Aides financières, bourses et prix

Plusieurs structures proposent en liaison avec la Ville un accompagnement personnalisé aux porteurs de projets : Boutique de gestion de Paris et de sa région et Boutique de gestion ADIL pour la mise au point de Business Plan et pour la conduite d’études de marché, l’ADIE, Paris Initiative Entreprise, Paris Entreprendre, le Fonds de garantie France Active et le Fonds de garantie Finance Plus pour ce qui concerne le financement des projets.

Répertoire des aides financières parisiennes


Les dispositifs de financement 

Les dispositifs de financement pour les entreprises parisiennes sont nombreux. Le prêt d’honneur de « Paris Entreprendre » soutient la création de petites et moyennes entreprises (P.M.E) à fort potentiel de développement. Paris Initiatives Entreprises accorde des prêts d’honneur, éventuellement assortis des garanties mises en œuvre par le réseau « France Active ».

Les aides dédiées aux entreprises innovantes

Financement : subvention d’un maximum de 30.000 euros pour les entreprises en phase de création ou de lancement et jusqu'à 100.000 euros en subvention pour les entreprises souhaitant utiliser le domaine public parisien pour expérimenter leur solution de produits et/ou de services. La demande d’aide doit être adressée à la Banque Publique d’Investissement.

Grands Prix de l’Innovation


Les Grands Prix de l'Innovation de la Ville de Paris ont pour vocation de soutenir la création d'entreprises innovantes dans des secteurs en forte croissance, et de récompenser celles qui vont, par leur Innovation, améliorer la vie de la cité et développer le tissu économique parisien.

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Grands Prix de la Création de la Ville de Paris

Associé à la création depuis toujours, Il semblait naturel que Paris se dote d'une distinction en la matière.

C'est ainsi que naissait en 1993 le Grand Prix de la Création de la Ville de Paris, récompense annuelle pour un créateur de talent.

Le Prix distingue trois catégories: métiers d'art, mode et design et récompense, dans chacune d'entre elles, un professionnel débutant dit talent émergent (en activité en France comme salarié ou indépendant depuis moins de cinq ans) et un confirmé (en activité en France comme salarié ou indépendant depuis plus de dix ans).

Chaque année en septembre les nombreuses candidatures sont examinées par des personnalités qualifiées qui sélectionnent une dizaine d'entre elles pour chaque catégorie.

Les finalistes sont invités à venir présenter leur parcours et leurs œuvres lors d'une audition devant un jury d'experts (acheteurs, éditeurs, galeries, organisateurs de salons, conservateurs...) qui débattent et choisissent le lauréat en novembre.

Les prix sont remis lors d'une cérémonie à l'Hôtel de Ville en présence de nombreuses personnalités. Le grand public peut admirer ces talents lors de l'exposition organisée chaque année aux Ateliers de Paris et visant à les promouvoir.

Chaque année le jury récompense la grande qualité des œuvres proposées, et la personnalité de ces jeunes professionnels qui font de la Capitale une place incontournable de la création.

Prix de perfectionnement aux métiers d’art 

La Ville de Paris offre chaque année les « Prix de perfectionnement aux métiers d’art », dotés de 10 000 € chacun, qui viennent récompenser de jeunes adultes, diplômés ou non, ayant un véritable projet d’insertion professionnelle dans les secteurs d’activité des métiers d’art. Les lauréats, sélectionnés sur dossier, pourront parfaire leur formation en étant accueillis en stage dans l’atelier d’un artisan, à temps complet, pendant un an.

Prix  "Jean Hamburger" et Grand Prix "Claude Bernard"

Dans le cadre de sa politique de soutien à la recherche médicale, la Ville de Paris attribue annuellement deux Grands Prix de médecine et de recherche médicale à des ressortissants éminents de la communauté scientifique parisienne.

Le soutien de la Ville de Paris à la recherche médicale a été initié en 1974 avec l’attribution du Grand Prix Claude Bernard visant à récompenser un chercheur pour l’ensemble de sa carrière. Puis il s’est poursuivi en 1993 avec une nouvelle distinction récompensant un chercheur de moins de 45 ans, le Prix Jean Hamburger. L’organisation et le règlement de ces deux Prix sont fixés chaque année par arrêté municipal.

Ces Prix sont portés conjointement par Marie-Christine LEMARDELEY, adjointe à la Maire de Paris chargée d’enseignement supérieur, de la vie étudiante et de la recherche, et par Bernard JOMIER, adjoint à la Maire de Paris chargé de la santé, du handicap et des relations avec l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris.

Le Prix "Jean Hamburger" distingue l’ascension d’un jeune chercheur pour une avancée ou une découverte majeure. C’est à la fois une reconnaissance et un soutien pour la suite de sa carrière.

Le Grand Prix "Claude Bernard" récompense un chercheur pour l’ensemble de ses travaux et son engagement au service de la recherche médicale.

Prix de la Ville pour les Etudes de Genre

Depuis 2006, avec le Prix de thèse sur les Etudes de Genre, la Ville de Paris encourage la recherche sur les relations femmes/hommes. Afin de promouvoir les politiques d’égalité et contribuer à la diffusion des connaissances sur ces sujets, la Ville de Paris, en partenariat avec l'Institut Emilie du Châtelet, décernera cette année le prix à deux lauréat-es récompensant les travaux de thèses réalisés dans un établissement parisien traitant des questions de genre.

Ce prix est initié conjointement par Marie-Christine LEMARDELEY, adjointe à la Maire de Paris chargée de l’université, de la vie étudiante et de la recherche, et par Hélène BIDARD, adjointe à la Maire de Paris chargée de l'égalité femmes/hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits de l’Homme.

Le prix est doté de 10 000 €, 5 000 € pour chacun-e des deux lauréats-es. Il marque la volonté et l’intérêt de la Ville de Paris pour que les études de genre s’affirment comme un sujet de recherche fondamental dans le milieu universitaire, quelles que soient les disciplines concernées.

Demande de subvention d'aide au projet de diffusion de spectacle vivant

Vous êtes un acteur culturel et souhaitez faire une demande de subvention à la direction des Affaires culturelles dans les domaines du théâtre, de la danse, des arts du cirque et de la rue, de la marionnette, du mime, du geste, ou du spectacle pluridisciplinaire ?

Avec 300 spectacles par semaine en moyenne, Paris offre au public un large panorama du spectacle vivant.

Pour accompagner cette vitalité culturelle, la Ville de Paris soutient en fonctionnement et en équipement les lieux de diffusion et de création.

Le soutien à la création et à la diffusion du spectacle vivant passe également par le soutien aux artistes et aux compagnies professionnelles à travers un dispositif d’aide à la diffusion. Il permet de soutenir une cinquantaine de compagnies professionnelles par an pour la présentation de leur spectacle sur le territoire parisien.

Les projets concernés :

  • sont des projets dans les domaines du théâtre, de la danse, du cirque, des arts de la rue ou des marionnettes,
  • font l’objet d’une programmation ferme sur une scène parisienne dans le cadre d’un contrat de coréalisation (la coproduction est acceptée uniquement pour les projets des arts de la rue)
  • doivent atteindre un minimum de 15 représentations pour le théâtre ou 10 pour les spectacles théâtre jeune public. Pour les autres disciplines (danse, cirque, arts de la rue, marionnettes, mime et geste, spectacle pluridisciplinaire), 1 représentation suffit pour être éligible au dispositif, qu’il s’agisse d’un spectacle jeune public ou non.

Pour bénéficier de ce soutien, les compagnies artistiques doivent être des compagnies professionnelles justifiant :

  • d’une reconnaissance professionnelle avec un premier travail de la compagnie ou du metteur en scène ;
  • de la licence d’entrepreneur de spectacle.

Si le projet de la compagnie réunit les critères d’éligibilité, il est ensuite présenté à une commission artistique. Composée d’experts du spectacle vivant (programmateurs, journalistes, critiques, artistes…), cette commission rend un avis consultatif sur la qualité artistique des projets.

Le montant des aides attribuées ne peuvent être que complémentaires.

Le calendrier

Calendrier de la session 1 de l’année 2016 :

  • Dépôt des dossiers : 2 novembre 2015 au plus tard
  • Commissions artistiques : en cours
  • Décisions d’attribution : en cours

Calendrier de la session 2 de l’année 2016

  • Dates de début de la diffusion parisienne du projet: Du 1er juillet au 31 décembre 2016
  • Dates de dépôt du dossier: Dépôt des dossiers sur simpa 15 avril 2016 au plus tard.
  • Dépôt des dossiers : 15 avril 2016 au plus tard
  • Commissions artistiques : juin 2016
  • Décisions d’attribution : septembre 2016

Les étapes pour déposer votre dossier 

  1. Avant de déposer votre demande d’aide au projet, vous devez vous assurer que votre projet répond aux critères de recevabilité du secteur qui vous concerne :

2. Ensuite vous devez déposer votre demande de subvention sur la plateforme SIMPA (Système d’Information Multi-services des Partenaires Associatifs). Aucun dossier papier n’est recevable.

  • Le référencement préalable sur la plateforme simpa. S’il s’agit d’une première demande, vous devez, dans un premier temps, vous référencer sur la plateforme SIMPA. Attention : Cette démarche préalable peut demander quelques jours, il faut donc l’anticiper et intégrer ce délai dans le calendrier de dépôt de votre dossier. Une fois votre organisme référencé sur SIMPA, vous recevrez un identifiant et un mot de passe qui vous permettront de vous connecter à la plateforme pour déposer une demande de subvention et constituer votre dossier.
  • La demande d’aide à projets pour la diffusion d’un spectacle (numéro de dossier par exemple : 2016_XXXXX). Votre demande de subvention doit être intitulée de la manière suivante « Aide à projet – DAC – « préciser la discipline et s’il s’agit d’un spectacle jeune public » (Théâtre/Danse/Arts du cirque, de la rue, de la marionnette, du mime et du geste, et du spectacle pluridisciplinaire) ».
  • Votre dossier de demande de subvention doit obligatoirement comporter l’ensemble des pièces demandées, dont le modèle de budget, à télécharger sur simpa dans les délais impartis.

3. Une fois votre demande de subvention constituée sur la plateforme SIMPA, vous devez envoyer un mail à bureauduspectacle@paris.fr en précisant toujours dans l’intitulé « Aide à projet – DAC – (discipline - et s’il s’agit d’un spectacle jeune public) » et le numéro de votre demande de subvention (ex : 2016_XXXX).

Pour toutes demandes complémentaires, vous pouvez vous adresser au Bureau du Spectacle de la Direction des Affaires culturelles :

  • par e-mail : bureauduspectacle@paris.fr en précisant en objet la discipline concernée (Théâtre / Danse / Jeune public / Cirque / Arts de la rue / Marionnettes / Mime et geste / Spectacle pluridisciplinaire)
  • ou par téléphone au 01.42.76.84.64 en précisant en objet la discipline concernée (Théâtre / Danse / Jeune public / Cirque / Arts de la rue / Marionnettes / Mime et geste / Spectacle pluridisciplinaire)

Demande de subvention Musique

Vous souhaitez faire une demande de subvention à la Direction des affaires culturelles au titre de la musique ?

Avec ses centaines de salles, cafés-concerts, clubs, Paris figure parmi les villes les plus attractives pour beaucoup d’artistes qui souhaitent se confronter au public, à la presse et aux professionnels pour faire évoluer leur carrière.

Dans ce contexte foisonnant, la Ville de Paris peut vous soutenir selon certains critères d’éligibilité et selon les axes privilégiés de sa politique musicale.

L’objectif : le développement sur tout le territoire de projets innovants et créatifs, qui aident tant à la structuration et à la professionnalisation de la scène musicale parisienne qu’à la diffusion, en privilégiant la recherche de nouveaux publics.

Tous les modes de création et de diffusion sont éligibles à une aide et toutes les esthétiques musicales sont concernées, qu’il s’agisse des musiques actuelles, classiques ou contemporaines : chanson, pop, rock, hip-hop, rap, funk, musiques du monde, jazz, musiques improvisées, théâtre musical, musiques anciennes et baroques, musiques d’aujourd’hui, expérimentales, électroniques, etc.

Le préalable au soutien de la Ville de Paris est le respect de la réglementation en vigueur, s’agissant notamment du financement de la structure juridique porteuse de la demande, du respect du statut des musiciens (déclaration, rémunération, droit à congés, etc.) ainsi que du professionnalisme de la démarche.

La Ville de Paris est particulièrement attentive à la qualité artistique des projets (cohérence de la programmation musicale, références) et aux actions culturelles proposées (nature des publics visés, ouverture et diversification, liens avec le territoire et les acteurs locaux, travail pédagogique, etc.). La solidité administrative et économique du dossier (licence d’entrepreneur de spectacle, crédibilité du montage financier, etc.) sont également des éléments déterminants.

Attention

  • Les demandes de subventions au titre du fonctionnement courant en 2016
  • doivent obligatoirement être effectuées sur la plateforme SIMPA au plus tard avant le vendredi 20 novembre 2015,
  • quelle que soit la forme juridique de la structure (association, société…).
  • Les demandes d’aides au projet se déroulant en 2016
  • feront l’objet de deux périodes d’instruction en vue d’un passage en Commission d’aide au projet.
  • Elles devront être déposées sur SIMPA avant le dimanche 31 janvier 2016 ou le vendredi 15 avril 2016. 


Pour toute demande de subvention (fonctionnement, équipement, aide au projet)

Vous devez remplir le dossier de demande

Déposez votre dossier en ligne sur l’interface SIMPA (Système d’Information Multi-services des Partenaires Associatifs) en vous connectant sur www.associations.paris.fr Cette démarche est désormais obligatoire.

Pour une aide au projet et sa diffusion parisienne

Veuillez vérifier que ce dernier répond aux critères de recevabilité en consultant le mémento :


Pour une subvention d'équipement pour la réalisation de travaux et l'achat de matériel

  • Les demandes de subvention au titre de l’investissement en 2016 doivent obligatoirement être effectuées avant le 20 novembre 2015.
  • Elles doivent être assorties de devis et être préalables à l’acquisition d’équipement ou au démarrage des travaux.
  • En cas de soutien de la Ville, le versement de la subvention votée se fait sur présentation des factures acquittées.

Candidature à un atelier d'artiste


La Ville de Paris subventionne la construction d’ateliers d’artistes plasticiens dans Paris destinés aux peintres, graveurs, sculpteurs, photographes plasticiens, vidéastes, créateurs d’installations cotisant en France à la sécurité sociale des artistes ou à l’AGESSA (Association pour la Gestion de la Sécurité Sociale des Auteurs).

La session de dépôt de candidature vient de se clôturer

La prochaine relative aux premières candidatures est prévue à la fin de l’année. Les dates seront affichées ici même.

Conditions de recevabilité

  • Les ateliers d’artiste plasticien sont subventionnés afin de favoriser la création artistique en arts visuels. Ils sont destinés exclusivement à aider des artistes professionnels en activité.
  • Les artistes candidats (peintres, graveurs, sculpteurs, photographes plasticiens, vidéastes ou créateurs d'installation) doivent justifier d’un parcours artistique professionnel.
  • Ils doivent avoir au minimum une affiliation ou un assujettissement à la Maison des artistes ou être inscrits auprès de l’AGESSA (Association pour la Gestion de la Sécurité Sociale des Auteurs).
  • Ils doivent avoir procédé à une demande de logement, même s’il s’agit d’une candidature pour un atelier sans logement (toutes les informations sur Paris.fr/logementsocial).
  • Les candidats doivent avoir leur résidence principale en France.

Plate-forme d’insertion pour les artistes allocataires du RSA

Pour aider les allocataires du RSA qui développent un projet artistique, Paris a depuis 2007, mis en place des dispositifs spécifiques. En quatre ans, la précédente plateforme artiste a permis d’accompagner environ 2000 artistes en situation de précarité, bénéficiaires du RSA Socle.

Depuis septembre 2012, de nouvelles prestations d’appui aux bénéficiaires du RSA Socle ayant un projet professionnel artistique ont été mises en place. L’objectif est de permettre à chaque bénéficiaire de participer à un parcours individualisé en vue d’un retour à l’emploi durable.

La particularité de la plateforme est de proposer deux types de prestation : une évaluation, courte ou longue, destinée à tester la faisabilité du projet professionnel de l’allocataire dans le domaine artistique, et un accompagnement vers l’emploi sur le long terme, dans les champs de l’intermittence, du salariat ou de la création d’activité. Cet accompagnement peut également être l’occasion de travailler sur un transfert de compétences vers d’autres métiers si l’insertion professionnelle dans le secteur artistique s’avère impossible.

L’accès à ces prestations se fait obligatoirement sur prescription de votre référent RSA.

Deux types d’évaluation du projet professionnelles ont été mises en place :

  • évaluer la capacité de l’allocataire à mener à bien son projet dans le domaine artistique. Le prestataire peut ainsi être amené à déconseiller la poursuite d’un parcours d’insertion professionnelle dans le domaine artistique.
  • réaliser un premier point sur son profil, sa formation et son expérience, son potentiel et sa motivation.
  • réaliser un état des lieux de ses connaissances dans le champ de son activité, de son réseau, de ses projets.
  • effectuer un premier repérage de son niveau d’employabilité au sens large (repérages d’éventuels freins à l’emploi : santé, logement,…) et de son employabilité sur le champ artistique ou périphérique.

L’évaluation longue (maximum 20h) a pour objectifs de :

  • formaliser avec l’allocataire le projet professionnel dominant et le valider en termes de pertinence, de faisabilité, et de calendrier d’aboutissement.
  • formaliser les compétences déjà acquises et à acquérir.
  • détailler les caractéristiques du projet et les contraintes qu’il impose au regard du marché du travail (précarité des contrats, intermittence, mobilité géographique,…).
  • préciser les étapes et moyens financiers à mobiliser, pour les projets qui semblent effectivement réalisables, mais à moyen et long terme.

Les prestataires retenus pour les évaluations sont LASER et ACTEMPLOI.

L’Accompagnement vers l’emploi

Cette prestation a pour but de :

  • mettre en place un accompagnement renforcé autour du projet et des compétences artistiques de la personne pour atteindre l’autonomie financière :

- Par l’acquisition des connaissances et des démarches qui peuvent être spécifiques à leurs statuts.
- Par une mise en réseau visant la promotion de leur travail (veille sur les possibilités de financement, les lancements d’appels à projets…).
- Par la mise en place d’une méthodologie commerciale ou de communication

- Par un appui à la recherche d’emploi.

  • travailler au besoin sur la transférabilité des compétences vers d’autres secteurs professionnels.
  • appuyer éventuellement à la recherche d’emploi dans un secteur autre que dans le champ artistique.

Deux prestataires ont été retenus : ACTEMPLOI pour les bénéficiaires dont le projet professionnel relève du salariat. LE SOCLE pour les bénéficiaires qui veulent créer leur activité.

Qui contacter pour obtenir un suivi individualisé ?

L’immense majorité des allocataires du RSA est accompagnée très régulièrement par des travailleurs sociaux du Département dans leurs démarches d’insertion sociale et professionnelle. C’est donc vers son travailleur social référent que doit s’adresser l’artiste allocataire du RSA souhaitant savoir s’il peut avoir accès à ces prestations.

Les prestations d’accompagnement bénéficient pour moitié, d’une contribution du Fonds Social Européen (FSE).

Grand Prix de la meilleure baguette de tradition française

La Mairie de Paris organise conjointement avec la Chambre Professionnelle des artisans boulangers-pâtissiers (CPABP) le concours annuel de la Meilleure Baguette de Paris.

Chaque année, le jury se réunit au mois de mars et désigne le lauréat qui à la clé bénéficie de 4 000 € et devient le fournisseur de l’Elysée pendant une année.

Les baguettes sont jugées selon cinq critères précis : la cuisson, le goût, la mie, l’odeur et l’aspect. Les produits déposés devaient par ailleurs mesurer entre 55 et 70 centimètres, peser entre 250 et 300 grammes et avoir une teneur en sel de 18 grammes par kilo de farine.

Prix du goût d'entreprendre

Engagée aux côtés de ses artisans, la Ville de Paris décerne chaque année des prix allant jusqu’à 8.000€ aux créateurs et aux repreneurs de commerces de proximité et d’artisanat alimentaire. Incontournables et précieux acteurs de notre quotidien et de la vie commerciale de nos quartiers, les artisans des métiers de bouche contribuent au rayonnement de Paris en tant que capitale mondiale de la gastronomie.

Ce prix vise à soutenir les artisans dans leurs premières années d'activité. Il a également pour objectif de favoriser la dynamisation des quartiers et de soutenir les opérations de reprise et de transmission de commerces de bouche sur le territoire parisien.

Les prix sont décernés par un jury composé de la Chambre de métiers et de l’artisanat de Paris, de la Chambre du commerce et de l’industrie de Paris, des fédérations professionnelles (boucherie, boulangerie, pâtisserie, fromagerie) et d’experts culinaires. Ce jury est présidé par Olivia Polski, adjointe à la Maire de Paris, chargée du commerce, de l’artisanat et des professions libérales et indépendantes. Le jury distingue le savoir-faire, le dynamisme et la qualité des produits des artisans.

Dernière mise à jour le vendredi 29 juillet 2016
Crédit photo : © Sophie Robichon / Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris