Pollution de l’air: Paris, Londres et Séoul vont créer un système de notation des véhicules 

Anne Hidalgo, Maire de Paris et Présidente du C40, Sadiq Khan, Maire de Londres, et Won-soon Park, Maire de Séoul, ont annoncé un nouveau système de notation des véhicules, fondé sur leurs émissions réelles de particules polluantes. Il permettra aux citoyens de connaître enfin le véritable impact environnemental des véhicules qu’ils achètent et qu’ils conduisent. 

Une annonce qui vise à inciter les constructeurs à investir dans les véhicules propres

Le nouveau système de notation, annoncé par Anne Hidalgo, Sadiq Khan et Won-soon Park consistera en l’attribution d’une note pour chaque modèle de véhicule. Elle sera calculée en fonction de l’ensemble des polluants qu’il émet en situation réelle, c’est-à-dire lorsqu’il circule. Ces notes pourront être consultées par les citoyens de façon totalement transparente sur des sites internet dédiés. 

Les consommateurs auront ainsi une connaissance complète et précise du niveau de pollution émis par le véhicule qu’ils projettent d’acheter ou qu’ils possèdent. Cette information fiable et transparente des émissions réelles sera fournie par l’International Council on Clean Transportation (ICCT) et Emissions Analytics. Paris et Londres projettent de mettre ces informations en ligne dès la fin 2017.

Ce nouveau système de notation est une étape essentielle vers un air plus propre pour tous.

Anne Hidalgo,
Maire de Paris

En juillet 2015, Paris a été la première ville de France à créer une zone de circulation restreinte pour les véhicules les plus polluants. Les interdictions de circuler sont appliquées progressivement jusqu’en 2020. Depuis janvier 2017, les automobilistes ont l’obligation d’apposer les vignettes Crit’Air sur leurs véhicules. Des aides financières sont proposées par la Ville de Paris aux particuliers et aux professionnels pour les aider à acquérir des véhicules propres.

Londres va créer d’ici septembre 2020 la première zone d’émissions ultra-faibles au monde. À partir d’octobre 2017, les véhicules qui circulent dans le centre de Londres devront respecter le seuil d’émission de gaz d’échappement ou s’acquitter d’une somme de 10 livres sterling au titre de l’« Emissions Surcharge » (appelé également T-Charge).

Depuis mars, le centre-ville de Séoul est lui aussi une zone de circulation restreinte. Cette mesure s’inscrit dans le cadre d’un plan municipal pour restreindre les émissions carbones de 40% d’ici à 2030. Les véhicules diesel et les véhicules de chantier ne peuvent plus circuler dans le centre-ville. Le nombre de véhicules particuliers dans cette zone est ainsi réduit de 30%.

Un programme rejoint par six autres villes et plusieurs partenaires

Anne Hidalgo a annoncé que ce programme sera soutenu par la Fédération Internationale Automobile, Bloomberg Philanthropies et le Fonds Anita Bekenstein. Le C40 travaillera avec l’ONG ICCT et Emission Analytics pour mesurer les émissions par le biais de télécapteurs et d’équipements de suivi des émissions. 

D’autres villes membres du C40, parmi lesquelles Madrid, Mexico, Milan, Oslo et Tokyo se sont jointes au projet pour créer ce système de notation mondial précis et accessible à tous.

Dernière mise à jour le mardi 4 avril 2017
Crédit photo : Jean Baptiste Gurliat - Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.