Ouvrir la recherche
Équipement

Square Louise de Marillac

Mise à jour le 16/10/2019

Horaires

 

mercredi 16/10 08:00 à 18:30
jeudi 17/10 08:00 à 18:30
vendredi 18/10 08:00 à 18:30
samedi 19/10 09:00 à 18:30
dimanche 20/10 09:00 à 18:30
lundi 21/10 08:00 à 18:30
mardi 22/10 08:00 à 18:30
mercredi 23/10 08:00 à 18:30
jeudi 24/10 08:00 à 18:30

Accès

Square Louise de Marillac
place de la Chapelle
75018 PARIS
Complément d'adresse

Accès place de la Chapelle, boulevard de la Chapelle

Métro
La Chapelle, ligne 2
Velib
Station 18040, 12 place de la chapelle
Station 10034, 68 rue louis blanc
Station 18009, 12 rue jean francois lepine

Labels et signalétiques

Accessibilité

  • Accessible aux personnes à mobilité réduite
Espace vert dont l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite est limitée à certaines zones.

Contact

Nom : Square Louise de Marillac

Services

  • Points d'eau potable : 1

Les extras

Les chiens tenus en laisse sont admis dans les allées du square.

Présentation

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries. 
Créé en 1862, ce square d’écriture haussmannienne, remodelé en 1986, est rénové et aggrandi en 2019.
Appréhendé comme une réserve de biodiversité, il voit sa surface passer de 455 m² à 1880m². C’est une véritable oasis végétale, avec une période de floraison accrue, qui est offerte au regard du promeneur à travers des cosmos, des rosiers « belle sultane » ou « Louise de Marillac », des mélanges et des arbustes fleuris, des cerisiers à fleurs… L’ombre des platanes permet de conserver des ilots de fraîcheur.  Les pelouses accessibles, les bancs en bois répartis dans le square et les espaces réservés à la lecture et à l’animation offrent à chacun des temps de repos et de détente, mais aussi d’échanges  et de partage autour d’évènements culturels et artistiques.
Louise de Marillac (1591-1660) était fille d’un conseiller au Parlement et veuve d’Antoine Le Gras, secrétaire des commandements de Marie de Médicis. Entrée en religion, elle fut l’une des principales collaboratrices de Saint-Vincent de Paul et fonda la congrégation des Filles de la Charité en 1633, avant d’être canonisée en 1934.