Lieu

Square des Batignolles

La grande aire de jeux est fermée jusqu'au 28 juillet 2024 inclus.
La grande aire de jeux est fermée jusqu'au 28 juillet 2024 inclus.

Horaires

Du 01/05/2024 au 31/08/2024
Sélectionner une autre période
Lundi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Mardi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Jeudi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Vendredi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Samedi
  • 09 h 00 – 21 h 30
Dimanche
  • 09 h 00 – 21 h 30

Sur place

Équipement
  • Manèges
  • Tables de ping-pong
  • Points d'eau potable
  • Aire de jeux
  • Boulodrome
  • Espace canin
  • Boite à livres
  • Table d’échecs, de dames
A proximité du square, dans sa partie nord-ouest, se trouve une aire sportive.
Disposition particulière à cet espace vert, la pelouse est interdite d'accès du fait d'un caractère patrimonial remarquable, de la fragilité des pelouses, et afin de préserver la biodiversité du lieu.
L'espace canin est ouvert aux mêmes horaires que le square.
Infos pratiques
  • Toilettes : non
  • WIFI : non
  • Table à langer : non
  • Distributeur de boisson : non
  • Admission animaux : oui Chiens admis tenus en laisse dans les allées menant à l'espace canin
  • Défibrillateur : non
Labels et démarches

Découvrir

En savoir plus

Admirablement dessiné, il paraît beaucoup plus vaste que sa superficie réelle et son parcours réserve des surprises. Un petit ruisseau surgit d’une cascade rocailleuse et court à travers les rochers pour finir sa course dans un bassin aux formes arrondies. Une colonie de canards dispute la place aux carpes et aux poissons rouges qui sillonnent la pièce d’eau. Ils sont sans aucun doute intrigués par la curieuse sculpture en pierre noire de Volvic des « Vautours », de Louis Monard (1930). Elle voisine avec un buste du poète parnassien Léon Dierx (1838-1912), qui vécut dans le quartier, par Bony de Lavergne. Remarquez les socles vides. Il s’agit des seuls vestiges de statues qui furent fondues pendant l’occupation.

Se distraire

Parmi les autres habitués du jardin, on peut observer le pinson des arbres, au cri si caractéristique. Il émet des sons courts, inlassablement répétés, parfois plusieurs centaines de fois par heure! Il avance en alternant sautillements et petits pas pressés, tout en hochant légèrement la tête. Son tempérament peu farouche vous permettra de l’observer facilement. Le jardin offre aussi de nombreuses activités pour les enfants, qui, pour se reposer de leurs jeux, pourront s’arrêter un instant dans la petite serre, située du côté de la place Charles-Fillion. Elle est devenue un des points-phare du jardin depuis sa construction, en 1996.

Un peu d’histoire 

Au début du XIXe siècle, le petit hameau des Batignolles était encore perdu au-delà des limites de la capitale, lorsque des commerçants enrichis s’entichèrent de ce petit bout de campagne. Ils y construisirent leur résidence secondaire. Le hameau devint un joli village, sur des terres qui restèrent la propriété des Dames de Montmartre jusqu’à la Révolution. La commune de Batignolles-Monceau fut rattaché à la Ville de Paris en 1860, date à laquelle Paris fut divisé pour la première fois en 20 arrondissements. L’origine du nom du village des Batignolles pourrait venir du latin « batillus » (le moulin) ou du provençal « bastidiole » (petite bastide), des constructions que l’on trouvait alors dans le village et alentours, au XVIIIe siècle. C’est l’un des plus grands espaces verts de l’arrondissement, après le parc Clichy-Batignolles - Martin-Luther-King. C’est aussi l’un des 24 jardins créés par Alphand sous le Second Empire à la demande de Napoléon III, qui désirait implanter dans la capitale plusieurs jardins à l’anglaise. Il fut secondé par l’ingénieur Darcel, l’architecte Davioud et l’horticulteur Barillet-Deschamps.
Découvrez la rétrospective conçue à l’occasion des 170 ans de la nomination de Georges Eugène Haussmann comme préfet de la Seine : Le square des Batignolles, un jardin hausmannien