Budget : comment ça marche ?

Paris dispose d’une autonomie financière, avec le vote annuel d’un budget. En 2018, la Ville investit 1.7 milliard d’euros pour des projets bénéficiant directement aux Parisiens. Explications.

Comme toutes les collectivités locales de l’hexagone, Paris a sa propre autonomie financière : cela se traduit par le vote annuel d’un budget. Contrairement à l’État, les budgets de fonctionnement de la Ville et du département (qui fusionneront en une seule collectivité au 1er janvier 2019) doivent être équilibrés et dégager un excédent. Cela permet de financer en partie le budget d’investissement. Les emprunts de la collectivité sont réservés au financement des investissements d’avenir et ne financent pas le fonctionnement quotidien de l’administration.

Budget : mode d'emploi en vidéo

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

1.7 milliard d’euros d’investissement

Les dépenses réelles de fonctionnement de Paris du budget primitif 2018 s’élèvent à 7,9 milliards d’euros, auxquelles s’ajoutent 1,7 milliard de dépenses d’investissement, dont plus des deux tiers sont financés par des ressources propres (un tiers par le surplus de la section de fonctionnement - épargne brute - et un autre tiers par des recettes d’investissement).

Le contexte national pèse sur les finances locales, avec une baisse massive des dotations entre 2014 et 2017 et une faible croissance. Mais la capitale réussit à conjuguer le développement des services publics pour les Parisiens, les investissements d’avenir et la solidarité avec les autres collectivités. Cela s’accompagne aussi d’une sobriété sur ses dépenses de fonctionnement, qui doivent être financées par des recettes de fonctionnement.

Les collectivités ne s’endettent que pour investir et enrichir leur patrimoine : c’est ce qu’on appelle de la « bonne dette », car elle est utile sur le long terme.

Dernière mise à jour le jeudi 21 juin 2018

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.