Ville de Paris

Lieu

Square Carpeaux

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Horaires
Du 01/05/2022 au 31/08/2022
Sélectionner une autre période
Lundi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Mardi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Mercredi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Jeudi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Vendredi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Samedi
  • 09 h 00 – 21 h 30
Sur place
Équipement
  • Aire de jeux
  • Bacs à sable
  • Terrain de basket
  • Football
  • Points d'eau potable
Infos pratiques
  • Toilettes : non
  • WIFI : non
  • Table à langer : non
  • Distributeur de boisson : non
  • Admission animaux : non
  • Défibrillateur : non
Découvrir
En savoir plus

Un peu d’histoire

Ce jardin rend hommage au sculpteur, dessinateur et peintre français Jean-Baptiste Carpeaux (1827-1875), qui fréquenta assidûment le quartier de Montmartre. Il réalisa de nombreuses œuvres, tentant de restituer des expressions naturelles, comme l’illustre le groupe de « La Danse » pour l’Opéra Garnier ou la fontaine des jardins de l’Observatoire « Les Quatre Parties du monde ».

Se promener

Là où s’étendait autrefois une partie du cimetière de Montmartre, désaffectée en 1879, se dresse aujourd’hui des paulownias aux floraisons généreuses, des sorbiers, aux fleurs semblables aux roses. Il est aussi ombragé par des noisetiers de Byzance, des cerisiers à fleurs, des ifs, des charmes, des tilleuls, des frênes, des prunus ‘pissardii’, et des sophoras, dont l’espèce la plus commune dans nos jardins est le sophora japonica. Son bois odorant, gris-jaunâtre, assez dur, et facile à travailler, est utilisé en ébénisterie et parfois en charpente. Ils rivalisent avec les rosiers et les massifs fleuris, qui se métamorphosent à chaque saison. Un kiosque à musique s’anime aux beaux jours. Les enfants peuvent profiter des balançoires, jouer au ballon ou au ping-pong, surveillés par un Jean-Baptiste Carpeaux en pierre, taillé par Léon Fagel en 1929. La statue est placée sur une haute stèle conçue par Henri Bans, qui partage la place avec une « Montmartroise » (1907) de Théophile Camel.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations