Lycées

Fonctionnement des établissements

Etat, Région et Département : le partage des rôles

Paris est une commune, mais c’est aussi un département, situation unique en France qui a comme conséquence, pour la Ville de Paris, le cumul des compétences spécifiques dévolues à ces deux différents niveaux de décision administrative et politique .

Le département de Paris

Au titre de département, la ville de Paris a en charge la construction, le fonctionnement, l’entretien et l’équipement des collèges (ainsi que de certains lycées-collèges). Depuis la loi de décentralisation de 2004, le département détient des compétences nouvelles portant sur la sectorisation, la restauration scolaire ainsi que le recrutement et la gestion des personnels techniciens, ouvriers et de service des collèges.

La place de l’État

L’État a la responsabilité nationale des contenus de l’enseignement, des contrôles et de la sanction des études.

Le rectorat, en tant que représentant de l’État, détermine le nombre d’heures d'enseignement affectées aux lycées et nomme les enseignants.

Le recteur d’Académie, chancelier des universités, est responsable du fonctionnement de tous les établissements scolaires de l’académie de Paris.

L’inspecteur d’Académie pour le secondaire (lycées ou collèges) a la charge de la vie scolaire, de la gestion des postes, de la répartition des moyens d’enseignement, de l’affectation des élèves dans les lycées.

Le rôle de la région

Les régions ont les mêmes compétences que les départements à l'égard des lycées. Certaines régions ont voulu aller plus loin en prenant en charge l'achat des manuels scolaires, qui incombait précédemment aux familles. La région Ile-de-France en fait partie et a mis en place à cet effet un fonds spécial de subvention.

La communauté éducative

Au lycée, tous les personnels de la communauté éducative relèvent de l’Éducation nationale.

Petits portraits des principaux intervenants.

L'équipe d'encadrement

  • Le chef d'établissement est nommé proviseur au lycée. Chargé de conduire la politique pédagogique et éducative de l’établissement, il entretient également des liens étroits avec la Ville et le département. Il partage le plus souvent ses tâches (emplois du temps, présidence des conseils de classe...) avec un adjoint. Les parents le rencontrent au moment de l‘inscription et au cours de l’année si une question spécifique se pose (la discipline par exemple).
  • Le conseiller principal d'éducation (CPE) est constamment en lien avec les élèves et avec l’ensemble de la « communauté éducative ». Il est chargé de tout ce qui concerne la vie scolaire. C’est à lui, par exemple, que l’élève transmet ses justificatifs d’absences ou de retard. Responsable du foyer socio-éducatif, il est secondé par les assistants d’éducation.
  • Les professeurs interviennent en moyenne à dix par classe et enseignent chacun une discipline. En plus de leur mission pédagogique, ils doivent assurer le suivi individuel et l’évaluation des élèves et les conseillent dans le choix d’une orientation. Les parents sont invités à les rencontrer plusieurs fois dans l’année, pour des rendez-vous collectifs ou individuels. Ils peuvent aussi échanger grâce au cahier de liaison. Parmi eux, le professeur principal coordonne et représente l’équipe enseignante de chaque classe. Il peut ainsi avoir un rôle de médiation entre les parents, le professeur, l’élève et l’administration.
  • Le gestionnaire (ex-intendant) est responsable des questions financières, de l’organisation de la demi-pension et dirige les agents techniques, ouvriers et de service.

Un personnel spécialisé

  • Le professeur documentaliste est responsable du centre de documentation et d'information (CDI) de l'établissement.
  • Le conseiller d'orientation-psychologue aide les élèves dans leurs choix d'orientation. Il travaille pour plusieurs établissements et dépend d'un centre d'information et d'orientation (CIO). Les élèves et les parents peuvent prendre rendez-vous.
  • Les personnels ouvriers et de service, désormais appelés « adjoints techniques des collèges », assurent l’accueil, la restauration, l’hébergement et l’entretien général et technique des établissements.

Le personnel médicosocial

  • Un infirmier scolaire est affecté à un ou plusieurs lycées.
  • Le médecin scolaire intervient dans les établissements à la demande, ou pour faire passer les visites médicales obligatoires.
  • L’assistant social à l’écoute des élèves, et tenu au secret professionnel, peut également intervenir auprès des familles comme conseil pour obtenir, par exemple, une aide complémentaire (dans le cadre d’un voyage scolaire...).

Etre parent d'élèves

Les parents d'élèves occupent une véritable place au sein de la vie des établissements scolaires. Par le biais de leurs représentants, ils s'expriment au conseil d'école ou au conseil d'administration.

Un rôle important

Les parents sont invités à participer à la vie des établissements scolaires, à toutes les étapes de la scolarité de leur enfant. Le cahier de correspondance est l’outil principal de communication (dates des vacances, absences des enseignants, sorties, visites médicales, demandes de rendez-vous...tout y est transmis).

Au lycée, le cahier de liaison a la même fonction. Il est essentiellement utilisé pour les demandes d’autorisation d’absence. Les bulletins scolaires permettent de faire régulièrement le point sur l’évolution du niveau de l’élève. Chaque établissement dispose d’un panneau d’affichage utilisé par les délégués des parents pour l’information des familles.

Dans le secondaire, les parents sont invités à rencontrer les professeurs plusieurs fois dans l’année lors de rendez-vous collectifs et individuels.

Les représentants des parents d'élèves A la rentrée ont lieu les élections des représentants de parents d’élèves, qui seront membres du conseil d’école ou du conseil d’administration. Les listes sont établies par les associations de parents d’élèves ou des groupements indépendants. Chaque parent peut voter et se présenter. Les principales associations sont la FCPE et la PEEP pour l’enseignement public.

Les conseils en clair.

Le conseil d’administration (collèges et lycées) adopte le projet d’établissement, le budget et le règlement intérieur. Il doit délibérer, voter ou donner un avis sur toutes les décisions intéressant l’établissement. Il est présidé par le chef d’établissement et composé de membres de l’équipe éducative, de représentants de la commune, du département (collège) ou de la région (lycée), de représentants de parents élus et d’élèves.

Les parents sont également présents dans les conseils de classe aux côtés des élèves délégués.

Démocratie et citoyenneté dans le second degré

L'activité scolaire ne se limite pas à l'acquisition de connaissances. Le lycée ou le collège, tout comme l'école primaire, sont des lieux d'apprentissage de la vie en commun.

La citoyenneté collège et au lycée

Dans les lycées, le règlement est établi par le conseil d’administration. Il définit les règles de sécurité et d’hygiène, l’organisation de la scolarité, les obligations et interdictions. Tenus d’assister à tous les cours, les élèves doivent faire justifier leurs absences ou retards par leur représentant légal. Il est possible de quitter l’établissement en cas d’absence d’un professeur ou après la cantine si les parents en ont signé l’autorisation (l’élève majeur est libre de le faire).

Si les élèves outrepassent leurs droits, ils encourent des sanctions. Le premier niveau est l’avertissement. Le deuxième niveau est l’exclusion temporaire, qui peut découler de trois avertissements ou d’un manquement grave. Une exclusion de plus de huit jours ou définitive ne peut être prononcée que par le conseil de discipline. Elle sanctionne des fautes particulièrement graves, comme les atteintes aux biens et aux personnes.

Les droits du lycéen

  • Le droit de se réunir : avec l'accord du proviseur et dans le respect du règlement intérieur de l'établissement, élèves ou associations lycéennes peuvent organiser une réunion. Tenues hors des heures de cours, ces réunions ne doivent avoir ni caractère politique, ni caractère confessionnel ou commercial.
  • Le droit de publier : tout lycéen peut créer un journal, rédiger un texte informatif et le diffuser librement à l'intérieur de l'établissement, sous réserve de ne pas se livrer à des injures, de la diffamation ou de la pornographie. Un responsable de la publication doit être désigné et, pour tout écrit, la responsabilité personnelle du rédacteur est engagée.
  • Le droit d'afficher : tout lycéen peut annoncer une réunion, proposer un service ou exprimer une opinion par voie d'affiche soumise auparavant à l'approbation du proviseur et placée dans les espaces réservés à cet effet.
  • Le droit de s'associer : tout lycéen peut, dans le cadre de l'établissement, adhérer à une association, voire, s'il est majeur en créer une. Mais il doit en présenter le projet au proviseur, qui le soumettra pour accord au conseil d'administration.
  • Le droit d'élire ses représentants : les délégués de classe représentent leurs camarades auprès des professeurs ainsi que devant le conseil de classe et le conseil de discipline. Chaque classe élit deux délégués. Une conférence des délégués peut se réunir à l'initiative du proviseur. Cinq représentants des élèves participent au conseil d'administration du lycée.

Des représentants des élèves siègent également au conseil de discipline. Inscrites dans l'emploi du temps à raison de dix heures annuelles, les heures de vie de classe permettent d'aborder toute question liée à la vie de la classe, à la vie scolaire ou tout autre sujet intéressant les élèves.

Le conseil de la vie lycéenne (CVL)

Les conseils de la vie lycéenne (CVL) doivent associer les élèves à la vie de l'établissement, les consulter sur les décisions importantes, les encourager à construire des projets.
Fonctionnant depuis 2000 et présidé par le chef d'établissement assisté d'un vice-président lycéen, le CVL comprend dix délégués lycéens (sept sont des lycéens élus pour deux ans, et trois sont des délégués d'élèves élus pour un an) et dix adultes qui représentent les personnels et les parents mais ne prennent pas part aux votes.

Le CVL se réunit sur convocation du proviseur avant chaque séance ordinaire du conseil d'administration.

Contacts utiles : les associations de lycéens

  • Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL) 
    62 bd de Strasbourg
    75010 Paris
     Site: 
    www.fidl.org
  • Union nationale lycéenne (UNL)
     13 bd de Rochechouart
    75009 Paris
    Tél. : 01 40 82 94 00
    Site:  
    www.unl-fr.org

Les trois niveaux de la représentation

1. Le CVL formule des avis et rend des propositions dans l'établissement.

2. Le conseil académique à la vie lycéenne réunit vingt lycéens pour deux ans qui délibèrent sur la politique éducative de l'académie, sous la présidence du recteur.

3. Deux élus par académie se réunissent au Conseil national de la vie lycéenne. Présidée par le ministre de l'Education nationale, cette instance se réunit trois fois par an et donne son avis sur la politique éducative menée pour le lycée.

Les médiateurs

En cas de litige, l'Éducation nationale a mis en place en 1998 un réseau de médiateurs académiques, coordonnés par un médiateur national. Avant de saisir le médiateur académique, il est obligatoire d'avoir effectué une première demande d'explication ou une contestation de la décision auprès du décideur. La saisine du médiateur est directe et se fait par écrit à :

Mme Colette Liot
Médiatrice de l'académie de Paris
Rectorat de Paris,
47 rue des Ecoles, 75230 Paris 05
mediateur.acad@ac-paris.fr

Mme Monique Sassier
Médiatrice de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur
Ministère de l'éducation nationale
61-65 rue Dutot, 75732 Paris cedex 15
mediateur@education.gouv.fr

> retrouvez plus d'informations sur la vie lycéenne


Cycles d'enseignement au lycée

La seconde 

La classe de seconde générale et technologique est avant tout une classe de détermination où l'élève teste ses goûts et ses aptitudes avant de choisir une orientation en première.

>> Plus d'information sur les enseignements en classe de seconde


La première et la terminale

Elles correspondent au « cycle terminal de la voie générale et technologique ».
L’élève a le choix entre un bac général : séries L, ES et S ou un bac technologique : bac sciences et technologies du design et des arts appliqués (STD2A) ; bac sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D) ; bac sciences et technologies de laboratoire (STL) ; bac sciences et techniques de la santé et du social (ST2S) ; sciences et technologies du management et de la gestion (STMG).

Le bac hôtellerie et le bac techniques de la musique et de la danse (TMD) sont accessibles après une seconde spécifique. Les bacs sciences et technologies de l’agronomie et de l’environnement (STAE) et sciences et technologies du produit alimentaire (STPA) sont proposés dans certains établissements d’Île-de-France. 

> Les programmes
> Les voies de formation et diplômes

Le cycle professionnel

Du CAP au bac professionnel est la troisième possibilité offerte après le collège. Il peut représenter la suite du nouvel enseignement « découverte professionnelle » en troisième. Il se déroule en lycée professionnel, et mène soit à des certificats d’aptitude professionnelle (CAP), à des brevets d’études professionnelles (BEP), ou encore au bac professionnel.

Plus de la moitié des titulaires d’un BEP optent pour un bac, dont les deux tiers pour un bac professionnel.

> Que faire après un CAP ?

Les épreuves anticipées du bac

En fin de première, les élèves passent les épreuves anticipées du bac :

  • épreuves de français pour l’ensemble des séries générales (littéraire (L), économique et social (ES), et scientifique (S) et des séries technologiques sciences et techniques de la santé et du social (ST2S), sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D), sciences et technologies de laboratoire (STL), et sciences et techniques du tertiaire (STT)
  • épreuves scientifiques pour les candidats des séries L (science et vie de la terre (SVT) et physique et ES (SVT), épreuves de mathématiques et informatique, pour les seuls candidats de L
  • épreuves anticipées d’histoire géographie pour les candidats des séries technologiques, à l’exception des sciences et techniques de gestion (STG).

L'orientation

Les trois paliers de l'orientation sont les classes de troisième, seconde et terminale.

En fin de collège, l’élève doit choisir entre une seconde générale et technologique , une seconde professionnelle (première année de BEP) et une première année de CAP.  Pour la seconde générale et technologique, il choisit en même temps ses options.

Dans le courant du mois de novembre, l’ONISEP Paris envoie à chaque élève une brochure intitulée « Après la 3e », où  sont recensés les choix d’options possibles et les filières professionnelles.

Au troisième trimestre, l’élève remplit son dossier en indiquant le type de seconde et les établissements souhaités. Plusieurs choix de lycées sont possibles. C’est l’inspecteur d’académie, directeur des services départementaux de l’Éducation nationale, qui décide de l’affectation.

A l’issue de la seconde, s’il était en seconde générale et technologique, il décide de poursuivre en série générale ou en série technologique, en suivant les recommandations du conseil de classe.

En terminale, il doit choisir ses études supérieures et enregistrer des choix sur le système informatique RAVEL mis à disposition par son établissement.


Les interlocuteurs de l’orientation

  • Le professeur principal a pour mission de guider les élèves en collaboration avec le conseiller d’orientation psychologue.
  • Le conseiller d’orientation psychologue travaille dans les centres d’information et d’orientation (CIO) et informe les élèves sur les métiers et les filières de formation. L’élève peut prendre rendez-vous pour un bilan dans le CIO de son secteur – seul ou accompagné de ses parents – ou rencontrer le conseiller à l’intérieur de son établissement.
  • Le chef d’établissement a un rôle important pour l’orientation, il préside le conseil de classe et prend de ce fait la décision finale après concertation.
  • D’autres structures d’accueil comme le centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ) et les antennes jeunes renseignent les jeunes sur leur orientation, dans leur recherche d’une formation, d’un logement... 

Les permanences d’accueil, d’information et d’orientation (PAIO) s’adressent plus spécifiquement aux jeunes âgés de 16 à 25 ans.

> d'informations sur les lieux d'orientation et d'information

Carnet d'adresses

Le Centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ)

101, quai Branly (15e) est ouvert les lundi, mardi, mercredi et vendredi de 10h à 18h; le jeudi de 13h à 18h et le samedi de 9h30 à 13h.                                

Les CIO de secteur 

CIO 1er, 2e, 3e et 4e
44 rue Dussoubs
75002 Paris 2e
Tél. 01 42 36 94 59 / Fax. 01 53 29 75 48

CIO 5e
1 rue Victor Cousin - Place de la Sorbonne
75005 Paris 5e
Tél. 01 40 46 23 13 / 01 40 46 23 24 / Fax. 01 40 46 34 26

CIO 6e et 14e
132, rue d’Alésia (14e)
Tél. : 01 40 44 84 01

CIO 7e et 15e
99, rue d’Alleray (15e)
Tél. : 01 56 08 50 80

CIO 8e et 16e (Relais Europe)
14, avenue René-Boylesve (16e)
Tél. : 01 46 47 20 25

CIO 9e et 10e
7-9, passage des Récollets (10e)
Tél. : 01 42 05 46 03

CIO 11e et 12e
22, rue Gabriel-Lamé (12e)
Tél. : 01 43 45 70 27

CIO 17e
39, rue Pierre Rebière (17e)
Tel : 01 40 53 44 80

CIO 18e
75 rue Marcadet (18e)
Tél. : 01 42 05 77 55

CIO 19e
129, rue de Crimée (19e)
Tél. : 01 42 40 90 91

CIO 20e
153, avenue Gambetta (20e)
Tél. : 01 40 30 57 77

>> retrouvez tous les horaires et les contacts sur le site: www.education.gouv.fr

Les aides financières pour les familles

Les bourses d'étude aident les familles à supporter les charges induites par une scolarité. Plusieurs formules permettent d'aider les élèves du secondaire.

Les bourses

  • Les bourses de lycées sont attribuées par l'Éducation nationale aux élèves scolarisés en lycée et en EREA (Établissements régionaux d'enseignement adapté). Elles sont calculées en parts (45,30 € à la rentrée 2014) qui varient de 3 à 10 en fonction des ressources et des charges de la famille et versées en 3 fois. Des parts supplémentaires et des primes peuvent s'y adjoindre en fonction des choix de scolarité de l'élève (prime d'équipement, prime d'entrée en seconde, première et terminale, prime à la qualification, prime à l'internat).
  • Les bourses au mérite sont des compléments de bourse de lycée destinées aux élèves boursiers s’engageant à l’issue de la classe de 3e dans un cycle d’enseignement conduisant au bac général, technologique ou professionnel. Ces élèves doivent par ailleurs avoir obtenu une mention « bien » ou « très bien » au diplôme du brevet ou s’être distingués par leurs efforts lors de la classe de 3e. Son montant fixé à 800 euros , est versé en trois fois.
  • Les bourses de la Ville de Paris sont attribuées aux élèves des classes de première des lycées municipaux. Elles sont constituées d'une dotation de premier équipement.

Où se renseigner sur les bourses de l'Education nationale ?

Auprès du secrétariat de l'établissement, de l'inspection académique (service des bourses) ou sur Internet : www.education.gouv.fr (formulaire à télécharger).

Les aides gérées par l'établissement

  • Les fonds sociaux lycéens ont des crédits destinés à apporter des aides exceptionnelles à des familles ayant des difficultés à assumer des dépenses de scolarité ou de vie scolaire. Ils sont attribués sous forme d'aide directe ou de prestation en nature (frais de demi-pension ou d'internat, fournitures scolaires…). La décision d'attribution relève du chef d'établissement.
  • Les fonds sociaux pour les cantines ont destinés à aider les collégiens et lycéens dont les familles éprouvent des difficultés financières à bénéficier de la demi-pension.

Les autres aides

  • L’allocation de rentrée scolaire est versée par les Caisses d’Allocations Familiales (CAF) sous condition de ressources et dépend de l’âge de l’enfant.  Pour la rentrée 2014, son montant était de 395,90 € par enfant de 15 à 18 ans.
  • Pour l’entretien, la scolarité et les loisirs des enfants et des adolescents, la Ville de Paris et la caf attribuent sous certaines conditions des aides financières.

>> retrouvez toutes les informations sur le site de l'Éducation nationale

Liste des lycées

Retrouvez tous les lycées parisiens par arrondissement et par catégorie.

>> Consultez la liste des lycées



Dernière mise à jour le dimanche 21 juin 2015

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

L’essentiel de Paris

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.
Je m'abonne

Paris j'écoute

16h4318h18
@FabienTipon
Où se trouve le formulaire pour obtenir un permis de végétaliser svp ?
@Parisjecoute
bonjour, il sera en ligne demain ou au plus tard vendredi.
14h1320h17
@extradur
Cher @Parisjecoute, pourquoi n'y a-t-il plus de bancs dans le Jardin de la Nouvelle France (8ème) ? J'aimais y lire pendant la pause déj...
@Parisjecoute
En raison de travaux, nous avons été forcés de les retirer. Vous devriez pouvoir reprendre votre lecture très vite ! :)
23h2510h2
@Luc_Lebon
Je recherche le communiqué ou le vœu adopté par le Conseil de Paris pour la libération de la députée ukrainienne Savchenko.
@Parisjecoute
bonjour, le voici : http://ow.ly/P4ASk Bonne journée
20h457h44
@FabriceRIOBLANC
pourquoi le nouveau site fonctionne moins bien. De nombreuses erreurs de pages. Donc moins d'informations de disponibilité.
@Parisjecoute
bonjour, nous sommes encore en période de rodage, n’hésitez pas à nous signaler les pages d'erreur que ns les corrigions :)
9h1610h30
@TheRocBoy9
Vous avez l'adresse exacte du Playground Jordan qui a été inauguré récemment svp ?
@Parisjecoute
il est au 41 rue des Haies
10h4815h23
@ChrisSaintagne
Bjr @Parisjecoute. j'ai trouvé le prog du 14 juillet sur votre site. Le feu d'artifice sera-t-il tiré de la tour Eiffeil ou du Trocadero?
@Parisjecoute
de la tour Eiffel :)
17h016h36
@AntoninSL
Bonjour, j'aimerai accrocher mon petit hamac dans un parc public parisien l'après-midi.Ai-je le droit? La sécurité m'a empeché
@Parisjecoute
bonjour, je crains en effet que le règlement des parcs et jardins ne l'interdise (cf Art.5)
10h2010h50
@pompom_hey
Que va t-il advenir du kiosque à journaux qui a été rasé au métro Château Rouge ?! merci
@Parisjecoute
rebonjour, le kiosque a été retiré pr les travaux d’agrandissement de la station et sera reposé en juillet 2017 au même endroit

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour en savoir plus, cliquez ici.