Ouvrir la recherche
Équipement

Parc Sainte-Périne

Mise à jour le 23/09/2019

Horaires

 

mardi 24/09 00:00 à 23:59
mercredi 25/09 00:00 à 23:59
jeudi 26/09 00:00 à 23:59
vendredi 27/09 00:00 à 23:59
samedi 28/09 00:00 à 23:59
dimanche 29/09 00:00 à 23:59
lundi 30/09 00:00 à 23:59
mardi 01/10 00:00 à 23:59
mercredi 02/10 00:00 à 23:59

Tous les horaires

Tous les jours 00:00 à 23:59

Accès

Parc Sainte-Périne
41, rue Mirabeau
75016 PARIS
Complément d'adresse

avenue de Versailles

Métro
Chardon-Lagache, ligne 10
RER
Javel, ligne C
Bus
22, 72
Velib
Station 16038, rue molitor
Station 16032, place de l'eglise d'auteuil
Station 15103, 103 rue cauchy

Labels et signalétiques

Accessibilité

  • Accessible aux personnes à mobilité réduite
Espace vert dont l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite est limitée à certaines zones.

Contact

Nom : Parc Sainte-Périne

Services

  • Points d'eau potable : 2
  • Tables de pique nique : 2
  • Aire de jeux : 2
  • Bacs à sable : 1
  • Toilettes publiques : 1
  • Agrés : 17

Les extras

Espace canin : 1

Chiens tenus en laisse autorisés dans les allées.

Des toilettes sèches sont à disposition du public.

 

Tarifs

Entrée Prix
Gratuit 0,00 €
Entrée
Prix
0,00 €

Photos

Présentation

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries. 
Un peu d'histoire
Ce parc vallonné faisait autrefois partie de la résidence de campagne des moines de Sainte-Geneviève, qui occupaient ces terres depuis 1109. Mais leur patrimoine fut démantelé après la Révolution, comme l'ensemble des biens du Clergé. Après être passé de mains en mains, le domaine, considérablement réduit au fil des années, échut dans les mains des filles de la comtesse d'Aubusson, qui le cédèrent à l'Assistance Publique en 1858. L'institution Sainte-Périne de Chaillot s'y établit alors, et céda le parc en 1977. La vocation du lieu n'a pas été trahie, puisqu'un hôpital de long séjour subsiste.
Le parc, dont 2 hectares étaient ouverts au public depuis 1977, a été réaménagé en 2018. C'est désormais l'intégralité des 3,7 hectares qui sont rendus accessibles au public. À cette occasion, les cheminements ont été rénovés et plusieurs arbres ont été plantés. Un nouvel éclairage basse consommation a été installé, pour permettre aux riverains de profiter du parc à la tombée de la nuit.
Se promener
Platanes, érables, frênes, tilleuls, et marronniers, héritage de l'institution, côtoient plus de soixante-dix arbres d'essence exotiques. Attardez-vous devant le copalme d'Amérique à l'écorce sillonnée, l'arbre parasol de Chine au feuillage ample, l'évodia aux feuilles aromatiques. Vous y croiserez aussi un sophora, un mûrier à papier, un ginkgo biloba, un tulipier de Virginie, un ehrétia aux fleurs blanches d'une senteur exceptionnelle, des pruniers aux belles floraisons printanières, un cerisier noir à l'écorce aromatique, un plaqueminier... Le plaqueminier rassemble trois variétés, dont deux sont représentées dans ce jardin : le Dyospiros kaki et le Dyospiros lotus. Le premier, à l'origine inconnue, porte des gros fruits juteux et rouges à l'automne, les kakis, tandis que le second, originaire du Sud-Ouest de l'Asie et du Nord de l'Iran, arbore des petits fruits jaune-brun puis bleu-noir à maturité, parfois duveteux, eux aussi comestibles.
En automne, vous serez frappés par les teintes dorées du feuillage du mûrier à papier et du févier d'Amérique, tandis que le Parrotia persica vire à l'orangé puis à l'écarlate.
Le parc est ponctué de massifs méditerranéens, de décorations florales, et d’hydrangéas qui s’épanouissent dans les parties les plus ombragées. Une esplanade munie de gradins engazonnés surplombe des aires de jeux pour enfants. Des équipements sportifs pour les adultes vont être installés au printemps 2019 : 8 agrès et 9 fitness plus ludiques. Pour le confort de tous et le respect de l’environnement, des toilettes sèches viennent d’être mises en place.
Les parties latérales du parc, où la végétation est laissée volontairement dense, constituent de véritables réservoirs biologiques. De nombreuses variétés d’insectes et d’oiseaux y sont observées. Plusieurs espèces de chauve-souris ont élu domicile dans le parc.