Ville de Paris

Lieu

Square Léo Ferré

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Horaires
Du 01/05/2022 au 31/08/2022
Sélectionner une autre période
Mardi
  • 09 h 30 – 20 h 30
Mercredi
  • 09 h 30 – 20 h 30
Jeudi
  • 09 h 30 – 20 h 30
Vendredi
  • 09 h 30 – 20 h 30
Samedi
  • 09 h 00 – 20 h 30
Dimanche
  • 09 h 00 – 20 h 30
Sur place
Équipement
  • Aire de jeux
  • Points d'eau potable
Infos pratiques
  • Toilettes : non
  • WIFI : non
  • Table à langer : non
  • Distributeur de boisson : non
  • Admission animaux : non
  • Défibrillateur : non
Découvrir
En savoir plus
Situé en plein coeur du faubourg Saint-Antoine, le square Léo-Ferré a été réalisé dans le cadre d'une opération d'aménagement urbain. Installé sur les vestiges d'une cité d'artisans travaillant le bois et le métal, le jardin devait respecter l'esprit du faubourg Saint-Antoine. Ce passé a inspiré les grandes orientations du projet. Les attentes et les demandes des riverains étaient par ailleurs nombreuses. Aujourd'hui, ce petit jardin forestier tout en longueur est bordé par un passage, une ancienne impasse et quelques bas immeubles qui témoignent du Paris des artisans.  C'est un havre de paix à l'écart de l'agitation urbaine. Ce lieu accueillant pour les enfants abrite une aire de jeux. Il jouxte le jardin partagé de l'association « La commune libre d'Aligre » créé en mars 2004. Les enfants de la crèche du passage Druinot, les artisans du meuble de l'« Hôtel Artisanal » et les habitants des logements sociaux alentours, sont les premiers à en profiter. Il est constitué d'une allée centrale qui serpente de la rue de Cîteaux à l'impasse Druinot. De chaque côté, des buttes de terres forment des vallonnements ponctués d'arbres et d'arbustes de toutes sortes.

Un jardin en mémoire des métiers du bois

De nombreuses installations évoquent les métiers du bois : les pergolas, les arbres et les arbustes dont certains rappellent le peuplement forestier des abords de Paris, les bancs, le ponton en chêne, les pavés en rondins de bois insérés dans le sol de l'aire de jeux.

Un trait d'union entre les immeubles, la rue et le jardin partagé

Des arbres et des arbustes fruitiers (cassis, néflier...) rappellent le jardin potager du jardin partagé et amorcent la transition avec le jardin pédagogique. Une pergola posée sur un mur en pierres sépare le jardin partagé du jardin public.

Des murs en moellons de Paris

Tous les murs en pierres sont en « moellons ». Ces pierres calcaires sont typiquement parisiennes. Elles proviennent des anciennes carrières disséminées dans tout Paris et aujourd'hui comblées. Elles existaient déjà sur le site et ont été remontées une à une pour former tous les murs qui ponctuent la promenade. Les plus hauts accueillent diverses plantes grimpantes qui s'enroulent autour de câbles tendus : fruit de la passion, chèvrefeuille, vigne, aristoloche. Une petite allée accessible aux handicapés traverse le jardin partagé et une partie du square Léo Ferré. Elle permet de circuler les jours où la porte s'ouvre entre les deux jardins.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations