Ville de Paris

Lieu

Jardins du Trocadéro

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
En raison de travaux de rénovation de terrasses du parvis des Droits de l’Homme, les accès au jardin côté ouest, sont modifiés jusqu'en octobre 2022.
Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
En raison de travaux de rénovation de terrasses du parvis des Droits de l’Homme, les accès au jardin côté ouest, sont modifiés jusqu'en octobre 2022.
Horaires
Du 01/05/2022 au 31/08/2022
Sélectionner une autre période
Lundi
  • 24/24 h 
Mardi
  • 24/24 h 
Jeudi
  • 24/24 h 
Vendredi
  • 24/24 h 
Samedi
  • 24/24 h 
Dimanche
  • 24/24 h 
Sur place
Équipement
  • Aire de jeux
  • Manèges
  • Points d'eau potable
  • Tables de ping-pong
  • Tables de pique nique
Services
  • Snack, buvette, vente à emporter
Infos pratiques
  • Toilettes : oui Des toilettes publiques mobiles provisoires, dont une PMR, ont été mis en place.
  • WIFI : non
  • Table à langer : non
  • Distributeur de boisson : non
  • Admission animaux : oui Chiens admis tenus en laisse dans les allées.
  • Défibrillateur : non
Découvrir
En savoir plus

Se promener

Aujourd'hui, les Jardins du Trocadéro est une promenade obligée pour tous les touristes, qui souhaitent admirer la Tour Eiffel sous le meilleur angle. Les Jardins du Trocadéro sont aussi remarquables pour sa célèbre fontaine de Varsovie (1937). Une série de bassins en cascade domine un grand bassin dont les 20 canons à eaux rejettent 8 240m3 d'eau par heure et forment cinquante-six gerbes qui finissent leur course dans huit escaliers d'eau ! Les grandes eaux du bassin central sont mises en valeur par un jeu de lumière qui anime le soir les statues à tête de taureau et de chevaux dorées. Un spectacle à ne pas manquer ! Les jardins du Trocadéro sont ponctués d'une multitude de sculptures, dont certaines datent des années 1930, comme l'" Homme " de Traverse et la " Femme " de Bacqué, qui surplombent les bassins du Jardins du Trocadéro. Les plus avertis reconnaîtront les deux jardins à l'anglaise qui se déploient de part et d'autre du Palais de Chaillot. Une petite rivière artificielle suit leur dessin chaotique et croise au détour de sa course, hêtres, marronniers, tilleuls, cèdres bleus de l'Atlas, ainsi qu'un chêne rouge, un noisetier de Byzance. Un des plus gros platanes de Paris, planté dans les années 1900, atteint les 26 m de haut et 4,80 m de circonférence. Cette végétation foisonnante se heurte en contrebas à une rangée disciplinée de paulownias, qui marquent l'entrée dans l'univers minéral et aquatique des fontaines de Varsovie. Remarquez une lucarne de l'Hôtel de Ville du 16e siècle et une partie de la façade du Palais des Tuileries. Une grande aire de jeux munie de belles structures métallisées, propose des activités aux enfants jusqu'à 12 ans. Les jardins donne accès à l'aquarium de Paris.

Un peu d'histoire

La vaste esplanade du "monde aquatique" située sur la colline de Chaillot abritait depuis 1651 le couvent de la Visitation, qui fut détruit après la Révolution. Le site inspira de nombreux dirigeants français et c'est à Louis XVIII que nous devons un des projets, qui a laissé son nom au Trocadéro. Il voulait commémorer la prise du fort de Cadix par le duc d'Angoulême, en 1823, en faisant construire un monument baptisé " Villa Trocadéro ", un nom qui a marqué à jamais ce lieu. Napoléon voulait, lui, construire une cité impériale en l'honneur du Roi de Rome, son fils. Quant au sculpteur Antoine Etex, il avait proposé la construction d'une fontaine monumentale au centre de laquelle se dressait un phare. Autant de projets fantaisistes qui n'ont jamais vu le jour. C'est grâce à l'exposition universelle de 1878 qu'ont surgi les jardins du Trocadéro. Orchestrés par l'ingénieur Alphand les travaux d'aménagement paysager avaient alors pour vocation de rehausser la somptuosité d'un palais oriental dessiné par Davioud, dont les minarets de soixante-dix mètres de hauteurs toisaient les passants émerveillés. C'est bien plus tard, au cours de l'exposition universelle de 1937, que le Palais de Chaillot et le Musée d'Art Moderne furent construits. Le Palais de Chaillot a, quant à lui, été édifié sur les fondations de l'ancien Palais datant de l'Exposition universelle de 1889. Napoléon III avait compris que la passion que les Français manifestaient à cette époque pour les jardins pouvait être une arme politique. Les jardins étaient déjà considérés en Angleterre comme un instrument de réforme sociale. Il reprit cette idée à son compte, désirant faire des jardins de Paris un symbole d'harmonie sociale. Ils devaient permettre de compenser les tensions de la vie urbaine, en ces temps de troubles révolutionnaires. Avec l'aide du baron Haussmann, préfet de la Seine, il entreprit la création des tous premiers jardins de proximité, le parc des Buttes-Chaumont, le parc Montsouris, le parc du Champ-de-Mars, mais aussi du bois de Boulogne et du bois de Vincennes. C'est en 1854 que vit le jour le premier service des Promenades et des Plantations dirigé par l'ingénieur Alphand.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations