Histoire et mémoire

Paris est riche d’une histoire qui s’étend sur plus de deux millénaires. Consciente de ce passé exceptionnel, la Ville mène une politique culturelle mémorielle active ouverte vers tous les publics. 

Actualités

CONFÉRENCES  AU PETIT PALAIS

Fête du Front populaire, stade Buffalo, Montrouge, (détail), 14 juin 1936

QU'EST-CE QUE LE FRONT POPULAIRE ?

Totalité du programme ici

À l’occasion des 80 ans du Front populaire, le Comité d’histoire de la Ville de Paris propose, parallèlement à la grande exposition de l’Hôtel de Ville « 1936 : Le Front populaire en photographie », une série de conférences au Petit Palais et une à l’Hôtel de Ville. Huit chercheurs spécialistes de la période interviendront pour éclairer ce moment d’intenses mobilisations sociales, d’expérimentations politiques, d’innovations culturelles. Avec des approches variées, ces interventions permettront de se réinterroger sur le rôle du mouvement social, sur l’action gouvernementale et sur le mythe que constitue le Front populaire.

1/ Le Front populaire comme mouvement social 

Ecoutez Danielle Tartakowsky, spécialiste des mouvements sociaux et de la culture ouvrière

Pas de diaporama diffusé

2 / Mobilisations et régulations sociales en 1936 

Ecoutez Michel Margairaz, spécialiste des institutions et des acteurs économiques locaux

Pas de diaporama diffusé

3 / Le Front populaire et les femmes

Ecoutez  Laure Machu, spécialiste de l'histoire du travail et du droit social

Téléchargez le diaporama diffusé lors de la conférence

4 / Le Front populaire, réforme coloniale manquée ?

Ecoutez Claire Marynower, spécialiste de l'histoire du Maghreb colonial

Téléchargez le diaporama diffusé lors de la conférence

5 / Le Front populaire paie le prix du réarmement face à l'Allemagne ?

Ecoutez Robert Frank, spécialiste des relations internationales

Téléchargez le diaporama diffusé lors de la conférence

6 / Les droites et le Front populaire

Ecoutez Olivier Dard, spécialiste des pratiques politiques

Pas de diaporama diffusé

7 / Comment le Front  populaire inventa la 'politique culturelle'

Ecoutez Pascal Ory, spécialiste de l'histoire culturelle du contemporain

Pas de diaporama diffusé

Auditorium du Petit Palais
Avenue Winston Churchill
75008 Paris
  • Champs-Élysées - Clemenceau
  • 08001 - PETIT PALAIS

CONFÉRENCES AUX ARCHIVES DE PARIS

Au Bon Marché, catalogue Fourrures, hiver 1931, Archives de Paris, D18Z 7

LES ARTS DU SUPERFLU, UN LUXE INDISPENSABLE ? Paris, les arts décoratifs et la mode

De la parfumerie à la haute couture, en passant par l’horlogerie et l’artisanat du bronze, la création parisienne impose très tôt une certaine vision du bon goût. Loin du cliché superficiel, le programme des interventions invite à s’interroger sur les conditions économiques et sociales de production, à travers l’exemple de la fabrication des fleurs artificielles ou des manufactures de luxe.

Ecoutez les conférences ici

Archives de Paris - 01 53 72 41 23
18 boulevard Serrurier
75019 Paris
  • Porte des Lilas
  • 19037 - PORTE DES LILAS

TOUTES LES CONFÉRENCES DU DERNIER CYCLE SONT EN LIGNE

Touristes devant la Tour Eiffel, 1964

Bons baisers de Paris, 300 ans de tourisme dans la capitale

L'exposition est terminée, mais l'exploration du Paris touristique continue  : l'ouvrage est disponible dans toutes les librairies et les dix conférences qui ont eu lieu au Petit Palais sont consultables ci-dessous (programme ici) :

Les cycles de conférences organisés par le Comité d'histoire à l'auditorium du  Petit Palais se déroulent les vendredis de 12h30 à 14h00.

Playlists complète  sur Youtube  : ici

1 / 13 NOVEMBRE : 300 ans de tourisme à Paris par Sylvain Pattieu, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis

Ecoutez la conférence

Consultez le diaporama au format PDF

2 / 20 NOVEMBRE : Les Américains se disputent Paris : touristes et résidents étatsuniens dans la Ville Lumière par Nancy L. Green, École des hautes études en sciences sociales

Ecoutez la conférence

Consultez le diaporama au format PDF

3 / 27 NOVEMBRE : Les touristes arrivent, Paris bouge ! Une transformation urbaine et sociale sous l’influence de l’élite voyageuse. 1855-1937 par Joanne Vajda, École nationale supérieure d’architecture de Bretagne

Ecoutez la conférence

Consultez le diaporama au format PDF

4 / 18 DECEMBRE : Les gares parisiennes : de nouvelles portes d’entrée dans la capitale (1837-1914) par Stéphanie Sauget, Université de Tours

Ecoutez la conférence

Consultez le diaporama au format PDF

5 / 8 JANVIER : Luxe, mode et tourisme parisien du XVIIIe siècle à nos jours par Audrey Millet, Universités Paris 8 Vincennes Saint-Denis et de Neuchâtel

Ecoutez la conférence

Consultez le diaporama

6 / 15 JANVIER : Le tourisme sportif à Paris par Fabien Archambault, Université de Limoges

Ecoutez la conférence

Consultez le diaporama

7 / 29 JANVIER : Mondialisation et tourisme à Paris par Mathis Stock, Université de Lausanne

Ecoutez la conférence

Consultez le diaporama

8 / 5 FÉVRIER : Tourisme et nouvelles pratiques participatives, vers une dissémination de la culture ? par Gwendal Simon, Université Paris Est Créteil

Ecoutez la conférence

Diaporama indisponible pour l'instant

9 / 12 FEVRIER : Visiter Paris, sa banlieue, ses environs, de 1820 à aujourd’hui par Saskia Cousin, Université Paris Descartes, Sébastien Jacquot, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne & Gaël Chareyron, du pôle universitaire Léonard de Vinci.

Ecoutez la conférence

Consultez le diaporama

10 / 4 MARS : Les touristes noirs américains à Paris par Tyler Stovall, Université de Californie, Santa Cruz

Ecoutez la conférence

Diaporama indisponible pour l'instant

Auditorium du Petit Palais
Avenue Winston Churchill
75008 Paris
  • Champs-Élysées - Clemenceau
  • 08001 - PETIT PALAIS

Quelques images de l'exposition terminée

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Département de l’Histoire, de la Mémoire et des Musées Associatifs (DHMMA)

Paris est riche d’une histoire qui s’étend sur plus de deux millénaires. Depuis l’antique Lutèce gallo-romaine en passant par la capitale capétienne de Philippe Auguste, jusqu’aux journées Révolutionnaires de 1789 et aux combats de la Libération de Paris, il a été l’incarnation et le cœur battant de tous les grands événements qui ont façonné la France.

Consciente de ce passé exceptionnel, la ville de Paris mène une politique culturelle mémorielle active ouverte vers tous les publics afin de permettre au plus grand nombre d’y accéder.

Afin de mettre en valeur les hommes et les événements qui l’ont marqué de leur empreinte, et qui sont autant de lumières pour comprendre le présent et disposer de clés pour aborder l’avenir, elle s’est dotée d’institutions spécifiques qui soutiennent la recherche historique et la font découvrir aux Parisiens et d’une élue en charge particulièrement de ces questions.

Cette politique historique et mémorielle est coordonnée sous l’autorité de la Maire, par Catherine Vieu-Charier, adjointe à la Maire en charge de la Mémoire, du Monde Combattant et Correspondante Défense qui en détermine la vision et en valide les orientations.

Catherine Vieu-Charier s’appuie sur la Direction des Affaires culturelles et le Département de l’Histoire de la Mémoire et des Musées associatifs pour mettre en œuvre les grands axes commémoratifs et historiques qu’elle propose.

C’est le service référent de la Ville de Paris sur les questions historiques et mémorielles. Dépendant de la Direction des Affaires Culturelles, il met en œuvre la politique décidée par la Maire et l’élue en charge de la Mémoire et du Monde Combattant. A ce titre, Il est chargé de la réalisation du programme des expositions, des cycles de conférences et des colloques proposés par le comité d’Histoire de la Ville de Paris, commission indépendante d’historiens sur laquelle s’appuient les élus. Il instruit les hommages publics aux personnalités ou événements parisiens sous forme de plaques commémoratives ou de stèles dans les jardins et squares.

Il soutient les associations travaillant en lien avec la Mémoire, le Monde Combattant, la déportation, la Résistance ou le patrimoine historique de la Ville de Paris par l’instruction de dossiers de demande de subvention.

Enfin, il exerce une tutelle sur certains musées associatifs à vocation historique soutenus par la Ville de Paris, le Musée d’Art et du Judaïsme, le musée Clemenceau, et le musée de Montmartre, et sur un lieu de création culturelle, la Halle Saint-Pierre.

Comité d'histoire de la Ville de Paris

Le comité d’histoire a été créé en 2007 par le Maire de Paris. Commission consultative ayant force de propositions et placée sous la présidence de Danielle Tartakowsky, spécialiste de l'Histoire politique de la France au XXe siècle, elle est composée de 49 membres, siégeant à titre bénévole, universitaires, chercheurs et représentants de grandes institutions travaillant sur l’histoire de Paris de l’Antiquité à nos jours.

Ce comité soutient la recherche historique relative à Paris en proposant l’organisation de colloques, de séminaires et de publications scientifiques. Il diffuse auprès d’un large public le résultat de ses recherches en organisant régulièrement pour cela des expositions et des conférences ouvertes à tous. Il peut être saisi pour avis par les élus sur toute question mémorielle et tout projet historique relatif à Paris. Enfin, lui a été confiée par la municipalité l’organisation du Prix Augustin Thierry de la Ville de Paris.

Son service administratif support est le Département de l’histoire, de la mémoire et des musées associatifs (DHMMA), rattaché à la direction des Affaires culturelles. Celui-ci met en œuvre les propositions du Comité approuvées par la Maire de Paris.

01 42 76 77 40 / dac-comited'histoire@paris.fr
Mairie de Paris - DAC/Département de l'Histoire, de la Mémoire et des Musées associatifs
Comité d'histoire de la Ville de Paris
16 rue des Blancs-Manteaux, 75004 Paris

Expositions - Editions

Les expositions

Le Comité d’histoire de la Ville de Paris organise une à deux expositions par an. Consacrées à Paris, elles prennent pour objets différents moments ou différents aspects de l’histoire de la Ville. Confiées à des spécialistes, croisant des documents et des témoignages variés, elles retracent pour le public des histoires de Paris éclairées par les derniers apports de la recherche.

Les expositions virtuelles

PARIS 1940-1944Le quotidien des Parisiens sous l'Occupation

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter
L'exposition en ligne, c'est ici
Période éprouvante pour les Parisiens, l’Occupation est celle où Paris devient la capitale allemande de la France durant quatre années.

Les quelque 300 documents et photographies présentés dont beaucoup inédits cherchent à montrer comment, en ces temps d’exception, le quotidien s’est brouillé : les réquisitions et les pillages, les persécutions et la répression, le froid et la faim, la guerre qui se poursuit mais, également, la lutte ou plutôt les luttes à leur encontre, exacerbent tous les comportements.

La création des 20 arrondissements parisiens

Page d'accueil du site  : La création 20 arrondissements parisiens

L'exposition en ligne, c'est ici

Retrouvez toute l'histoire de la création du Paris actuel : comment les villages de Vaugirard, Charonne, Montmartre ou Grenelle sont devenus des quartiers de Paris ! Alors qu'aujourd'hui ils sont des quartiers emblématiques de la vie parisienne, il est intéressant de se replonger sur cette dernière période de l'extension de Paris qui a vu, il y a plus de 150 ans, Napoléon III et le Baron Haussmann bouleverser profondément son dessin.
Paris est une ville en perpétuel mouvement et qui n'a cessé de changer d'échelle. Son visage même est marqué par ces frontières successives chaque fois repoussées, ces sept enceintes qui se sont succédé au rythme de la croissance de notre capitale. Mais l'histoire n'est jamais linéaire : ces évolutions se sont faites au gré de réformes toujours discutées, parfois controversées, et de nombreux débats. 


Les éditions


Par ses co-éditions, le Comité d’histoire soutient la recherche sur l’histoire de Paris. Il contribue ainsi à l’accès du public à des ouvrages scientifiques : actes de colloques, travaux universitaires, catalogues d’expositions etc.

Il diffusait également les ouvrages autrefois édités par l’ancienne Commission des travaux historiques. Cette diffusion est actuellement arrêtée et les ouvrages ne sont plus disponibles à la vente.

En ligne, des éditions téléchargeables permettent d’accéder librement à des ouvrages sur l’histoire de Paris. 

Chaque ouvrage fait l'objet d'un travail minutieux de la part des auteurs et permet d'approfondir un sujet traitant l'histoire de Paris. En partenariat avec un éditeur, il est l'émanation d'un colloque, d'un cycle de conférences, d'une exposition réalisés par le Comité d'Histoire ou alors entre dans le champ universitaire d'aide à la recherche sur l'histoire de la capitale.

- NOTRE-DAME ET L'HÔTEL DE VILLE, Incarner Paris du Moyen Âge à nos jours

dirigé par Isabelle Backouche, Boris Bove, Robert Descimon et Claude Gauvard.

L'ouvrage en détail aux Publications de la Sorbonne

- BONS BAISERS DE PARIS, 300 ans de tourisme dans la capitale

sous la direction de Sylvain Pattieu

L'ouvrage en détail aux éditions Paris bibliothèques

- LE PARIS DU MOYEN AGE,

Sous la direction de Boris Bove et Claude Gauvard
L’ouvrage en détail aux Éditions Belin

- PARIS, DE PARCELLES EN PIXELS, Analyse géomatique de l'espace parisien médiéval et moderne
Ouvrage collectif dirigé par Boris Bove, Laurent Costa et Hélène Noizet
L’ouvrage en détail aux Presses universitaires de Vincennes

- AGRANDIR PARIS : 1860-1970
Sous la direction de Florence Bourillon et Annie Fourcaut
L’ouvrage en détail aux Publications de la Sorbonne

- FAIRE LE GRAND PARIS, Avis des habitants consultés en 1859
Textes présentés et édités par Nathalie Montel
L’ouvrage en détail aux Presses universitaires de Rennes

- CHANGER LES NOMS DES RUES DE PARIS, La Commission Merruau, 1862
Textes présentés et édités par Florence Bourillon
L’ouvrage en détail aux Presses universitaires de Rennes

- PARIS MANIF, Les manifestations de rue à Paris de 1880 à nos jours
Ouvrage collectif dirigé par Danielle Tartakowsky
L’ouvrage en détail aux Presses universitaires de Rennes

- LE PARIS MODERNE, Histoire des politiques d’hygiène (1855-1898)
Auteur, Fabienne Chevallier et préface par Guy Cogeval
L’ouvrage en détail aux Presses universitaires de Rennes

Conférences en ligne

Les cycles de conférences organisés chaque année par le Comité d’histoire et confiés à des universitaires spécialistes des sujets traités, retracent une époque de l’histoire de Paris, racontent la ville, ses habitants, ses activités, ses institutions ou accompagnent une exposition présentée simultanément à Paris en abordant différentes questions qu’elles soulèvent pour l’histoire.

Vous pouvez consulter les programmes ou (ré)écouter les conférences passées en ligne.


Paris, lendemains de guerre

Panneaux de signalisation allemands à terre, 1944

Depuis plusieurs années, les Archives de Paris et le Comité d’histoire de la Ville de Paris organisaient chacun des cycles de conférences portant sur l’histoire, gratuits et accessibles au plus grand nombre. Ces deux institutions, complémentaires par nature, ont décidé de se rapprocher afin d’établir une programmation commune traitant de l’histoire de Paris.

Les riches fonds des Archives de Paris sont ainsi mis en valeur grâce à des cycles thématiques animés par le réseau scientifique des historiens membres du Comité d’histoire.

Le cycle LENDEMAINS DE GUERRE est consacré au retour à la vie au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. C’est notamment l’intime, à travers le domaine privé spolié, détruit, dédommagé que les conférences se sont proposé d’explorer. Elles sont l’occasion de rencontrer des historiens et des chercheurs, familiers des sources que les Archives de Paris mettent à la disposition du public.



Jeudi 8 octobre / Très chers voisins. Le logement à Paris 1940-1947 par Isabelle BACKOUCHE, EHESS-CRH & Sarah GENSBURGER, CNRS, Institut de Sciences sociales du Politique

Mercredi 14 octobre / Retrouver les œuvres d’art spoliées : les Matisse de la collection Paul Rosenberg dans la tourmente par Emmanuelle POLACK, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Jeudi 5 novembre / Le Comité parisien de la libération : insurrection, pouvoirs et nouvelles légalités dans le département de la Seine (août 1944-mai 1945) par Charles RIONDET, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis

Jeudi 12 novembre / Le ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme et l'indemnisation des dommages de guerre mobiliers par Sylvie ZAIDMAN, Musée du général Leclerc et de la Libération - Musée Jean Moulin

Jeudi 3 décembre à 17 h / Le "retour à l'intime" au sortir de la Seconde Guerre mondiale par Guillaume PIKETTY, Sciences-Po Paris, Worcester College-Oxford University

Jeudi 10 décembre à 17 h / La reconstruction de la vie juive française et l'aide américaine par Laura Hobson Faure, Université Paris 3 Sorbonne nouvelle

