Ouvrir la recherche
Équipement

Square du Palais-Galliera

Mise à jour le 17/10/2019

Horaires

 

vendredi 18/10 08:00 à 18:30
samedi 19/10 09:00 à 18:30
dimanche 20/10 09:00 à 18:30
lundi 21/10 08:00 à 18:30
mardi 22/10 08:00 à 18:30
mercredi 23/10 08:00 à 18:30
jeudi 24/10 08:00 à 18:30
vendredi 25/10 08:00 à 18:30
samedi 26/10 09:00 à 18:30

Accès

Square du Palais-Galliera
10, avenue Pierre-Ier-de-Serbie
75016 PARIS
Complément d'adresse

Accès avenue du Président-Wilson ou 10, avenue Pierre-Ier-de-Serbie

Métro
Iéna ou Alma-Marceau, ligne 9
Bus
32, 63
Velib
Station 16015, 1 rue de bassano
Station 16007, 4 rue de longchamp
Station 8046, 2 rue marceau

Labels et signalétiques

Contact

Nom : Square du Palais-Galliera

Services

  • Points d'eau potable : 1
  • Wi-fi : 1

Les extras

Chiens tenus en laisse autorisés dans les allées.

 

 

Présentation

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries. 
Un peu d’histoire
Le très élégant palais Galliera, de style Renaissance italienne, (1888) abrite le Musée de la Mode et du Costume et sert d’écrin à ce jardin.
Le palais fut construit par l’architecte Léon Ginain et était destiné à abriter les collections de la duchesse Brignolles-Galliera. Mais, fervente catholique, elle n’accepta pas la décision du gouvernement de la IIIe République de laïciser l’enseignement dans les écoles. Elle légua tous ses biens à la Ville de Gênes et fit don du palais à la Ville de Paris.
Situé sur une ancienne carrière de calcaire à ciel ouvert, le sol du jardin a été consolidé ; il a fait l’objet d’une rénovation profonde en 2003 et de replantations en 2005. Le calcaire était une matière particulièrement abondante sur toute la colline de Chaillot, exploitée tantôt dans des carrières à ciel ouvert, tantôt dans des galeries souterraines. Mais ce dernier procédé fut rapidement abandonné à la suite de graves effondrements de terrain qui causèrent la mort de centaines de personnes.
Se promener
Après une visite du musée, reposez-vous à l’ombre de ses tilleuls, ses sophoras, marronniers, et autres érables, qui voisinent avec de jolies décorations florales. Les amateurs reconnaîtront également un cyprès de Lawson et un séquoia.
Au centre, l’eau d’un bassin murmure à l’oreille de l’« Avril » (1916), une statue en bronze de Pierre Roche. Quelques autres convives de bronze lui tiennent compagnie : « Dieu Pan et un tigre » (1897) de Just Bécquet et l’« Enfance de Bacchus » (1897) de Jean Perraud.
Levez les yeux : les initiales du nom de la duchesse de Brignolles-Galliera se dessinent au sommet de la grille.