Instants des Jeux

Dossier
Mise à jour le 10/06/2024
Steeple Chase au JO de Mexico en 1968
This content is also available in English
Huit photos iconiques de Raymond Depardon, huit photos de jeunes athlètes français par Simon Depardon, seize emplacements exceptionnels.
Depuis son invention, la photographie a toujours été intimement liée à la capitale parisienne. Immense source d’inspiration pour les photographes de toutes les générations, Paris leur rend hommage à son tour en mettant à l’honneur des clichés mythiques de Raymond Depardon, réalisés lors des Jeux olympiques de Tokyo, Mexico, Munich et Montréal, entre 1964 et 1976.
Ces photographies sont présentées sur des tirages géants (entre 200 et 1 000 mètres carrés) dans les rues de Paris et autour des sites olympiques constituant le plus grand parcours photographique monumental à ciel ouvert jamais réalisé dans l’espace public.
Sur chaque « toile », un film avec Raymond Depardon réalisé par Simon Depardon, relatant le contexte de la prise de vue, est accessible par un QR code.
Dans l’esprit du passage d’un relais olympique, ces photos argentiques en noir et blanc sont complétées par une série de portraits inédits de jeunes athlètes de l’équipe de France, championnes et champions de leur discipline, photographiés par Simon Depardon.
Ce parcours exceptionnel est organisé par L’Art dans la Ville et soutenu par la Ville de Paris et Samsung, partenaires officiels des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Ce contenu est hébergé par experience.arcgis.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Tokyo 1964 : Raymond Depardon, les premiers Jeux

Le photographe français Raymond Depardon à 22 ans dans la tribune de la presse étrangère.

Je découvre les Jeux olympiques. C’est la première fois que je fais le stade, l’athlétisme.

Raymond Depardon

Ce contenu est hébergé par www.youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Réalisé par Simon Depardon. Tous droits réservés © Simon Depardon SAS 2024

Mexico 1968 : le stade debout

Stade olympique. 3 000 mètres steeple.

Il n’y a pas que le premier, le gagnant. Il y a le deuxième et aussi le dernier. Et les Mexicains ont compris ça…

Raymond Depardon

Ce contenu est hébergé par www.youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Réalisé par Simon Depardon. Tous droits réservés © Simon Depardon SAS 2024

Mexico 1968 : Lee Evans, le poing levé

Des athlètes américains manifestent contre la discrimination raciale aux États-Unis en serrant le poing, comme Lee Evans, vainqueur du 400 mètres en 43,86 s.

Ce geste, ce poing levé, c’est… magnifique. […] Cette photo restera dans l’Histoire.

Raymond Depardon

Ce contenu est hébergé par www.youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Réalisé par Simon Depardon. Tous droits réservés © Simon Depardon SAS 2024

Mexico 1968 : Ralph Boston et Bob Beamon, saut en longueur

Malgré la tempête, l’athlète américain Ralph Boston tente de battre le record que vient d’établir son compatriote Bob Beamon à 8,90 m. Boston était le précédent recordman.

Bob Beamon a battu un record historique, il était béni des dieux.

Raymond Depardon

Ce contenu est hébergé par www.youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Réalisé par Simon Depardon. Tous droits réservés © Simon Depardon SAS 2024

Montréal, 1976 : Nadia Comăneci, la révélation

Montréal, 1976. Nadia Comăneci, gymnaste roumaine, médaille d’or au concours général de gymnastique.

C’est une photo très importante pour moi. J’étais le premier à "faire" Nadia Comăneci.

Raymond Depardon

Ce contenu est hébergé par www.youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Réalisé par Simon Depardon. Tous droits réservés © Simon Depardon SAS 2024

Munich, 1972 : Mark Spitz, les Jeux endeuillés

Le nageur américain Mark Spitz remportera sept médailles d’or à Munich. Des Jeux olympiques qui resteront endeuillés par la tragique prise d’otage de onze athlètes israéliens.

Mark Spitz a battu tous les records, un magnifique athlète.

Raymond Depardon

Ce contenu est hébergé par www.youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Réalisé par Simon Depardon. Tous droits réservés © Simon Depardon SAS 2024

Mexico 1968 : Dick Fosbury, saut en hauteur

Mexique. Ville de Mexico. Jeux olympiques. Compétition de saut en hauteur : l’athlète américain Dick Fosbury invente le « Fosbury-flop » et atteint le record de Valeriy Brumel. 1968.

D’un seul coup, on a vu arriver un gars qui sautait à l’envers. Il a inventé une nouvelle façon de sauter, ce n’est pas rien !

Raymond Depardon

Ce contenu est hébergé par www.youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Réalisé par Simon Depardon. Tous droits réservés © Simon Depardon SAS 2024

Munich 1972 : Julius Sang, après la ligne

Le coureur kényan Julius Sang obtient la médaille d’or. La France obtient la médaille de bronze.

Cette photo montre bien que ce n’est pas le moment de l’arrivée qui est important, ça peut être après.

Raymond Depardon

Ce contenu est hébergé par www.youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Réalisé par Simon Depardon. Tous droits réservés © Simon Depardon SAS 2024

Paris fête les jeux

Au printemps 2024, Paris fête les Jeux au rythme d’une programmation culturelle exceptionnelle et foisonnante, à destination de toutes et tous, que la Ville de Paris a souhaité confier à des artistes de renommée internationale comme Mohamed El Khatib, Benjamin Millepied ou encore Raymond Depardon.
Affiche paris fête les jeux olympiques