Ville de Paris

Lieu

Jardin d’Agronomie Tropicale René-Dumont

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Horaires
Du 01/09/2022 au 30/09/2022
Sélectionner une autre période
Lundi
  • 09 h 30 – 20 h 00
Mardi
  • 09 h 30 – 20 h 00
Mercredi
  • 09 h 30 – 20 h 00
Vendredi
  • 09 h 30 – 20 h 00
Samedi
  • 09 h 30 – 18 h 30
Dimanche
  • 09 h 30 – 18 h 30
Sur place
Équipement
  • Points d'eau potable
Services
  • Restaurant, cafétéria ou salon de thé
Infos pratiques
  • Toilettes : non
  • WIFI : non
  • Table à langer : non
  • Distributeur de boisson : non
  • Admission animaux : non
  • Défibrillateur : non
Découvrir
En savoir plus
Ce jardin de 4 hectares et demi, inauguré en 1907 pour l'exposition coloniale, a été racheté par la Mairie de Paris en mai 2003. Ouvert au public depuis le mois d'avril 2006, il abrite le Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD).

Se promener

Le jardin d'agronomie tropicale est situé à l'extrémité nord-est du bois de Vincennes.
Naguère propriété de l’État, il a été entretenu comme un site forestier mais est resté fermé au public pour raisons de sécurité, les bâtiments et monuments étant dans l'ensemble trés délabrés.
Un programme d'aménagement est en cours, mais le maire de Paris a d'ores et déjà autorisé la réouverture du jardin au public après d'importants travaux de sécurisation.

Un peu d'histoire

Un jardin d'essai colonial est créé en 1899 dans le bois de Vincennes pour coordonner les expériences agronomiques et réintroduire des végétaux exotiques sur de nouveaux sites de production.
Ainsi, des plants de café, cacaoyer, vanille, bananiers... sont cultivés sous serre puis expédiés vers diverses colonies.
De mai à octobre 1907, le site est transformé pour abriter cinq villages de l'exposition coloniale: villages indochinois, malgache, congolais, ferme soudanaise et campement touareg. Le jardin a été ensuite abandonné et la végétation a repris ses droits...
Après la première guerre mondiale, il a accueilli des monuments aux morts en hommage aux soldats originaires des anciennes colonies.
Le pavillon de l'Indochine a été restauré et propose désormais des expositions temporaires.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations