Stop au harcèlement de rue

La Ville de Paris lance une nouvelle campagne contre le harcèlement de rue avec pour objectif de montrer le caractère inacceptable du harcèlement dans la rue, faire diminuer le sentiment d’impunité des harceleurs, déculpabiliser les victimes, sortir du silence mais aussi susciter l’entraide.

D'après une étude récente de l’Insee, 25% des femmes âgées de 18 à 29 ans ont peur dans la rue, 20% sont injuriées au moins une fois par an et 10% subissent des baisers ou des caresses qu’elles ne désirent pas.

Selon une étude réalisée par le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, 100% des femmes ont été harcelées au moins une fois dans les transports en commun et 76% des Françaises ont été suivies au moins une fois dans la rue. Enfin une récente étude de la Fédération nationale des associations d’usagers des transports montre qu'à la question des éventuelles réactions des témoins, seuls 5% viennent en aide.

Parmi les objectifs de cette campagne: 

  • montrer le caractère inacceptable du harcèlement de rue,
  • faire diminuer le sentiment d’impunité des harceleurs, 
  • déculpabiliser la victime, 
  • sortir du silence, 
  • susciter l'entraide

Faire de l’espace public un lieu de bien-être, de «vivre ensemble» et de liberté pour «tou-te-s»

À l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la Ville de Paris dévoilera une campagne d’affichage contre le harcèlement de rue en présence des membres du Conseil parisien de la jeunesse. Ce dernier est à l’initiative d’un vœu voté par le Conseil de Paris appelant à la réalisation d’une telle campagne.

«Cette campagne, qui sera diffusée dans toute la capitale par voie d’affiches, de cartes postales et via les réseaux sociaux, a été pensée pour montrer le caractère inacceptable du harcèlement de rue et pour faire diminuer le sentiment d’impunité des auteurs» déclare Hélène Bidard, adjointe à la Maire de Paris chargée de toutes les questions relatives à l'égalité femmes/hommes, la lutte contre les discriminations et des droits humains. «Nous souhaitons, avec ces affiches, dénoncer sans stigmatiser et susciter l’entraide des témoins. Lutter contre le harcèlement de rue, c'est participer à déconstruire les stéréotypes sexués que subissent aussi les personnes LGBT» ajoute-t-elle.

... dénoncer sans stigmatiser, faire baisser le sentiment d’impunité et susciter l’entraide des témoins...

Hélène Bidard,
adjointe à la Maire de Paris chargée de toutes les questions relatives à l'égalité femmes/hommes, la lutte contre les discriminations et des droits humains

La présentation de la campagne, samedi 26 novembre, sera précédée d’une après-midi d’échanges et de débats sur le harcèlement de rue et les violences sexistes et sexuelles qui entravent la libre circulation et le droit à la ville des femmes, en présence d’associations qui présenteront des projets et des bonnes pratiques. Deux nouvelles applications pour diminuer le sentiment d’insécurité des femmes seront également présentées à cette occasion. 

La campagne contre le harcèlement de rue en images et en vidéo


Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter
Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter
Deux nouvelles applications pour diminuer le sentiment d’insécurité des femmes

HandsAway une application mobile pour lutter contre le harcèlement sexiste dans les rues, qui permet d'aider, de témoigner, d'alerter et bien plus que ça.

ROSA, une application pour obtenir des données précises et géolocalisées concernant le harcèlement dont les femmes sont victimes dans l'espace public. Véronique Haché est présidente de l'association ROSA.


Numéros utiles

  • En cas de menace ou de risque de violences, en cas d'agression, appelez la police: faites le 17
  • Violences Femmes Info: 3919*
           *Appel anonyme et gratuit
  • Viols Femmes Informations: 0 800 05 95 95*
           *Appel anonyme et gratuit

Conseils et témoignages


Dernière mise à jour le jeudi 1er décembre 2016
Crédit photo : Bandeau

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris