Santé scolaire

À l'école ou en dehors: tous les contacts pour le suivi de votre enfant. Découvrez aussi les centres d'adaptation psychopédagogique pour les enfants et ados en difficulté.

La mission de la santé scolaire s’inscrit dans la politique de promotion de la santé auprès des familles pour les enfants scolarisés à Paris; les enfants sont ainsi sensibilisés en matière sanitaire et d’éducation pour la santé. Cette mission est réalisée en lien avec le service social scolaire.

Les médecins scolaires

Ils sont répartis par secteur sur plusieurs écoles pour y mener des actions individualisées ou collectives.

Ils sont les référents pour toutes les questions concernant la santé des enfants à l'école. Ils sont les conseillers techniques des enseignants pour les actions d'éducation à la santé (projets en lien avec les programmes scolaires ou besoins repérés).  Garants du secret médical, ils réalisent des bilans de santé systématiques en grande section de maternelle pour tous les enfants, en CE2 pour les enfants des écoles des réseaux d'éducation prioritaire et en classes spécialisées. Ils peuvent faire des examens à la demande des enseignants, de l'assistante sociale scolaire ou des parents. Ils pratiquent des dépistages sensoriels (vue et audition) et des dépistages des troubles du langage dès l'école maternelle. Ils sont spécialisés dans les troubles spécifiques des apprentissages. Ils participent en concertation avec les psychologues scolaires et les enseignants à l'évaluation pluridisciplinaire des difficultés rencontrées par les élèves.

La visite médicale à l'école

Les parents sont systématiquement prévenus par convocation des bilans de santé de leur enfant. Quand leur présence est demandée et s'ils sont dans l'impossibilité de venir, ils peuvent contacter la secrétaire pour une éventuelle modification. Si le jour de la visite médicale pour les enfants de grande section de maternelle, les parents sont absents et si l'enfant n'a pas son carnet de santé, il n'y aura pas de deuxième convocation.
Lors de cette visite, l'enfant bénéficiera d'un examen biométrique: de dépistage sensoriels (vue et audition) et d'un dépistage des troubles du langage. Les résultats sont communiqués aux parents et s'ils n'étaient pas présents, le médecin les contactera si nécessaire. Quand le médecin scolaire dépiste un problème particulier, il donne «un avis au médecin traitant». Les parents consultent leur médecin traitant avec cet avis, lui demandent de le compléter et le retourner au médecin scolaire, ce qui permet de mieux suivre l'élève.

Tout élève a un dossier médical qui le suit dans les établissements qu'il fréquente. La transmission des dossiers se fait de service médical à service médical dans le respect de la confidentialité qui s'impose.

Des situations spécifiques

Pour les enfants ayant une pathologie chronique, le médecin scolaire examine avec les parents, à leur demande, en liaison avec le médecin traitant, les conditions d'accueil à l'école. Si besoin, il établit un Projet d'accueil individualisé (PAI) dont la mise en œuvre sera coordonnée par le directeur d'école.

En ce qui concerne les enfants en situation de handicap, il participe au sein de l'équipe éducative à l'évaluation pluridisciplinaire en liaison avec la famille, le centre de soins et l'enseignant référent. Il est signataire du projet personnalisé de scolarisation (PPS).

Dans le cas de pathologies infectieuses nécessitant des mesures particulières au sein de la collectivité, le service de santé scolaire met en place ces mesures selon les textes réglementaires en lien avec l'autorité sanitaire compétente.

Actions collectives d'éducation à la santé

Le médecin mène avec l'enseignant des actions collectives d'éducation à la santé dans les classes: nutrition, sommeil, hygiène, éducation à la vie affective et sexuelle, prévention des conduites à risque, droits de l'enfant et protection contre les maltraitances.

Comment fonctionnent-ils ?

Les médecins scolaires sont aidés par des secrétaires médicales et sociales qui interviennent également auprès des enfants selon des directives précises: pour une information en maternelle sur l'hygiène buccodentaire, certains dépistages visuels ou des examens biométriques par exemple. Dans chaque arrondissement ou groupe d'arrondissement, les médecins et les secrétaires sont placés sous la responsabilité d'un médecin d'encadrement de santé scolaire.

Des circulaires de l'Éducation nationale précisent les missions que les médecins scolaires mettent en œuvre : circulaires n° 2001-013 du 12 janvier 2001 et n° 2002-98/99/0111 du 25 avril 2002.

À Paris, le service de santé scolaire dépend du Conseil général. Il est placé sous la responsabilité de la Direction de l'Action sociale, de l'Enfance et de la Santé
Sous-direction de la santé - Service de la santé scolaire
94-96, quai de la Rapée - Paris Cedex 12 


Le suivi médical à l'école

Votre enfant bénéficiera régulièrement d'un suivi médical de prévention assuré par les médecins du service de santé scolaire de la Ville de Paris.

Votre enfant va rencontrer le médecin scolaire :

  • en petite section de maternelle pour un dépistage visuel,
  • en moyenne section de maternelle pour un dépistage auditif et, si besoin, un dépistage des troubles sévères du langage oral,
  • en grande section de maternelle, pour un bilan de santé, qui est effectué en votre présence. Ce bilan est obligatoire car inscrit dans le code de santé publique. Son objectif est d'apprécier l'état de santé global de votre enfant et de prévenir les inadaptations scolaires. Lors de ce bilan, le médecin scolaire évalue plus particulièrement les éventuelles difficultés d'apprentissage et réalise un dépistage de l'obésité.
  • en CE2, pour un dépistage sensoriel et un dépistage de l'obésité. Et, dans les zones d'éducation prioritaires, un bilan de santé est proposé aux enfants.
  • en CM2, pour un dépistage visuel.

Le dépistage visuel et auditif à l’école

Les médecins scolaires de la Ville de Paris apportent une attention particulière aux problèmes de vision et d’audition tout au long de la scolarité des vos enfants.

Le saviez-vous ? Après un dépistage visuel en petite section de maternelle, entre 10 et 15 % des enfants sont orientés vers un ophtalmologiste. Quant aux troubles auditifs, leur détection précoce est tout aussi primordiale : un enfant qui entend mal est freiné dans son apprentissage et dans sa socialisation. C’est pourquoi le service de santé scolaire apporte une attention particulière à ces problèmes sensoriels. Dépistés selon des protocoles établis avec les praticiens hospitaliers, ils sont recherchés dans toute visite médicale scolaire.

Le dépistage visuel

A l’âge de trois ans, en petite section de maternelle, le dépistage visuel porte sur l’oculomotricité (vision de loin) et la recherche d’un éventuel strabisme (défaut de convergence). S’il n’est pas corrigé, le strabisme peut provoquer une amblyopie (acuité visuelle très basse impossible à corriger complètement). En grande section maternelle, le dépistage concerne également l’hypermétropie (vision de près) ainsi que les troubles de la vision des couleurs.

Le dépistage auditif

Quant au dépistage auditif, il est réalisé par audiométrie avec un casque qui permet de tester l’acuité de chaque oreille, en faisant varier l’intensité et la fréquence du son. Plus délicat à réaliser que le dépistage visuel, il est réalisé une première fois en moyenne section de maternelle sur des signes d’appel. L’enfant s’exprime-t-il en classe ? A-t-il tendance à s’isoler dans la cour ? A partir d’un questionnaire-type rempli avec l’enseignant, le médecin scolaire repère les enfants susceptibles d’avoir des troubles d’audition, et pratique une audiométrie de dépistage. En grande section, le dépistage auditif est également systématique avec l’audiomètre. Enfin, un enseignant qui a un doute sur un enfant peut solliciter un test à tout moment. 

Le dépistage bucco-dentaire à l'école

La Ville de Paris en partenariat avec la Caisse primaire d’assurance maladie (C.P.A.M) observe la dentition de vos enfants de près ! C’est un effort concerté qui est déployé dans les écoles parisiennes pour favoriser l’hygiène et la santé bucco-dentaire. En partenariat avec la C.P.A.M, la Ville de Paris finance un dépistage systématique en moyenne section de maternelle (dans les zones d'éducation prioritaires) et en CM1. Ce dispositif complète le bilan bucco-dentaire gratuit de l'Assurance maladie.

Dispositif M tes dents de la CPAM 
L'Assurance maladie organise un bilan bucco-dentaire gratuit effectué chez un chirurgien-dentiste pour les enfants de 6, 9, 12, 15 et 18 ans. Il a pour objectif de faciliter l'accès des jeunes aux soins dentaires, d'améliorer leur état de santé bucco-dentaire, et de leur donner l’habitude de consulter régulièrement un dentiste. Avec le dispositif « M'T dents », si votre enfant se trouve dans l'une de ces tranches d'âge, vous pouvez bénéficier de rendez-vous de prévention gratuits.

Un mois avant sa date d'anniversaire, vous recevrez chez vous un courrier personnalisé de l'Assurance Maladie avec un imprimé de prise en charge, invitant votre enfant à se rendre chez le chirurgien-dentiste pour un Examen bucco-dentaire (EBD). Vous pourrez alors prendre rendez-vous chez le chirurgien-dentiste conventionné de votre choix (libéral ou exerçant en centre de santé) pour réaliser cet examen. A noter : cet examen doit être effectué dans les 6 mois à compter de la date d'anniversaire de l'enfant.

Préserver son capital dentaire commence dès le plus jeune âge !
C’est pourquoi vos enfants doivent se brosser les dents régulièrement, en théorie après chaque repas, utiliser une pâte fluorée, éviter le grignotage… Vous devez les amener chez un dentiste une fois par an. Ainsi, comme le rappelle la campagne initiée par la C.P.A.M, avec une carte « Paris Sourire », vos enfants auront des belles dents pour l’avenir.

Le dépistage et de traitement de la dyslexie

La dyslexie est un enjeu essentiel de santé et de société en ce qu’elle constitue le trouble le plus fréquent de l’acquisition de la lecture. Et l’acquisition de la lecture constitue, elle-même, un socle fondamental pour l’acquisition des autres savoirs.

De nombreuses familles, et notamment dans les milieux les plus défavorisés, sont ainsi très démunies face à ces troubles et leur anxiété est renforcée car c’est bien la future réussite scolaire de leurs enfants qui est en jeu. Elles manquent ainsi aujourd’hui d’informations sur la nature des troubles, sur la capacité du système de soins à y remédier, et sur les prises en charge et les filières adaptées

Paris s’est donc mobilisé, aux côtés des principaux acteurs concernés – parents, enseignants, psychologues, médecins et orthophonistes - pour mettre en place un programme de dépistage et de traitement de la dyslexie et des troubles de l’apprentissage. Au travers de son service de Santé Scolaire, et avec le centre de référence « Troubles des apprentissages » de l’hôpital Bicêtre, elle a mis en place un programme pilote innovant intitulé « Paris Santé Réussite ».

Ce programme vise à offrir une réponse graduée en fonction de la sévérité des troubles constatés. La mise en place d’une équipe spécialisée permet ainsi une action progressive en trois temps :

  1. Au-delà d’un renforcement de la sensibilisation de la communauté scolaire et éducative sur la question de la dyslexie et des troubles de l’apprentissage, le médecin scolaire propose, en lien avec le psychologue scolaire, un examen au cours duquel est défini le programme de soins pour les enfants présentant des critères de sévérité.
  2. Un accompagnement personnalisé et un suivi renforcé vers des soins de ville adaptés : pour les enfants en difficulté, un projet de soins de ville coordonné permet à la grande majorité d’entre eux d’atteindre une autonomie suffisante en lecture et écriture pour continuer leur scolarité en privilégiant leurs talents.
  3. Enfin, pour optimiser dans la proximité la prise en charge des cas les plus sévères et complexes, qui présentent souvent des troubles associés aux difficultés de lecture (dyspraxies, dyscalculies, etc.) une équipe pluridisciplinaire de pointe intervient. Cette équipe pluridisciplinaire est constituée d’un médecin praticien hospitalier, d’un médecin scolaire, d’un orthophoniste et d’un psychologue… Cette équipe assure la formation théorique, la mise en place du partenariat avec les professionnels de ville, et mobilise son expertise en matière d’évaluation des performances des enfants et de prise en charge des cas les plus lourds.

Les actions de prévention à l'école

Des actions de prévention sont menées au sein des écoles primaires. A travers "Pikabouge", notamment, des actions d'éducation nutritionnelle et de lutte contre la sédentarité sont proposées aux enseignants pour mener une action au sein de leur classe.

La prévention des conduites à risques

"La photo qui fait parler" : des actions de prévention des conduites à risques sont menées par les médecins et les assistants sociaux scolaires en classe de CM2 avec un support de photo expression. A partir de "la photo qui fait parler", les enfants s'expriment et échangent sur des conduites favorables ou non pour leur santé.

L'agenda scolaire : distribué à tous les élèves de CM2 permet de travailler sur la question du tabac et sur d'autres problématiques de santé. Depuis 2003, ce sont 22000 agendas d'éducation à la santé qui sont distribués aux élèves de CM2 par La Ligue contre le Cancer, en lien avec la Ville de Paris.

Des messages de prévention et d'éducation à la santé
- En classe de CM2, 22 000 agendas d'éducation à la santé.
"La cigarette c'est trop bête, le sport c'est trop fort " (thème 2008) ou "Prends soin de toi et des autres" (thème 2009) ou encore "être bien ensemble" (thème 2010) et d'autres messages, de prévention du tabagisme et plus largement d'éducation à la santé, ponctuent les pages des 17 000 agendas scolaires offerts à tous les élèves de CM2 des écoles publiques parisiennes, à chaque rentrée depuis 2003.
Blagues, dessins et poèmes alertent les écoliers sur les pièges à éviter, à l'heure où 3 franciliens sur 10 ont déjà fumé des cigarettes à l'âge de 13 ans. Le comité de Paris de la Ligue contre le cancer a initié cette opération, soutenue par la Ville de Paris, l'académie et la caisse Primaire d'assurance maladie.
Partenaires de cette action de prévention :
L’Académie de Paris - La Mairie de Paris - La Préfecture de Paris - Le Conseil régional d’Île-de-France - L’Union régionale de la mutualité francilienne - Le Comité de Paris de la Ligue contre le cancer - La MGEN et l’ADOSEN - Le Groupement régional de santé publique.

D'autres actions peuvent être menées par les médecins et les assistantes sociales scolaires à la demande des enseignants, sur différents thèmes comme les rythmes de vie (repas, sommeil, activités...), l'hygiène…

Depuis 2014, avec l’aménagement des rythmes éducatifs, un nouveau module nutrition a été mis en place dans les écoles. Des jeux pédagogiques sont proposés aux enfants lors d’animations pour la prévention du surpoids par l’alimentation et la pratique d’activités physiques. 

Les Centres d’adaptation psychopédagogique (CAPP)

Le comportement de votre enfant scolarisé vous préoccupe : il parle mal, il a des difficultés scolaires... Une équipe constituée de spécialistes vous écoute avec votre enfant, vous aide à comprendre ses difficultés et vous propose une aide adaptée.

CAPP généralistes

Public : les enfants scolarisés à Paris.

Prestations

Ces CAPP constituent des structures d’aide et de soutien visant à favoriser la prévention, l’adaptation et l’intégration scolaire, personnelle et sociale des enfants et adolescents en difficulté.

Une écoute :

une équipe constituée de professionnels du Département de Paris et de l’Education Nationale vous écoute, vous et votre enfant scolarisé dans une école ou un collège à Paris.

Une aide adaptée :

elle vous aide à comprendre ses difficultés scolaires ou personnelles et vous propose une aide adaptée. Des médecins-psychiatres, des psychologues, des rééducateurs, des orthophonistes, des psychomotriciens, ainsi qu’un(e) assistant(e) sociale vous accueillent et vous proposent :

  • des consultations
  • des bilans
  • une prise en charge individuelle ou en groupe
  • un soutien psychopédagogique.

Les CAPP Parisiens

  • CAPP Omer Talon, 3, rue Omer Talon, 75011 Paris, Tél. : 01 48 05 89 99
  • CAPP Lamblardie, 21, rue de Lamblardie, 75012 Paris, Tél. : 01 44 75 53 50
  • CAPP Convention, 18, rue de la Convention, 75015 Paris, Tél. : 01 45 32 67 71, RER et Métro JAVEL – Bus 62, 88.
  • CAPP Théophile Gautier, 17 avenue Théophile Gautier, 75016 Paris, Tél. : 01 46 47 27 40
  • CAPP Bréchet, 19, rue André Bréchet, 75017 Paris, Tél. : 01 46 27 99 65
  • CAPP Cavé, 16/18, rue Cavé, 75018 Paris, Tél. : 01 53 09 94 15
  • CAPP Mathurin Moreau, 50, avenue Mathurin Moreau, 75019 Paris, Tél. : 01 55 56 31 00
  • CAPP Gaston Tessier, 16, rue Gaston Tessier, 75019 Paris, Tél. : 01 44 65 26 50
  • CAPP Panoyaux, 70, rue des Panoyaux, 75020 Paris, Tél. : 01 58 53 53 20
  • CAPP Paul Meurice, 17, rue Léon Frapié , 75020 Paris, Tél. : 01 43 64 75 03

Lutte contre la maltraitance

Avec le service de santé, le service social scolaire propose une action destinée aux classes de CE2. L'intervention, qui s'appuie sur la Convention des droits de l'enfant, permet d'aborder avec les élèves le droit à être protégé contre les mauvais traitements, le droit de parler et d'être écouté, en repérant les personnes et les dispositifs capables d'aider l'enfant en cas de problème.
Allo Enfance maltraitée : 119
Ecoute conseils anonymes et gratuits 24h sur 24h

Dernière mise à jour le jeudi 10 décembre 2015
Crédit photo : © Sophie Robichon / Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris