Ouvrir la recherche
Équipement

Jardin des Couronnes

Mise à jour le 29/11/2021

Horaires

 

lundi 29/11 08:00 à 17:00
mardi 30/11 08:00 à 17:00
mercredi 01/12 08:00 à 17:00
jeudi 02/12 08:00 à 17:00
vendredi 03/12 08:00 à 17:00
samedi 04/12 09:00 à 17:00
dimanche 05/12 09:00 à 17:00
lundi 06/12 08:00 à 17:00
mardi 07/12 08:00 à 17:00

31 octobre 2021 au 28 février 2022
Lundi 08:00 à 17:00
Mardi 08:00 à 17:00
Mercredi 08:00 à 17:00
Jeudi 08:00 à 17:00
Vendredi 08:00 à 17:00
Samedi 09:00 à 17:00
Dimanche 09:00 à 17:00

Accès

Jardin des Couronnes
rue des Couronnes
75020 PARIS
Complément d'adresse

Accès rue des Couronnes

Métro
Couronnes, ligne 2
Velib
Station 20040, 57 & 36 rue julien lacroix
Station 20113, 30 rue piat
Station 20033, 29 rue etienne dollet

Labels et signalétiques

Accessibilité

  • Accessible aux personnes à mobilité réduite
Espace vert dont l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite est limitée à certaines zones.

Contact

Nom : Jardin des Couronnes

Services

  • Tables de ping-pong : 2
  • Points d'eau potable : 1
  • Aire de jeux : 1
  • Bacs à sable : 1

Les extras

Chiens interdits.

Photos

Présentation

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries. 
Un peu d’histoire
Il se situe sur l’ancien lieu dit les «  Couronnes Sous Savies », qui était le nom de Belleville du 7ème au 18ème siècle, ancienne commune annexée par la capitale en 1860. Au numéro 45 de la rue des Couronnes, le «Cabaret du Pistolet » aurait été le théâtre de l’arrestation du voleur Cartouche (20 octobre 1721), qui faisait régner la terreur dans Paris et défia longtemps les autorités parisiennes.
Se promener
Le jardin est bordé par un talus colonisé par des ormes, des merisiers, des robiniers faux acacias, des cornouillers, des ifs, des érables planes et des platanes. Vous le reconnaissez surtout à ses majestueux pins noirs d’Autriche, qui dominent l’ensemble du jardin, voisinant avec des sapins.
La légende raconte que le roi de Perse Xercès 1er (486-465 avant J.C.), pendant la guerre avec la Grèce, trouva sur son chemin un platane si beau et si majestueux qu’il le couvrit d’or et de joyaux comme un amant et il désigna un de ses soldats pour monter la garde auprès de l’arbre. Célébré par le philosophe grec Platon (428-348 avant J.C.) dans Phèdre, le platane fut mentionné aussi par l’écrivain romain Pline (61-114 après J.C.), qui révéla que les Romains l’arrosaient de vin pour l’honorer.
L'ouverture du jardin sur des terrains en friche conduit à transformer le passage Piat en chemin. La rue Botha disparaît, seule une partie est préservée pour mener aux immeubles d'habitations construits en 1958. Le nom du jardin reprend celui de la rue adjacente.
Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations