Trois associations qui révèlent aux femmes leur potentiel pour entreprendre

Des femmes victimes de violence, des jeunes filles désorientées ou en décrochage scolaire, des femmes réfugiées en perte de repères; autant de femmes au cœur de l'action de Led by Her, Rêv'Elles et Meet My Mama, trois associations décidées à leur redonner confiance et reconnaissance par le travail. Ces trois associations sont présentes le 9 mars au grand Forum féministe de la Ville de Paris.

Led by Her : transformer les femmes victimes de violences en entrepreneuses

Créer quelque chose pour arriver à se reconstruire, c'est le crédo de Chiara Condi, à peine 30 ans quand elle crée l'association Led by Her. Son but : aider les femmes victimes de violences, à créer leur entreprise. La jeune femme souhaite aller plus loin que l'assistance sociale, psychologique, ou structurelle apportée déjà par de nombreuses associations. Elle est persuadée que l'action par la création de leur entreprise peut permettre à ces femmes de redevenir actrices de leur vie. 

Le projet : 

Chaque année, de septembre à juillet, trente femmes victimes de violences suivent un programme d'entrepreneuriat. C'est une formation de trois cents heures encadrée de façon bénévole, par une équipe pédagogique émanant des écoles de commerce partenaires, IESEG et ESCP, composée de coachs professionnels, d’experts ou de collaborateurs d'entreprise. Ce sont 250 bénévoles qui s’engagent autour de ces femmes au sein de l'association. Le but est d’apprendre les ficelles de l'entrepreneuriat, le marketing ou la communication. Chaque femme est accompagnée tout au long de ce parcours par un mentor personnel. Après la formation, les femmes sont suivies pendant trois ans et forment une communauté.

Différents types de projets sont nés de ces formations : une entreprise de meubles recyclés design, une de création de luminaires ou une de diffusion d’artistes africains en Europe, ou encore un garage dédié aux femmes. Lire l'article de Libération sur le sujet.

Les femmes sont présentées par le réseau que s'est composé Led by Her auprès des associations de lutte contre les violences faites aux femmes. (Stop aux violences sexuelles, L'Amicale du nid ou encore le club d'escrime du 8e arrondissement de Paris par exemple). Ces femmes doivent avoir envie de développer un projet, ce qui est le début de la reconstruction et pour Chiara Condi c'est le moment d'intervenir et de les aider à voir leur avenir de façon différente. 

Rêv'Elles : orienter les jeunes filles des quartiers prioritaires et révéler leur potentiel

L’association Rêv’Elles propose depuis 2013, des programmes d'aide à l'orientation innovants, à destination des jeunes femmes de milieux populaires. 

Athina Marmorat est consultante en innovation pédagogique. Elle intervient auprès des jeunes à la demande d’associations, d’écoles, etc. Au cours de son expérience de terrain, elle constate des manques dans l’orientation des jeunes filles vivant dans les quartiers prioritaires; un manque d’estime de soi et une auto-censure résultant en partie de leur environnement socioculturel, un manque de modèles identificatoires qui pourraient leur servir d’exemple et impacter positivement leur trajectoire, une tendance à se censurer et s’inhiber en présence de garçons de leur âge dans les cadres mixtes.

Une étude qu’elle réalise en septembre 2012 lui permet de formaliser ces manques et de créer en 2013 Rêv’Elles. Le premier parcours "Rêv’Elles ton potentiel" a lieu en avril de cette même année et compte 18 participantes. Depuis, les programmes se sont multipliés et diversifiés, accompagnant toujours plus de jeunes filles.

À ce jour trois programmes sont proposés :

  • Rêv'Elles ton potentiel : 5 jours d’ateliers collectifs et 2 séances de suivi individuel pour mieux connaître sa personnalité et ses capacités, développer sa confiance en soi, élargir le champ des possibles et s’initier aux bases de la communication en public.
  • Rêv'Elles moi ton entreprise : une journée d’immersion en entreprise pour en comprendre les codes et échanger avec des professionnelles.
  • Rêv'Elles café : des ateliers de 2h30 sous forme de cafés-débats, pour rencontrer des rôles modèles et réfléchir ensemble sur des thématiques en lien avec le pouvoir d’agir féminin.
Les jeunes femmes sont aussi accompagnées par des mentors : des femmes jouant des rôles de modèles qui les aident dans les possibilités de chemins vers leur avenir. 

Parcours "Rêv'Elles ton potentiel" de février 2017

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Meet My Mama : valoriser les talents culinaires des femmes issues de la migration 

Meet My Mama est née de la rencontre en 2015 sur Facebook de Donia Souad Amamra, Loubna Ksibi et Youssef Oudahman. La petite entreprise incubée par La Ruche, accélérée par The Family et hébergée chez Station F, lance les brunchs et les dîners Meet My Mama chez des restaurateurs qui leur prêtent leurs locaux les jours où ils sont fermés. Succès ! L'entreprise démarre. Après avoir testé plusieurs recettes, l'équipe se concentre sur les buffets traiteur (tout en organisant des formations et en faisant du conseil). 

Chez Meet My Mama la mission est de révéler les talents culinaires de femmes issues de tous types de migration pour faire découvrir les cuisines du monde les plus authentiques, faites maison et préparées avec amour par les meilleures cheffes : nos Mamas.

Deux offres :

  • Le Mama’s Catering, plateforme traiteur, qui ré-enchante les événements d’entreprises en proposant des expériences uniques sous la forme de véritables voyages culinaires. En un an, ont déjà voyagé par les papilles des centaines d’entreprises (Google, Danone, Carrefour, Accenture, Grand Paris, etc.), en proposant des spécialités faites maison de tous les continents.
  • La Mama’s Academy – première structure dédiée à l’empowerment de femmes migrantes – qui donne le pouvoir aux Mamas de réaliser leur rêves en devenant cheffes, entrepreneures et indépendantes. En un an, près de 50 Mamas ont déjà suivi les formations et révélé leurs talents. 

Afin de recruter ses talents culinaires, le trio est venu toquer à la porte des associations chargées des réfugié·e·s et de l’insertion professionnelle des femmes. 

Pour les rencontrer 

Ces trois associations sont présentes le 9 mars au grand forum féministe de la Ville de Paris. On pourra aussi en rencontrer bien d'autres telle Empow’Her, une organisation française qui œuvre depuis 2011 pour l’autonomisation des femmes dans le monde en renforçant leur liberté et leur capacité à entreprendre. Pour cela, Empow'Her créent des programmes de formation, d’accompagnement et de mise en réseau pour faciliter l’accès des femmes au secteur de l’entrepreneuriat et abattre les barrières auxquelles elles sont confrontées.

Dernière mise à jour le vendredi 8 mars 2019
Crédit photo : Ville de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.