Ouvrir la recherche
Équipement

Promenade de l'avenue de Breteuil

Mise à jour le 16/10/2019

Horaires

 

jeudi 17/10 00:00 à 23:59
vendredi 18/10 00:00 à 23:59
samedi 19/10 00:00 à 23:59
dimanche 20/10 00:00 à 23:59
lundi 21/10 00:00 à 23:59
mardi 22/10 00:00 à 23:59
mercredi 23/10 00:00 à 23:59
jeudi 24/10 00:00 à 23:59
vendredi 25/10 00:00 à 23:59

Accès

Promenade de l'avenue de Breteuil
Avenue de Breteuil
75007 Paris
Métro
Saint-François-Xavier, ligne 13
Bus
Lignes 28,39,70,87 ou 89
Velib
Station 7018, 23 avenue de segur
Station 7014, 35 boulevard des invalides
Station 7013, 17 rue duroc

Labels et signalétiques

Accessibilité

  • Accessible aux personnes à mobilité réduite

Contact

Nom : Promenade de l'avenue de Breteuil

Services

  • Aire de jeux : 2

Les extras

Chiens tenus en laisse autorisés dans les allées.

Présentation

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
C'est une longue et élégante promenade bordée de platanes qui offre une belle perspective sur le dôme doré des Invalides.

Les pelouses qui occupent l’espace central de l’avenue, sont interrompues par des aires de jeux destinés aux enfants et par deux  bassins avec jets d’eau.

Place de Breteuil, un "Monument à Pasteur" entouré de corbeilles de fleurs scinde la promenade qui se poursuit dans la partie de l’avenue dépendant du 15e arrondissement. Ce Monument fut réalisé grâce à la souscription publique après la mort de son créateur, le sculpteur et peintre français Alexandre Falguière (1831-1900).

De place de Breteuil à la place Henri-Queuille (15e), la promenade rend hommage au grand couturier Yves Saint-Laurent, qui a habité non loin de là.
Un peu d’histoire
Sur la place de Breteuil se dressait autrefois une tour monumentale de 42 m de hauteur où jaillissait l’eau d’un puits artésien, creusé en 1841 à quelques pas de là. Elle résista  au percement de l’avenue de Breteuil,  en 1860, qui dégagea la perspective de l’Hôtel des Invalides construit quelques années après. Au-delà de la place, en pleine campagne de Grenelle, on devinait, derrière les hauts murs, les jardins qui remplaçaient d’anciens marais insalubres, la tour fut détruite en 1903, mais le puits existe toujours.