières, qui dessinent des palettes de couleurs. Deux cascades déversent leurs flots dans un ruisseau se jetant dans le bassin surmonté d’une fontaine en granit.

Hommage aux enfants

Le jardin accueille la stèle à la mémoire des tout-petits enfants juifs non scolarisés morts en déportation de l’Association pour la Mémoire des Enfants juifs Déportés (AMEJD) du 18e arrondissement.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations