Eglise Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle

Horaires

Horaires non renseignés

Les horaires étant susceptibles d'évoluer, merci de vous renseigner directement sur place.

Accès

1 rue Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle
75002 PARIS

Transports

Métro

  • Bonne Nouvelle, ligne 8,9

Présentation

Un peu d'histoire
Une église qui domine les remparts de Philippe-Auguste
L'église de Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle est située au sommet de la Butte-en-Gravois, formée au cours du Moyen-Âge par les débris et décombres placés au-delà du rempart de Philippe Auguste. Au XVIe siècle, ce quartier hors les murs devient prisé de la population car il offre une vue agréable sur Paris. La butte, agrémentée de moulins, est bientôt suffisamment peuplée pour accueillir un lieu de culte. L'autorisation d'y construire une église est donnée en 1551. Elle reçoit le vocable de Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle en 1563. En 1591, le quartier, qui surplombe les remparts, est évacué par les troupes qui veulent défendre Paris contre Henri IV.

Ce n'est qu'au cours du XVIIe que la butte retrouve peu à peu sa population.
En 1628, la reine Anne d'Autriche pose la première pierre du choeur de la seconde église. Cet édifice modeste souffre pendant dix ans sous la Révolution d'un manque d'entretien, il est finalement racheté par la Ville en 1803 pour être réaffecté au culte. Mais son mauvais état nécessite une reconstruction.

En 1823 la démolition de l'église du XVIIe siècle commence.

L'architecture
Une église à plan basilical signée Etienne-Hippolyte Godde
De l'ancien édifice, il ne reste plus que le clocher. Le reste du bâtiment est entièrement refait de 1823 à 1830 par Etienne-Hippolyte Godde.
L'analogie avec les autres oeuvres de Godde, Saint-Pierre-de-Chaillot ou Saint-Denis-du-Saint-Sacrement, est frappante.

L'architecture se développe selon le plan dit basilical : une nef principale bordée d'une double rangée de colonnes qui la séparent des collatéraux ; il n'y a ni transept, ni déambulatoire. Les particularités de l'architecture résultent de l'irrégularité de la parcelle. Ainsi, les chapelles sont peu profondes, sauf celle de la Vierge, que la faible étendue du terrain interdisait de placer dans l'axe de l'édifice.
De même l'étroitesse de la rue a commandé la disposition de l'entrée de l'église : celle-ci forme un renfoncement sous un  petit portique qui se réduit à deux colonnes.

Décors intérieurs, mobilier et oeuvres d'art
La peinture des XVIIe et XIXe siècles
L'espace intérieur de l'église présente une douce pénombre qui est accentuée par l'obstruction des deux baies qui se trouvaient initialement au sommet de la voûte en berceau. Les colonnes lisses, les chapelles peu profondes (hormis la chapelle de la Vierge dans le bas-côté gauche) accentuent l'impression d'unité de l'espace. Le regard du visiteur ou du fidèle glisse donc facilement vers le choeur de l'église où il peut admirer plusieurs chefs d'oeuvre de la peinture française et italienne du XVIIe siècle.

Au centre de la boiserie du choeur se trouve l'Annonciation de Giovanni Lanfranco (1623), qui nous rappelle que le vocable de Bonne-Nouvelle fait référence à l'annonce faite à Marie par l'archange Gabriel. A gauche, La Vierge entourée de saints de Ludovico Cigoli (1601) et Sainte Geneviève et le miracle du cierge (Anonyme, XVIIe siècle). A droite,  Sainte Isabelle de France présentant à la Vierge le modèle de l'abbaye de Longchamp de Philippe de Champaigne, et L'adoration des Bergers de Jacques de Létin.

Le décor porté de l'église fut réalisé par quelques artistes de renom entre 1830 et 1907. La frise de l'abside (1836), représentant Dieu le Père et l'Agneau entourés par les vingt-quatre vieillards de l'Apocalypse, est d'Alexandre-Denis Abel de Pujol. La chapelle de la Vierge est ornée de dix peintures d'Auguste Hesse. La voûte présente un ensemble  de compositions signé de Félix Villé, au début du XXe siècle, consacrées à l'iconographie de la vie de la Vierge.

Vous avez une demande ?

Contactez le service concerné en utilisant ce formulaire :

Accéder

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.