Ville de Paris

Lieu

Square du Palais Galliera

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Les jours fériés, les horaires d'ouverture du jardin sont identiques à ceux du week-end.
Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Les jours fériés, les horaires d'ouverture du jardin sont identiques à ceux du week-end.
Horaires
Du 30/10/2022 au 28/02/2023
Sélectionner une autre période
Lundi
  • 08 h 00 – 17 h 00
Mardi
  • 08 h 00 – 17 h 00
Mercredi
  • 08 h 00 – 17 h 00
Jeudi
  • 08 h 00 – 17 h 00
Samedi
  • 09 h 00 – 17 h 00
Dimanche
  • 09 h 00 – 17 h 00
Sur place
Équipement
  • Points d'eau potable
Infos pratiques
  • Toilettes : non
  • WIFI : non
  • Table à langer : non
  • Distributeur de boisson : non
  • Admission animaux : non
  • Défibrillateur : non
En savoir plus

Un peu d’histoire

Le très élégant palais Galliera, de style Renaissance italienne, (1888) abrite le Musée de la Mode et du Costume et sert d’écrin à ce jardin. Le palais fut construit par l’architecte Léon Ginain et était destiné à abriter les collections de la duchesse Brignolles-Galliera. Mais, fervente catholique, elle n’accepta pas la décision du gouvernement de la IIIe République de laïciser l’enseignement dans les écoles. Elle légua tous ses biens à la Ville de Gênes et fit don du palais à la Ville de Paris. Situé sur une ancienne carrière de calcaire à ciel ouvert, le sol du jardin a été consolidé ; il a fait l’objet d’une rénovation profonde en 2003 et de replantations en 2005. Le calcaire était une matière particulièrement abondante sur toute la colline de Chaillot, exploitée tantôt dans des carrières à ciel ouvert, tantôt dans des galeries souterraines. Mais ce dernier procédé fut rapidement abandonné à la suite de graves effondrements de terrain qui causèrent la mort de centaines de personnes.

Se promener

Après une visite du musée, reposez-vous à l’ombre de ses tilleuls, ses marronniers, et autres érables, qui voisinent avec de grands massifs au fleurissement durable, richement colorés tout au long de l'année. Une magnifique décoration florale, au centre du jardin, encadre l’eau d’un bassin qui murmure à l’oreille de l’« Avril » (1916), une statue en bronze de Pierre Roche. Quelques autres convives de bronze lui tiennent compagnie : « Dieu Pan et un tigre » (1897) de Just Bécquet et l’« Enfance de Bacchus » (1897) de Jean Perraud. Levez les yeux : les initiales du nom de la duchesse de Brignolles-Galliera se dessinent au sommet de la grille.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations