Collèges

Le Département de Paris assure le fonctionnement et l'équipement des collèges, encourage les projets éducatifs, accompagne les collégiens en difficultés.

La sectorisation

L'affectation dans le collège de secteur est automatique. La sectorisation des collèges relève, depuis la loi de décentralisation du 13 août 2004, du Conseil de Paris (Conseil général). Elle demeure en vigueur. Cependant, les affectations et les dérogations sont sous la responsabilité de l’académie.

Attention : les dérogations éventuellement accordées dans le premier degré ne sont pas systématiquement reconduites pour le collège.

De quel collège dépend votre enfant ? 
> Recherchez l'établissement d'affectation de l'enfant 

Cas particulier de demande d'affectation dans un collège à recrutement spécifique, internats scolaires:
consultez toutes les informations

La loi du 13 août 2004 relative aux libertés et aux responsabilités locales dispose, dans son article 81, que "le conseil général arrête après avis du conseil départemental de l'éducation nationale, en tenant compte de critères d'équilibre démographique, économique et social, la localisation des établissements, leur capacité d'accueil, leur secteur de recrutement et le mode d'hébergement des élèves". (codifié à l'article L.213-1 du code de l'éducation)

Elle rappelle également que "les autorités compétentes de l'Etat affectent les élèves dans les collèges publics".

Comme pour le premier degré à Paris, les élèves des collèges publics sont scolarisés dans leur établissement en fonction de leur lieu de résidence. Un "périmètre scolaire" est donc défini, pour chaque collège, par un ensemble de voies ou de tronçons de voies. A titre indicatif, il faut savoir que la voirie parisienne est découpée en plus de 12 000 tronçons.

A chaque adresse correspond un seul collège. Il n'existe pas de "zone commune" à deux collèges. Le découpage des périmètres est indépendant de celui des arrondissements. Le périmètre d'un collège peut donc recouper plusieurs arrondissements quand cela se justifie pour des raisons de place, de proximité ou de mixité sociale ou scolaire.

Quand les modifications de secteurs sont décidées, le projet est présenté au Conseil départemental de l'Education Nationale puis soumis au Conseil de Paris. Il est le résultat d'un long processus de concertation avec les partenaires institutionnels et les communautés éducatives des collèges, mairies d'arrondissement, rectorat, chefs d'établissements et fédérations représentatives de parents d'élèves. 

Les décisions sont contraintes aux impératifs de calendrier des services de l'Etat dans la préparation de la rentrée à venir et à la nécessité d'informer les familles, le plus précocement possible, du collège dont dépend leur(s) enfant(s). Elles sont prises en général en février pour les modifications de secteurs applicables à la rentrée suivante.

Ce calendrier se justifie également par la nécessité de tenir les réunions de concertation, en ayant connaissance des effectifs réels des écoles (enfants scolarisés en CM2 dans le secteur public et qui deviendront potentiellement des 6e à la rentrée suivante) et des collèges, à l'issue des enquêtes dites "lourdes" menées par la Ville et l'Académie.

Les modifications de sectorisation visent pour la plupart à améliorer les équilibres démographiques, scolaires et sociaux entre collèges voisins, à opérer, quand cela est nécessaire, les aménagements consécutifs aux évolutions d'effectifs constatées, à améliorer la proximité géographique des familles avec leur établissement de secteur, à renforcer la mixité sociale de certains établissements ou encore à favoriser le lien CM2/6e mis en place par les équipes pédagogiques des écoles élémentaires et des collèges.

Elles visent également à préparer les évolutions prévisibles à plus long terme dans certains arrondissements et à corriger des anomalies sectorielles ou des numéros de voies.

Cycles d'enseignement au collège

De la sixième à la troisième, qu'apprennent-ils au collège ?

De la sixième à la quatrième

En entrant en sixième, l'élève intègre le cycle d’adaptation. Il devra s’habituer à changer d’enseignant pour chaque discipline et choisira une langue vivante (LV1). Les programmes enseignés affinent les connaissances acquises en primaire : français, mathématiques, histoire et géographie. De nouvelle disciplines apparaissent : la technologie et les sciences de la vie et de la terre.

En cinquième et en quatrième, l’élève se trouve en cycle central qui lui permet d'approfondir et d'élargir son savoir et savoir-faire.  En cinquième, les élèves peuvent s’initier à la culture latine. En quatrième, une deuxième langue vivante est enseignée.

Sur les deux années, les itinéraires de découverte (facultatifs) permettent aux élèves de croiser deux disciplines en approfondissant deux thèmes parmi les quatre suivants : la nature et le corps humain, les arts et les humanités, les langues et les civilisations, la création et les techniques.

La troisième

La classe de 3e est l’année du cycle d'orientation.  Il complète les acquisitions des élèves et leur permet d'accéder aux formations générales, technologiques ou professionnelles qui font suite au collège. Il est également prévu pour tous les élèves de troisième une séquence d'observation en milieu professionnel d'une semaine maximum, ceci afin de les sensibiliser à l'environnement technologique, économique et professionnel.

Le point sur le redoublement

En milieu de cycle (cinquième) le conseil de classe peut recommander le redoublement, mais la famille conserve le dernier mot.

En fin de cycle, c’est le conseil de classe qui décide. Si la famille s’y oppose, elle a trois jours pour saisir la commission d’appel composée du chef d’établissement, d’enseignants et de parents.

Des heures pour la vie de classe

Dix heures annuelles, animées le plus souvent par le professeur principal, intégrées à l’enseignement obligatoire, sont dévolues à l’apprentissage des règles de vie en collectivité et au respect d’autrui.

Le diplôme national du brevet

Il est organisé autour d’un seul examen terminal national et du contrôle continu. Il fait une large part au contrôle continu et comporte une épreuve orale et trois épreuves écrites à la fin de la troisième. Le brevet ne conditionne pas l'accès à une classe supérieure en fin de troisième.

Le point sur le B2i

Le brevet informatique et Internet, ou B2i, atteste des connaissances acquises par les élèves dans le domaine des nouvelles technologies.

> retrouvez toutes les informations sur www.education.gouv.fr

Les aides financières pour les familles

Il existe différentes aides financières en faveur des élèves des collège :

Les bourses

  • Les bourses de collège sont attribuées par l'Éducation nationale pour une année scolaire sous conditions de ressources et en fonction du nombre d'enfants à charge (éléments justifiés par l'avis d'imposition). A la rentrée 2014, le montant annuel était de 84 à 357 euros, versés en trois fois. 


  • Les bourses d'enseignement d'adaptation sont accordées par l’académie aux élèves ayant des difficultés de scolarisation à l’école primaire et au collège. Le montant varie de deux à six parts (29,07 euros la part en 2014) versées en 3 fois.

Où se renseigner sur les bourses de l'Education nationale ?

Auprès du secrétariat de l'établissement, de l'inspection académique (service des bourses) ou sur Internet : www.education.gouv.fr 


Les aides gérées par l'établissement

  • Les fonds sociaux collégiens  sont des crédits destinés à apporter des aides exceptionnelles à des familles ayant des difficultés à assumer des dépenses de scolarité ou de vie scolaire. Ils sont attribués sous forme d'aide directe ou de prestation en nature (frais de demi-pension ou d'internat, fournitures scolaires…). La décision d'attribution relève du chef d'établissement.
  • Les fonds sociaux pour les cantines sont destinés à aider les collégiens dont les familles éprouvent des difficultés financières à bénéficier de la demi-pension.

Pour tout renseignement, adressez-vous au secrétariat de l'établissement fréquenté par votre enfant.

Les autres aides

  • L’allocation de rentrée scolaire est versée directement par les caisses d’allocations familiales (CAF) sous condition de ressources. Son montant était de 382,64 euros pour la rentrée scolaire 2014. 

Renseignements et formulaires en ligne : www.caf.fr


Fonctionnement des établissements

Etat, Département : le partage des rôles

Paris est une commune, mais c’est aussi un département, situation unique en France qui a comme conséquence, pour la ville de Paris, le cumul des compétences spécifiques dévolues à ces deux différents niveaux de décision administrative et politique .

Le département de Paris

Au titre de département, la ville de Paris a en charge la construction, le fonctionnement, l’entretien et l’équipement des collèges (ainsi que de certains lycées-collèges). Depuis la loi de décentralisation de 2004, le département détient des compétences nouvelles portant sur la sectorisation, la restauration scolaire ainsi que le recrutement et la gestion des personnels techniciens, ouvriers et de service des collèges.

Le département attribue à chaque collège une dotation qui permet de subvenir aux dépenses pédagogiques et au fonctionnement quotidien de l’établissement.

Il fournit les mobiliers et matériels (informatiques notamment). Il finance également des projets éducatifs et des voyages organisés à l'initiative des collèges. Les fournitures courantes (papeterie, etc.) sont à la charge des familles.

Le Département détermine les modalités générales d'exploitation de la restauration scolaire dans le second degré, mais chaque collège en assure directement la gestion pour son propre compte. Il fixe les tarifs qui, depuis la rentrée 2010, sont uniformes sur l'ensemble de Paris et calculés selon les revenus des familles.

Il détermine enfin le secteur de recrutement de chaque collège (la sectorisation). C'est ainsi que les élèves sont orientés vers un établissement déterminé en fonction de leur lieu de domiciliation, mais l'affectation de chaque élève relève de l'Etat (via l'académie de Paris).

La place de l’État

L’État a la responsabilité nationale des contenus de l’enseignement, des contrôles et de la sanction des études. Les manuels scolaires au collège sont également pris en charge par l’Etat.

Le rectorat, en tant que représentant de l’État, détermine le nombre d’heures d'enseignement affectées aux collèges (dotation horaire globale, DHG) et nomme les enseignants.

Le recteur d’Académie, chancelier des universités, est responsable du fonctionnement de tous les établissements scolaires de l’académie de Paris.

L’inspecteur d’Académie pour le secondaire a la charge de la vie scolaire, de la gestion des postes, de la répartition des moyens d’enseignement, de l’affectation des élèves.


La communauté éducative

Tous les personnels de la communauté éducative relèvent de l'Education nationale.

Petits portraits des principaux intervenants.

L'équipe d'encadrement

  • Le chef d'établissement est nommé principal au collège. Chargé de conduire la politique pédagogique et éducative de l’établissement, il entretient également des liens étroits avec la Ville et le Département. Il partage le plus souvent ses tâches (emplois du temps, présidence des conseils de classe...) avec un adjoint. Les parents le rencontrent au moment de l‘inscription et au cours de l’année si une question spécifique se pose (la discipline par exemple).
  • Le conseiller principal d'éducation (CPE) est constamment en lien avec les élèves et avec l’ensemble de la « communauté éducative ». Il est chargé de tout ce qui concerne la vie scolaire. C’est à lui, par exemple, que l’élève transmet ses justificatifs d’absences ou de retard. Responsable du foyer socio-éducatif, il est secondé par les assistants d’éducation.
  • Les professeurs interviennent en moyenne à dix par classe et enseignent chacun une discipline. En plus de leur mission pédagogique, ils doivent assurer le suivi individuel et l’évaluation des élèves et les conseillent dans le choix d’une orientation. Les parents sont invités à les rencontrer plusieurs fois dans l’année, pour des rendez-vous collectifs ou individuels. Ils peuvent aussi échanger grâce au cahier de liaison. Parmi eux, le professeur principal coordonne et représente l’équipe enseignante de chaque classe. Il peut ainsi avoir un rôle de médiation entre les parents, le professeur, l’élève et l’administration.
  • Le gestionnaire (ex-intendant) est responsable des questions financières, de l’organisation de la demi-pension et dirige les agents techniques, ouvriers et de service.

Un personnel spécialisé

  • Le professeur documentaliste est responsable du centre de documentation et d'information (CDI) de l'établissement.
  • Le conseiller d'orientation-psychologue aide les élèves dans leurs choix d'orientation. Il travaille pour plusieurs établissements et dépend d'un centre d'information et d'orientation (CIO). Les élèves et les parents peuvent prendre rendez-vous.
  • Les personnels ouvriers et de service, désormais appelés « adjoints techniques des collèges », assurent l’accueil, la restauration, l’hébergement et l’entretien général et technique des établissements.

Le personnel médicosocial

  • Un infirmier scolaire est affecté à un ou plusieurs collèges.
  • Le médecin scolaire intervient dans les établissements à la demande, ou pour faire passer les visites médicales obligatoires.
  • L’assistant social à l’écoute des élèves, et tenu au secret professionnel, peut également intervenir auprès des familles comme conseil pour obtenir, par exemple, une aide complémentaire (dans le cadre d’un voyage scolaire...).


Etre parents d'élève

Les parents d'élèves occupent une véritable place au sein de la vie des établissements scolaires. Par le biais de leurs représentants, ils s'expriment au conseil d'administration.

Les parents sont invités à participer à la vie des établissements scolaires, à toutes les étapes de la scolarité de leur enfant. Le cahier de liaison est l'outil principal de communication. Il est essentiellement utilisé pour les demandes d’autorisation d’absence. Les bulletins scolaires permettent de faire régulièrement le point sur l’évolution du niveau de l’élève. Chaque établissement dispose d’un panneau d’affichage utilisé par les délégués des parents pour l’information des familles.

Ils sont invités à rencontrer les professeurs plusieurs fois dans l’année lors de rendez-vous collectifs et individuels.

A la rentrée ont lieu les élections des représentants de parents d’élèves, qui seront membres du conseil d’administration. Les listes sont établies par les associations de parents d’élèves ou des groupements indépendants. Chaque parent peut voter et se présenter. Les principales associations sont la FCPE et la PEEP pour l’enseignement public.


Le conseil d'administration

Le conseil d’administration adopte le projet d’établissement, le budget et le règlement intérieur. Il doit délibérer, voter ou donner un avis sur toutes les décisions intéressant l’établissement. Il est présidé par le chef d’établissement et composé de membres de l’équipe éducative, de représentants de la commune, du département (collège) ou de la région (lycée), de représentants de parents élus et d’élèves.

Démocratie et citoyenneté dans le second degré

L'activité scolaire ne se limite pas à l'acquisition de connaissances. Le collège et le lycée, tout comme l'école primaire, sont des lieux d'apprentissage de la vie en commun.

La citoyenneté au collège

Le règlement intérieur définit les règles de sécurité et d’hygiène, l’organisation de la scolarité, les obligations et interdictions. Tenus d’assister à tous les cours, les élèves doivent faire justifier leurs absences ou retards par leur représentant légal. Il est possible de quitter l’établissement en cas d’absence d’un professeur ou après la cantine si les parents en ont signé l’autorisation (l’élève majeur est libre de le faire).

Si les élèves outrepassent leurs droits, ils encourent des sanctions. Le premier niveau est l’avertissement. Le deuxième niveau est l’exclusion temporaire, qui peut découler de trois avertissements ou d’un manquement grave. Une exclusion de plus de huit jours ou définitive ne peut être prononcée que par le conseil de discipline. Elle sanctionne des fautes particulièrement graves, comme les atteintes aux biens et aux personnes.

Espaces Numériques de Travail (ENT)

L'espace numérique de travail est un portail interactif destiné à l'ensemble des acteurs de la communauté éducative (élèves, professeurs, parents, personnels d'encadrement, partenaires....).

Il se présente à la fois comme un bureau virtuel et comme un site donnant accès à un ensemble de services numériques : travail collaboratif, vie scolaire, ressources numériques, communication.

Depuis mars 2015, 86 collèges publics hors cité scolaire sont équipés d'un Espace Numérique de Travail baptisé "Paris-classe-numérique", fruit de la collaboration de la Ville de Paris, du Rectorat et du Centre Régional de Documentation Pédagogique.

Il est à la disposition des élèves, des familles et des personnels de l'Education Nationale et du Département afin d'offrir un accès unifié à un large éventail de ressources numériques et d'outils de communication et d'information. Le choix de principe du logiciel libre permet de conserver des outils existant dans les établissements. Il est aussi au service de la continuité pédagogique puisque les élèves une fois lycéen retrouveront l'ENT mis en place par la Région Ile-de-France.

Chaque utilisateur possède un compte unique et personnel correspondant à un profil auquel est associé des droits de consultation, de communication et de publication.

Pour tout savoir, rendez-vous sur le site internet www.parisclassenumerique.fr


Vos démarches à propos de la restauration scolaire au collège

La Ville et le Département de Paris sont soucieux du service de restauration scolaire des 113 collèges publics de la capitale, tant au niveau de la qualité des repas servis que des tarifs.

Par qui est gérée la restauration scolaire ?

  • Pour 43 collèges, le service de restauration est assuré par la caisse des écoles de l'arrondissement. 
  • 40 collèges disposent d'un service de restauration autonome.
  • 29 collèges sont situés en "cité scolaire" c'est-à-dire jumelés avec un lycée. Le service de restauration étant commun avec le lycée, son fonctionnement relève donc de la compétence exclusive de la région Île-de-France.

Pour que votre enfant puisse bénéficier du restaurant scolaire, vous pouvez l'inscrire directement auprès de son établissement.

La notification de tarif

La notification de tarif détermine quelle tranche tarifaire est accordée à une famille. Elle doit être renouvelée tous les ans entre le 1er juin et le 30 septembre.
Si vous n'effectuez pas cette démarche, le tarif le plus élevé vous sera appliqué.

La notification de tranche tarifaire est valable pour toute la famille. Si l'un de vos enfants est scolarisé dans le 1er degré, et que l'autre est scolarisé dans le second degré, vous avez déjà dû vous rendre à la caisse des écoles de votre arrondissement - la notification de tarif sera la même pour le collège. Elle vous sera réclamée par le chef de l'établissement dans lequel votre enfant est scolarisé.

Les démarches

Pour les restaurants scolaires gérés par les caisses des écoles

Pour faire calculer sa tranche tarifaire, il faut contacter la caisse des écoles de l'arrondissement où est situé le collège de votre enfant pour obtenir un dossier d'attribution du tarif dégressif à compléter et à remettre à la caisse avec un certain nombre de justificatifs. 

Pour les restaurants scolaires en gestion autonome

Pour les collèges autonomes et si vous n'avez pas par ailleurs de notification de tarifs délivrée par une caisse des écoles, vous devez vous adresser à la Direction des Affaires Scolaires de la ville de Paris (DASCO), entre le 1er juin et le 30 septembre, muni de l'attestation de votre caisse d'allocations familiales (CAF) sur laquelle figure votre quotient familial.

Si vous n'êtes pas enregistré auprès de la CAF, vous utiliserez le formulaire remis par le collège que vous devrez compléter (noms, adresse, liste des enfants à charge) et accompagner d'une copie de vos justificatifs de ressources et d'une copie de votre livret de famille.

Une notification de tarif vous sera alors remise que vous devrez transmettre au collège dans lequel votre enfant est scolarisé.

C'est l'établissement scolaire qui fournit le formulaire. Vous pouvez ensuite effectuer votre démarche, de préférence par courrier, ou vous adresser à :

Ville de Paris - Direction des affaires scolaires - Restauration scolaire (bureau 1.11)
25, boulevard Bourdon - Paris 4ème
Ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 12h00 et de 14h à 17h00.

Un mode d'emploi concernant la tarification de la restauration scolaire pour l'année 2014 - 2015 dans les collèges a été conçu à l'attention des familles :

A noter

En cas de changement de situation majeur (naissance, décès, séparation, perte d'emploi), vous pouvez demander un nouveau calcul de la tranche tarifaire.

En cas de changement de tranche tarifaire en cours d'année, ce changement ne peut intervenir que sur les factures des activités suivantes : 

  • restauration scolaire
  • séjours action collégiens 
  • vacances arc-en-ciel
  • centres de loisirs
  • conservatoires
  • ateliers beaux arts
  • école municipale des sports 
  • activités des centres d'animation

La prévention éducative par l'Action collégiens

Action collégiens est un dispositif de prévention éducative destiné aux jeunes élèves de 11 à 18 ans (non révolus). Son efficacité réside dans la transversalité et la coordination des différents temps et espaces d'éducation fréquentés par les jeunes.

Initiée par la Direction des Affaires Scolaires de la Ville de Paris, Action collégiens est mis en place dans des collèges sensibles (principalement en ZUS, ZEP, REP), avec l'accord des chefs d'établissement. 37 collèges en bénéficient actuellement.

S'il est bien destiné aux jeunes scolarisés dans les collèges parisiens, dans le cadre d'opérations spécifiques il peut s'adresser à d'autres jeunes, par exemple les élèves de CM2 lors de l'opération « Passerelle CM2/6e ».

Ses objectifs

  • Aider les jeunes à communiquer en maîtrisant mieux la lecture, l'écriture, la langue, le geste.
  • Aider les jeunes à définir leur projet de vie en s'insérant dans notre société, en devenant des adultes responsables, autonomes et libres et des citoyens respectueux des lois, des cultures, des religions et des différences.
  • Préparer les jeunes à envisager un projet professionnel en l'accompagnant dans son parcours scolaire et en lui permettant d'acquérir les bases indispensables pour accéder à l'emploi.
  • Enrayer les troubles occasionnés par certains élèves dans les collèges.

Son fonctionnement

Dans chaque collège concerné, un adjoint éducatif est présent toute la semaine et effectue des missions clairement définies en fonction des objectifs précités. Leur rôle consiste à aider les jeunes en difficultés à s'organiser, à développer leurs motivations, à se responsabiliser, à leur permettre d'accéder à la culture.

Afin d'assurer au mieux leur mission, les adjoints éducatifs, encadrés par des assistants éducatifs, suivent une formation continue et une formation diplômante.

L'originalité du dispositif - unique en France - réside dans une dynamique créée par une coordination transversale des lieux de vie des jeunes selon trois axes :

  1. Le temps scolaire : le collège
  2. Le temps extrascolaire : les séjours, les week-ends
  3. L'environnement social, le quartier, les familles, les sorties, les soirées, axe de travail transversal avec les partenaires identifiés : Police (MPC), CIO (Centre d'Information et d'Orientation), centre social, équipe de développement local, CAF, justice, santé, mairie d'arrondissement CICA), associations de quartier, conseil de la jeunesse…

Ses actions

Les opérations continues

  • Le « Club » qui accueille des élèves sur un temps périscolaire, tous les jours de 12h à 14h 
  • L'accompagnement scolaire organisé pour un groupe de dix jeunes maximum par heure encadré par un Adjoint éducatif 
  • Les sorties et les soirées proposés deux fois par mois par chaque Adjoint éducatif 
  • 6 séjours par an et par collège (effectif de 10 jeunes par séjour) 
  • 3 week-ends par an et par collège (effectif de 10 jeunes par week-end) 
  • Suivi des jeunes en difficulté scolaire ou sociale 

Les opérations spécifiques

  • « Orientation » : aide à l'orientation des jeunes en partenariat avec le Rectorat de Paris et en lien avec les professionnels concernés (CIO, COP).
  • « Passerelle CM2 - 6e »

10e arrt : Collèges Grange-aux-Belles, Louise Michel et Valmy

11e arrt : Collèges Lucie Aubrac, Voltaire et Beaumarchais

13e arrt : Collèges Camille Claudel, Evariste Galois et Elsa Triolet

14e arrt : Collèges François Villon et Alberto Giacometti

17e arrt : Collèges Honoré de Balzac, Boris Vian et Stéphane Mallarmé

18e arrt : Collèges Georges Clémenceau, Marie Curie, Marx Dormoy, Daniel Mayer, Gérard Philipe, et Maurice Utrillo

19e arrt : Collèges Georges Brassens, Guillaume Budé, Sonia Delaunay, Georges Méliès, Edmont Michelet, Edouard Pailleron, Georges Rouault, Charles Peguy et Edgar Varèse

20e arrt : Collèges Jean-Baptiste Clément, Robert Doisneau, Françoise Dolto, Lucie Faure, Pierre-Mendès France, Jean Perrin, Flora Tristanet Colette Besson


L'accueil Pelleport

L'accueil réussite éducative Pelleport est un lieu ressources pour les collégiens en risque de décrochage scolaire et leurs parents sur les 10e, 11e, 19e et 20e arrondissements.

Il s'inscrit dans le dispositif parisien de réussite éducative et la politique académique de lutte contre le décrochage scolaire.

Une équipe composée d'un directeur, d'une coordonnatrice pédagogique, de 8 médiateurs de réussite scolaire et de personnel en charge de la coordination des projets FSE académiques propose :

  • des actions de remobilisation pour les collégiens en prévention du décrochage scolaire, au sein de l'accueil et des établissements scolaires 
  • un accueil des collégiens exclus temporairement de leurs établissements (10 jeunes par semaine sur demande des principaux) 
  • un accompagnement des parents de ces collégiens
Accueil Réussite éducative Pelleport
172, rue de Pelleport 
75020 PARIS
Téléphone : 01 58 53 52 10 
Fax : 01 58 53 52 15


L'accueil au Centre Patay

Inclus dans le dispositif Action Collégiens, le Centre Patay est un lieu d'accueil, d'encadrement et d'accompagnement.

Dans une logique de prévention éducative, le Centre Patay propose des activités aux élèves de la 6e à la 3e, sur le temps scolaire, péri et extrascolaire : ateliers sociaux-éducatifs, aide aux devoirs, club-vacances...
 Il s'agit d'un lieu ressources pour les jeunes parisiens.

Le Centre Patay travaille dans une logique de prévention du décrochage scolaire autour des questions du Vivre Ensemble.

Les élèves y sont pris en charge par des professionnels de l'Education, agents de la Ville de Paris, diplômés et formés à l'accueil des adolescents.

Afin d’éviter le basculement vers un décrochage scolaire, le Centre Patay accompagne le jeune en lui donnant les moyens de continuer à travailler, réfléchir sur la sanction donnée et faire le point sur sa situation.

Le Centre Patay accueille des collégiens exclus temporairement, afin qu’ils ne soient pas seuls, livrés à eux-mêmes. L'élève y bénéficie d'un encadrement qui permet une continuité éducative tout en préservant la notion de sanction, et d'un accompagnement pour préparer un retour positif en classe.

Les objectifs principaux

Les élèves sont amenés à réfléchir sur l’utilité des règles de vie en collectivité par le biais d’ateliers en groupe. Ils travaillent sur l’importance de la prise de parole, l’expression et l’estime de soi. Un programme hebdomadaire d'ateliers sociaux-éducatifs est établi pour l'année scolaire

Le collégien temporairement exclu de son établissement est accompagné dans une réflexion sur son comportement, les motifs de cette exclusion et sa responsabilité. Il est aidé dans l'identification de ses objectifs qui donneront lieu à la rédaction d'une lettre d'engagement.

Le centre Patay maintient l'élève dans un rythme de travail en l'aidant à réaliser les devoirs scolaires transmis par ses professeurs.

Le dernier jour, un bilan est établi avec l'élève et sa famille, qui sera envoyé à l’établissement à son retour.

L'admission

Le chef de l'établissement qui prononce la mesure d'exclusion temporaire se charge de l'inscription de l'élève avec son accord et celui de ses parents. L'élève et son représentant légal seront reçus au centre lors d'un entretien le premier jour de l'admission.

L'accueil se fait en fonction des places disponibles.


Accompagnement à la scolarité et ateliers de découverte

L’accompagnement à la scolarité

Après la journée au collège, les adjoints éducatifs du centre Patay ont pour mission d'accompagner l'élève dans la réalisation de son travail scolaire, de lui apporter des outils méthodologiques et d'organisation.

L'aide aux devoirs est organisée en séances quotidiennes d' 1h30 pour des groupes de 8 élèves de la 6e à la 3e. A ces séances s'ajoute un atelier d'aide à l’orientation et à la recherche de stage.

Inscription : L'accès est libre et gratuit pour les enfants scolarisés dans les collèges parisiens (de la 6e à la 3e) en fonction des places disponibles.

Toutefois, les jeunes et leurs familles s'engagent en signant un contrat d'adhésion pour une ou deux séances par semaine. Au bout de trois absences non justifiées, l'inscription est annulée.

Les ateliers de découverte

Les adjoints éducatifs proposent sur le temps périscolaire des activités à la fois ludiques et pédagogiques. Un programme est établi pour l'année scolaire du mois d'octobre au mois de juin (hors vacances scolaires).

Inscription : L'accès est libre et gratuit pour les enfants scolarisés dans les collèges parisiens (de la 6e à la 3e) en fonction des places disponibles.

Toutefois, les jeunes et leurs familles s'engagent en signant un contrat d'adhésion pour une ou deux séances par semaine. Au bout de trois absences non justifiées, l'inscription est annulée.

Clubs Vacances

Pendant les vacances scolaires, le centre Patay est ouvert aux jeunes parisiens sur des créneaux d'une semaine complète pour 20 participants.

Oeuvrant toujours dans une logique de prévention éducative, le centre Patay consacre les matinées à l'aide aux devoirs, à la révision du brevet des collèges à l'approche des épreuves.

L'après-midi, les jeunes participent à des activités ludiques et éducatives : cinéma, visites de musées, ateliers créatifs...

Infos pratiques :

Centre Patay
14 rue Jean Colly
75013 Paris
Métro : Olympiades, Nationale - Bus : 64, 27, 62
Téléphone : 01 45 83 27 48
mail : centre.patay@paris.fr
Horaires d'ouverture : lundi, mardi, jeudi de 9h à 18h - mercredi de 9h à 15h30 - vendredi de 9h à 17h
Horaires d'accueil des élèves : lundi, mardi, jeudi, vendredi : de 10h à 16h - mercredi de 10h à 12h


Dernière mise à jour le mercredi 24 juin 2015

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

L’essentiel de Paris

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.
Je m'abonne

Paris j'écoute

16h4318h18
@FabienTipon
Où se trouve le formulaire pour obtenir un permis de végétaliser svp ?
@Parisjecoute
bonjour, il sera en ligne demain ou au plus tard vendredi.
14h1320h17
@extradur
Cher @Parisjecoute, pourquoi n'y a-t-il plus de bancs dans le Jardin de la Nouvelle France (8ème) ? J'aimais y lire pendant la pause déj...
@Parisjecoute
En raison de travaux, nous avons été forcés de les retirer. Vous devriez pouvoir reprendre votre lecture très vite ! :)
23h2510h2
@Luc_Lebon
Je recherche le communiqué ou le vœu adopté par le Conseil de Paris pour la libération de la députée ukrainienne Savchenko.
@Parisjecoute
bonjour, le voici : http://ow.ly/P4ASk Bonne journée
20h457h44
@FabriceRIOBLANC
pourquoi le nouveau site fonctionne moins bien. De nombreuses erreurs de pages. Donc moins d'informations de disponibilité.
@Parisjecoute
bonjour, nous sommes encore en période de rodage, n’hésitez pas à nous signaler les pages d'erreur que ns les corrigions :)
9h1610h30
@TheRocBoy9
Vous avez l'adresse exacte du Playground Jordan qui a été inauguré récemment svp ?
@Parisjecoute
il est au 41 rue des Haies
10h4815h23
@ChrisSaintagne
Bjr @Parisjecoute. j'ai trouvé le prog du 14 juillet sur votre site. Le feu d'artifice sera-t-il tiré de la tour Eiffeil ou du Trocadero?
@Parisjecoute
de la tour Eiffel :)
17h016h36
@AntoninSL
Bonjour, j'aimerai accrocher mon petit hamac dans un parc public parisien l'après-midi.Ai-je le droit? La sécurité m'a empeché
@Parisjecoute
bonjour, je crains en effet que le règlement des parcs et jardins ne l'interdise (cf Art.5)
10h2010h50
@pompom_hey
Que va t-il advenir du kiosque à journaux qui a été rasé au métro Château Rouge ?! merci
@Parisjecoute
rebonjour, le kiosque a été retiré pr les travaux d’agrandissement de la station et sera reposé en juillet 2017 au même endroit

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour en savoir plus, cliquez ici.