Des élèves parisiens à bord du porte-avions Charles de Gaulle

Monter à bord et rencontrer l’équipage du fleuron de la Marine nationale française : le porte-avions Charles de Gaulle, à quai à Toulon, c'est l'honneur qu'ont, cette année encore 59 collégien·ne·s et lycéen·ne·s parisien·ne·s. Un voyage qu’elles·ils ne devraient pas oublier et qui fait partie d’un programme pédagogique à l’initiative de la Ville de Paris, du Rectorat et de l’Association des villes marraines des forces armées.

Depuis le 9 octobre 2001, Paris est la ville marraine du porte-avions R91 « Charles de Gaulle », de la Marine nationale. La capitale est membre de l’Association des villes marraines des forces armées, dont Anne Hidalgo est aujourd'hui la vice-présidente. 

Parrainer une unité militaire consiste à développer des liens étroits entre la ville marraine et son unité filleule à travers des activités et actions proposées des deux côtés.

La Ville de Paris reçoit régulièrement les membres de l'équipage à l'Hôtel de ville. Elle avait aussi organisé une exposition « Les femmes et hommes du Charles de Gaulle » en juin 2016 autour du bâtiment Lobau de l'Hôtel de Ville (4e) à l’occasion du 30e anniversaire de l’Association des villes marraines.

Le porte-avions en chiffres
  • Longueur : 261,5 mètres
  • Largeur : 64,36 mètres
  • Déplacement : 42 500 tonnes
  • Vitesse : 27 nœuds

Équipage :

  • 1 200 marins + 90 de l’état-major embarqués et 600 du Groupe aérien embarqué

De plus, Paris a mis en place depuis la rentrée 2015 un partenariat entre le porte-avions et des classes parisiennes, choisies chaque année par le Rectorat. Les élèves peuvent échanger pendant toute l’année scolaire avec l’équipage du porte-avions. Ils suivent aussi un parcours pédagogique autour de la France Combattante et passent deux jours à bord du porte-avions. 

Le parcours pédagogique pour les scolaires

Le programme débute toujours par une visite de l’Hôtel de Ville de Paris. Les élèves sont accueilli·e·s dans la salle du Conseil de Paris par Madame Catherine Vieu-Charier, adjointe à la Maire de Paris chargée de la Mémoire, du Monde combattant et Correspondant Défense. Elles·ils peuvent ainsi s’imprégner des valeurs de participation, de démocratie mais aussi de patriotisme, de civisme et de résistance, maintenues vivaces dans cette salle du Conseil. En effet, une première plaque y rappelle les mérites des vainqueurs de la Grande Guerre. Une deuxième rend hommage aux conseillers de Paris exécutés par l’occupant pour faits de résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Enfin, une troisième plaque célèbre la libération de la capitale par le peuple parisien le 25 août 1944.

Les élèves suivent ensuite un parcours mémoriel sur les traces de la France Combattante. Elles·ils visitent ainsi le Mémorial Charles-de-Gaulle (Colombey-les-Deux-Églises). À travers la personnalité du Général, c’est tout son esprit d’engagement et de résistance qui se trouve lié au travail mené par les élèves sur les valeurs transmises par la mémoire combattante et la Défense. Cet esprit de résistance et d’engagement de Charles de Gaulle entre également en résonance avec le partenariat et les échanges qui unissent les élèves au porte-avions du même nom.

Au cours de ce parcours, une visite est aussi prévue au musée de l'Ordre de la Libération ainsi qu’une cérémonie au mémorial de la France Combattante au Fort du Mont-Valérien (Suresnes).

Les classes se rendent enfin au Fort d’Ivry siège de l'Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD) pour suivre un atelier animé par Marie-France Montel, chargée des projets pédagogiques. Les élèves se familiarisent ici avec l’histoire de l’audiovisuel au sein de l’Armée et se forment aux méthodes de la photographie en vue d'immortaliser leur visite à bord du porte-avions Charles de Gaulle. 

Voyage et visite réalisés ces 17 et 18 janvier 2019, en présence d'Anne Hidalgo, maire de Paris.

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Ce parrainage et ces actions pédagogiques ont ainsi pour but de mieux faire comprendre l’importance des armées et de leurs valeurs ainsi que les notions de patriotisme, de civisme et de résistance.

Une brève histoire du porte-avions

Le bâtiment est officiellement admis au service actif le 18 mai 2001. À ce jour, son plus long déploiement est la mission Héraclès. La France épaule les Américains dans la lutte contre Al Qaeda, à la suite des attentats du 11 septembre. Le groupe aéronaval est déployé au nord de l’océan Indien, au large du Pakistan. 

En 2010, ses avions sont engagés en Afghanistan pour la mission Agapanthe puis, en 2011, le Charles de Gaulle participe à l’opération Harmattan, contre le régime du colonel Kadhafi en Libye. Il sera aussi engagé à trois reprises, entre janvier 2015 et décembre 2016, contre Daech. 

Ce bâtiment est unique en Europe et pratiquement dans le monde, puisque seuls les États-Unis disposent pour le moment de porte-avions équivalents.

Sources: site mer et marine 

Dernière mise à jour le mercredi 23 janvier 2019
Crédit photo : A.GALBARDI©Marine nationale

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.