L'invention des bas-fonds parisiens

Les croyables actifs du Palais Royal, Tresca

Cycle de 7 conférences organisées à l'auditorium du Petit Palais, "L'invention des bas-fonds parisiens" a été placé sous la responsabilité scientifique de Dominique Kalifa, membre du Comité d'histoire et professeur d'histoire contemporaine à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Qui sont ces misérables, ces criminels, prostituées et mendiants qui hantaient la capitale aux yeux des bons citoyens ? Pour cerner au mieux cette infra-société urbaine, différents cas d’études vous seront proposés par des historiens spécialistes du Moyen Âge au XIXe siècle, s’appuyant sur les archives pénitentiaires ou policières, les témoignages des contemporains, les romans puisant dans l’imaginaire…

1/ Les prisons au Moyen Âge

Ecoutez Julie CLAUSTRE, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Consultez le diaporama au format pdf

2/ Paris, capitale du crime au XVIe siècle ?

Ecoutez  Diane ROUSSEL, université de Reims

Consultez le diaporama au format pdf

3/ Brigands et cours des miracles au temps du Roi-Soleil

Ecoutez Lise ANDRIES, université Paris-Sorbonne

Consultez au format pdf

4/ Une ville sans brigand ? Le triomphe de la police selon le lieutenant général Lenoir (1775-1785)

Ecoutez Vincent MILLIOT, université de Caen

Consultez le diaporama et l'orientation bibliographique au format pdf

5/ Le « métier de voleur » dans le Paris de Louis-Dominique Cartouche (1718-1723)

Ecoutez Patrice PEVERI, université Paris 8 Vincennes Saint-Denis

Consultez le diaporama au format PDF

6/ La prostitution révolutionnaire

Ecoutez Clyde MARLO-PLUMAUZILLE, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Consultez le diaporama au format PDF

7/ Paris 1840 : le baptême des bas-fonds

Ecoutez Dominique KALIFA, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Consultez le diaporama au format PDF

Paris dans le premier XIXe siècle

Lamartine repoussant le drapeau rouge devant l'Hôtel de Ville,  25 février 1848

Une période post-révolutionnaire, riche en rebondissements politiques alternant empire, monarchies et républiques.

Si la Révolution française marque profondément de son empreinte tout le XIXe siècle, la remarque est encore plus vraie dans sa première moitié, au cours de laquelle on retrouve nombre d’acteurs et de témoins de la Révolution et de l’Empire. À cet égard, Paris, cœur du pouvoir politique, théâtre de nombreux soulèvements et de multiples complots, est une scène privilégiée qui a été examinée selon différentes thématiques d’ordre politique, culturel et social afin de mieux comprendre la complexité d’une époque de transition.

1/ Paris et Napoléon

Ecoutez Jacques-Olivier Boudon, Université Paris-Sorbonne

2/ Les royalistes et Paris sous la Restauration

Ecoutez Olivier Tort, Université d’Artois

Consultez le diaporama au format pdf 

3/ Paris des Trois Glorieuses

Ecoutez Francis Démier, Université Paris-Ouest Nanterre La Défense

Consultez le diaporama au format pdf

4/ Le Paris du général Foy. Politique, salons et spectacles sous la Restauration

Ecoutez Jean-Claude Caron, Université Blaise-Pascal Clermont-Ferrand II

Consultez le diaporama au format pdf 

5/ Y a-t-il un cadastre à Paris au début du XIXe siècle ?

Ecoutez Florence Bourillon, Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne

Consultez le diaporama au format pdf 

6/ Police et conspirations à Paris sous la Restauration

Ecoutez Gilles Malandain, Université de Poitiers

Consultez le diaporama au format pdf

Bibliographie sélective 

7/ L’expédition d’Espagne et ses retombées à Paris

Ecoutez Emmanuel Larroche, Université Paris-Ouest Nanterre La Défense

Consultez le diaporama au format pdf 

8/ La vie théâtrale à Paris dans la première moitié du XIXe siècle

Ecoutez Jean-Claude Yon, Université Versailles Saint-Quentin-en-Yveline

Consultez le diaporama au format pdf 

Paris 1900, la ville spectacle

Palais électricité et château d'eau, exposition universelle de 1900

Le Petit Palais, initiateur de l’exposition Paris 1900, la Ville spectacle s'est associé au Comité d’histoire de la Ville de Paris pour réaliser deux cycles de conférences : l’un a permis d’approfondir les thèmes abordés dans l’exposition, l’autre  a tenté de contextualiser sur un plan politique, sociétal et artistique le Paris de l’avant Première Guerre mondiale. Seules les conférences du 2e cycle sont consultables en ligne.

1/ La richesse poétique des années 1900 

Ecoutez Jean-Michel MAULPOIX, professeur à l’université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle, poète

Consultez le diaporama au format PDF

2/ Un métro pour Paris : bouleversements et regards des Parisiens 

Ecoutez Pascal DESABRES, agrégé et docteur en histoire, Université Paris 4 - Sorbonne, attaché au centre Roland Mousnier

Consultez le diaporama au format PDF

3/ Les spectacles du Paris 1900 : un panorama 

Ecoutez Jean-Claude YON, professeur à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Consultez le diaporama au format PDF

4/ Sarah Bernhardt, « reine de l'attitude et princesse des gestes » 

Ecoutez Claudette JOANNIS, conservatrice en chef du patrimoine, responsable du musée des artistes à Couilly-Pont-aux-Dames

Consultez le diaporama au format PDF

5/ Les boulevards de la presse 

Ecoutez Patrick EVENO, professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Consultez le diaporama au format PDF

6/ Paris et l’Art nouveau (1890-1914) 

Ecoutez Jean-Baptiste MINNAERT, professeur à l’Université François Rabelais, Tours

Consultez 1 et 2  le diaporama au format PDF

7/ 1900, l'âge d'or de la République ?

Ecoutez Vincent DUCLERT, professeur à l’Ecole des hautes études en sciences sociales

Consultez le diaporama au format PDF

8/ Paris 1900 : la capitale des capitales ?  

Ecoutez Christophe CHARLE, directeur de l'Institut d'histoire moderne et contemporaine (IHMC - CNRS/ENS), membre du Comité d’histoire de la Ville de Paris

Consultez le diaporama au format PDF

Prix Augustin-Thierry de la Ville de Paris

Augustin Thierry, médaille à son effigie

L’organisation de ce prix est conforme aux dispositions testamentaires de Mme Baptistine Augustin-Thierry, décédée en 2007, qui décide d’attribuer à un ouvrage historique un prix portant le nom de son aïeul Augustin Thierry. Ce prix, d’un montant de 4 000 €, récompense un ouvrage d’histoire répondant aux caractéristiques suivantes :

  • Une étude particulière portant sur la période allant de l’Antiquité à la fin du XIXe siècle, ou une biographie.
  • Une publication éditée entre le 1er juin et le 31 mai de l’année suivante, l’achevé d’imprimer faisant foi.

Le règlement complet est consultable ici

Pour se renseigner ou participer au prix :

Comité d'histoire de la Ville de Paris, DAC/Département de l'Histoire, de la Mémoire et des Musées associatifs, 16 rue des Blancs-Manteaux, 75004 Paris. Tel: 01 42 76 77 40 /mail: dac-comited'histoire@paris.fr

2015 : Delphine DIAZ, Un asile pour tous les peuples ? Exilés et réfugiés étrangers en France au cours du premier XIXe siècle

Paris, Armand Colin. Présentation du livre ici

2014 : Hervé MAZUREL, Byron, les philhellènes et le mirage grec

Paris, Les Belles Lettres. Présentation du livre ici

2013 : Benoist PIERRE, La Monarchie ecclésiale, le clergé de cour en France à l'époque moderne
Éditions Champ Vallon , Seyssel. Présentation du livre ici

2012 : Quentin DELUERMOZ, Policiers dans la ville, la construction d'un ordre public à Paris, 1854-1914
Publications de la Sorbonne, Paris. Présentation du livre ici

2011 : Gilles MALANDAIN, L'introuvable complot, Attentat, enquête et rumeur dans la France de la Restauration
Aux éditions de l'EHESS . Présentation du livre ici

Plaques commémoratives 

La Ville de Paris entretient aujourd’hui près de 1.600 plaques commémoratives. Un peu plus de 1.250 plaques sont liées aux événements de la Seconde Guerre mondiale; presque 350 rappellent des personnages ou des faits marquants tant au plan culturel qu’historique.

Hommage aux femmes arméniennes victimes du génocide

L’Apposition d’une plaque commémorative suit un cheminement différent selon si elle est d’initiative privée ou si elle émane de la collectivité. 

L’apposition de plaques par initiative privée

Dans le cas de plaques apposées à Paris par des particuliers, des comités ou associations, des administrations de l’État ou des entreprises, la Ville n’intervient pas, sauf si l’immeuble concerné lui appartient.

Les auteurs du projet doivent alors obtenir l’accord écrit de la Direction gestionnaire de l'immeuble

Toute personne souhaitant apposer une plaque commémorative sur un immeuble de Paris doit en demander l’autorisation au Préfet de Paris : l’apposition d’une plaque commémorative est un « hommage public » régi par le décret 68.1053 du 29 novembre 1968.

Au terme de ce décret, aucun hommage public ne peut être décerné sans autorisation préalable donnée par un arrêté préfectoral.

Le dossier doit comprendre :
- l’autorisation écrite du propriétaire de l’immeuble sur lequel sera apposée la plaque ;
- l’autorisation de l’architecte des bâtiments de France territorialement compétent si l’immeuble est protégé ;
- l’indication de la personne morale ou physique souhaitant procéder à l’apposition de la plaque ;
- le libellé et les caractéristiques de cette dernière (matériau employé, dimensions, style de lettres).
et doit être adressé au :
Préfet de la Région Ile de France - Préfet de Paris
Bureau des affaires réservées
5 rue Leblanc 75911 Paris Cedex 15
Tél 01 82 52 40 00

L’apposition de plaques par la Ville de Paris

L’apposition de plaques commémoratives par la Ville de Paris est réglementée par application de la délibération D-168 du 5 mars 1979. Cette délibération prévoit :
- que tout hommage public rendu par la Ville sur son domaine ou à ses frais doit faire l’objet d’une délibération du Conseil de Paris ;
- un délai de 10 ans après le décès de la personnalité doit être respecté sauf exception, motivée par le Conseil de Paris ;
- les moyens de financement doivent être prévus.

Procédure de demande de réalisation d’une plaque commémorative à la Ville

Les demandes sont présentées:

  • soit par un élu ou un groupe d’élus, sous la forme de vœux adoptés en Conseil de Paris ou en Conseil d’arrondissement,
  • soit par une personne physique ou morale : parents proches ou associations pour un hommage à une personne ayant accompli une action ou afin d’évoquer le lieu où un Résistant a été tué durant la semaine de l’insurrection et de la Libération de Paris (18 – 26 août 1944).

C’est le Cabinet du Maire qui se prononce sur l’opportunité de l’hommage et demande aux services de la Direction des Affaires Culturelles (département de l’histoire, de la mémoire et des musées associatifs) d’instruire le dossier.

L’Hommage aux enfants juifs morts en déportation

Par délibération en date des 24 et 25 septembre 2001, le Conseil de Paris a décidé solennellement de rendre un hommage particulier aux 11.000 enfants juifs des écoles parisiennes, morts en déportation. À ce jour, ce sont 6.698 enfants dont le souvenir est nominativement rappelé sur 370 plaques commémoratives réparties sur les établissements scolaires de la capitale. 

Le travail des associations

Grâce au travail des associations qui dressent, école par école, la liste des enfants déportés, la Ville appose des plaques sur la façade et dans le hall des établissements, principalement des maternelles et des primaires, où ces enfants étaient élèves. Les noms des jeunes victimes sont gravés sur chaque plaque située à l’intérieur des établissements.

Ces associations effectuent un travail considérable de recherches longues et minutieuses dans les archives des établissements scolaires, en étroite collaboration avec des enseignants de chaque arrondissement, en lien avec les déportés rescapés ou les enfants sauvés et par recoupement avec l’ouvrage de Serge Klarsfeld.

La Ville de Paris, quant à elle, soutient et accompagne les démarches entreprises et les opérations à réaliser, tout en respectant l’indépendance des travaux de recherche des Associations pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés (A.M.E.J.D.). 

Le cas des enfants non scolarisés

Cependant, un certain nombre d’enfants ont été déportés avant l’âge de leur scolarisation. La Ville de Paris a donc décidé d’aider les associations souhaitant implanter une stèle ou une plaque en mémoire des enfants non scolarisés ou qui n’ont pu être rattachés à aucune école, morts en déportation. Ces plaques ont été apposées aussi dans les parcs et jardins publics interdits aux Juifs aux termes de la réglementation antisémite du Gouvernement de Vichy.

Le nom de ces enfants est gravé, accompagné de ce texte court :
«Passant, lis leur nom; ta mémoire est leur unique sépulture». 

Square Louvois (Paris 2e)

Square du Temple (Paris 3e)

Square Viviani (Paris 5e)

Square Félix Desruelles (Paris 6e)

Jardin Boucicaut (Paris 7e)

Square Montholon (Paris 9e)

Square Villemin (Paris 10e)

Square Titon (Paris 11e)

Square Eugène Thomas (Paris 12e)

Parc de Choisy (Paris 13e)

Square Viviani (Paris 5e)

Square Lamartine (Paris 16e)

Square Martin Luther King (Paris 17e)

Square Léon Serpolet (Paris 18e)

Parc des Buttes Chaumont (Paris 19e)

Square Édouard Vaillant (Paris 20e),

La campagne d’hommage se poursuit, d’autres plaques seront apposées dans les mois prochains et les années à venir…. 

Plaque en hommage aux enfants juifs - Ecole rue d'Argenteuil

Soutien aux associations Mémorielles ou Historiques

La ville de Paris par l’intermédiaire du DHMMA soutient un nombre important d’associations qui présentent des projets en lien avec l’Histoire, la Mémoire, le monde Combattant ou le Patrimoine Historique. Elle instruit les demandes d’aide aux projets qui sont reçues via le portail SIMPA.

Accédez au service en ligne: 

Ces projets sont analysés en fonction de leur pertinence, mais aussi de la bonne gestion de la structure qui en est porteuse. Ces demandes sont ensuite soumises à l’approbation de l’élue de référence puis du Conseil de Paris qui en vote le principe.

La ville soutient aussi bien des projets portés par des associations localisées dans les arrondissements que des projets à l’échelle de Paris.

«Fluctuat nec mergitur» : un blason et une devise pour Paris

Les armoiries de Paris

Les armoiries de la Ville de Paris sont réglées par le décret du 20 août 1949 pris par le Président de la République, Vincent Auriol : « De gueules, à la barque antique équipée d’argent, voguant sur une onde du même ; et au chef d’azur, semé de fleurs de lys d’or, l’écu surmonté d’une couronne murale sommée de quatre tours d’or, soutenue de la devise : Fluctuat nec mergitur et accosté de deux branches de sinople (chêne et laurier) croisées en pointe et liées de gueules par un ruban du même auquel sont appendues, en pointe, l’Étoile de la Légion d’honneur, à dextre la Croix de la Libération, à senestre la Croix de guerre, toutes trois au naturel ».

La barque antique

Le bateau à voiles naviguant sur les flots est l’élément principal du blason. Il figurait déjà en 1210 sur le sceau de la puissante corporation des Nautes (ou « marchands de l’eau ») qui est à l’origine de la municipalité parisienne, dirigée par le « prévôt des marchands » jusqu’à la Révolution de 1789.

Les fleurs de lys

Imposées par le pouvoir royal en 1358 pour marquer son autorité sur la Ville après les révoltes menées par Étienne Marcel, alors prévôt des marchands.

La couronne murale

La couronne crénelée rappelle les remparts de la ville ancienne et symbolise son indépendance vis-à-vis du pouvoir central.

La devise

La locution latine « Fluctuat nec mergitur » (« Il est battu par les flots, mais ne sombre pas ») apparaît sur quelques jetons municipaux frappés à la fin du XVIe siècle mais n’est qu’une devise parmi de nombreuses autres. Une décision prise le 24 novembre 1853 par le baron Haussmann, alors préfet de la Seine, en fit la devise officielle de la Ville de Paris.

La branche de chêne et la branche de laurier

La branche de chêne avec glands est le symbole des actes de bravoure citoyens. Celle de laurier avec baies est le symbole de la victoire.

Les décorations

La Ville de Paris fut autorisée à faire figurer dans ses armes les trois décorations qui lui ont été décernées au cours de l’Histoire :

• au centre, la Légion d’honneur (décret du 9 octobre 1900)

• à droite, la Croix de guerre (citation à l’ordre de l’armée du 28 juillet 1919)

• à gauche, la Croix de la Libération (décret du 24 mars 1945)

Les couleurs bleu blanc rouge

Les partisans d’Étienne Marcel portaient des chaperons bleu et rouge pour marquer leur ralliement au prévôt. Le bleu faisant référence à saint Martin et le rouge à saint Denis. Elles sont depuis les couleurs officielles de la Ville de Paris. 

Envie d'en savoir plus sur l'histoire de Paris ? Découvrez la Bibliothèque de l'Hôtel de Ville, ouverte au public du lundi au vendredi et la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, ouverte au public du lundi au samedi.

Bibliothèque de l'Hôtel de Ville (BHdV)
5 rue Lobau
75004 Paris
  • Hôtel de Ville
  • 04103 - HOTEL DE VILLE
Voir la fiche
Bibliothèque Historique de la Ville de Paris (BHVP)
24 rue Pavée
75004 Paris
  • Saint-Paul
  • 03013 - RUE DE SEVIGNE
Voir la fiche



Dernière mise à jour le mardi 21 juin 2016
Crédit photo : Petit Palais / Roger Viollet

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris