Métropole 

Pour ne rien manquer de l'information Parisienne, abonnez-vous à la newsletter

Au 1er janvier 2016, Paris et les communes des départements de Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne ainsi qu'Argenteuil et les communes des Portes de l'Essonne se sont regroupées pour constituer la Métropole du Grand Paris. Le but : agir ensemble dans des domaines aussi importants que l’urbanisme, le logement, l’hébergement d’urgence, la lutte contre le changement climatique ou encore le développement économique. 

Paris au Rendez-vous de la Métropole

Depuis 2001, Paris est au rendez-vous de la Métropole avec la mise en place de coopérations entre Paris et les autres collectivités d’Ile-de-France, des plus proches aux plus lointaines, communes, intercommunalités, départements comme Région. Ces coopérations ont permis de créer des liens entre elles, liens nécessaires à la construction métropolitaine.

Aujourd’hui cette dynamique se traduit par la création au 1er janvier 2016 de la Métropole du Grand Paris. Plus que jamais, Paris est au rendez-vous de la Métropole, en s’impliquant pour qu’elle allie efficacité, équité et rayonnement.

Mais aussi, Paris est au rendez-vous de la Métropole car la Maire a décidé d’informer et de consulter les Parisiennes et les Parisiens tout au long de l’année 2015 dans le cadre de la démarche « Le Grand Paris citoyen », afin de leur permettre de prendre part à l’élaboration du projet métropolitain. 

La Métropole Du Grand Paris : c’est quoi ?

Depuis le 1er janvier 2016, Paris et les communes des départements de Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne ainsi qu'Argenteuil et les communes des Portes de l'Essonne constituent la Métropole du Grand Paris pour agir ensemble dans des domaines aussi importants que l’urbanisme, le logement, l’hébergement d’urgence, la lutte contre le changement climatique ou encore le développement économique. L’enjeu de ce rapprochement est aussi d’agir de façon plus homogène et équitable pour abolir la ségrégation spatiale qui relègue tant de quartiers loin de la dynamique globale, développer un modèle urbain, social et économique durable et renforcer le rayonnement du territoire.


Portrait de la Métropole du Grand Paris

Quoi ?

La Métropole du Grand Paris est une nouvelle intercommunalité, un établissement public de coopération intercommunal regroupant 131 communes dont Paris sur 814 km², soit 8 fois la superficie de Paris.

La Métropole du Grand Paris c'est, d'une part une métropole de rang mondial, une ville-monde à l'instar de New York ou du Grand Londres. D'autre part, elle est sans équivalent en France. En effet, les 10 plus grandes métropoles françaises représentent le même poids démographique. De même, Paris et sa petite couronne étaient jusqu'à présent le seul territoire à n’être pas encore entièrement en intercommunalité. Et, parce qu’elle est sans commune mesure, la Métropole du Grand Paris est donc divisée en 12 territoires d'au moins 300 000 habitants, pour gérer au plus près du terrain les domaines d’action comme la collecte des déchets, la voirie, le stationnement, etc., tout en mettant en œuvre des politiques de mutualisation.

Quand ?

Elle a été créée au 1er janvier 2016

Pour qui ?

Au moins les 7 millions d’habitants de Paris, des départements de Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne, mais aussi de quelques communes qui ont souhaité intégrer la Métropole, tout en répondant aux critères de continuité territoriale. Ainsi Argenteuil (Val-d’Oise) ou les communes des Portes de l'Essonne en font partie.

Quel visage ?

Pour quoi ?

Créée par la loi du 27 janvier 2014 de Modernisation de l’Action Publique Territoriale et d’Affirmation des Métropoles (dite loi MAPTAM) et renforcée par la loi sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) du 7 août 2015, la nouvelle intercommunalité interviendra dans quatre grands domaines : l’amélioration du cadre de vie, la réduction des inégalités, le développement d’un modèle urbain, social et économique durable et le renforcement du rayonnement de la métropole.

Face à la crise du logement, la Métropole aura progressivement les moyens d’agir pour provoquer un véritable choc, car elle maîtrisera l’ensemble de la chaîne du logement : déblocage du foncier, financement du logement social, impulsion de la construction privée.

Autre sujet central, l’amélioration du cadre de vie dans le Grand Paris. Les combats pour l’équilibre de la vie citadine et contre le dérèglement climatique ne font qu’un. Ainsi, la Métropole pourra développer des politiques environnementales ambitieuses, que ce soit en matière de rénovation énergétique des bâtiments, de réseaux de chaleur ou pour mieux combattre la pollution de l’air.

La lutte contre la grande exclusion est un autre objectif majeur, afin d’offrir une meilleure solidarité aux personnes en situation de grandes difficultés et de ne plus les concentrer dans certains secteurs.

Enfin, la Métropole pourra créer et gérer les grands équipements ou grandes opérations d’intérêt métropolitain. Elle interviendra également dans le domaine du développement économique, notamment pour promouvoir tout le territoire métropolitain d’une seule voix, ou bien encore pour soutenir et accompagner la candidature à de grands événements comme les Jeux Olympiques ou une exposition universelle.

les deux prochaines années seront consacrées à préparer le projet métropolitain et les schémas stratégiques, comme le plan climat métropolitain ou le schéma de cohérence territorial (SCOT).

Quelle organisation ?

La nouvelle entité repose sur un système inédit de double intercommunalité, celui de la Métropole sous forme d'un Établissement Public de Coopération Intercommunal (EPCI) à statut particulier et à fiscalité propre, et celui des territoires qui sont des Établissements Publics Territoriaux (EPT).

La Métropole est gouvernée par un conseil de la Métropole. 209 élus y siègent. Ils ont été désignés à la proportionnelle à la plus forte moyenne avec au minimum un conseiller par commune. Il y a 62 conseillers métropolitains parisiens. 

Les 12 territoires, d'au moins 300 000 habitants, sont gouvernés par des conseils de territoire, composés des conseillers métropolitains de chaque territoire et de conseillers municipaux. Paris constitue un territoire. Se faisant, le Conseil de Paris est assimilé à un conseil de territoire. Le périmètre et le siège des territoires ont été fixés par décret en Conseil d'État. 

Les conseillers métropolitains et territoriaux sont issus des conseils municipaux. Il n’y aura pas de nouveaux élus, mais comme pour toute intercommunalité, la possibilité de siéger pour un conseiller municipal au conseil intercommunal, comme un conseiller d’arrondissement peut aussi siéger au conseil municipal et au conseil départemental de Paris.

Le Conseil de la Métropole se réunit dans l'hémicycle du Conseil Régional 57 rue de Babylone dans le 7ème arrondissement de Paris.


Son exécutif 

Patrick Ollier, député-maire de Rueil-Malmaison, a été élu, vendredi 22 janvier 2016, président de la Métropole du Grand Paris et Anne Hidalgo, maire de Paris, première vice-présidente.

Le Bureau compte 20 Vice-présidents et 10 conseillers délégués.

20 Vice-Présidents :

Madame Anne HIDALGO : 1ère vice-Présidente déléguée aux Relations Internationales et aux Grands Evènements

Monsieur Gilles CARREZ : 2ème vice-Président délégué aux Finances

Monsieur André SANTINI : 3ème vice-Président délégué à la Stratégie Economique

Monsieur Patrick BRAOUEZEC : 4ème vice-Président délégué aux Relations avec les EPCI de grande couronne, à la Coopération entre les Territoires et à la Logistique Métropolitaine

Monsieur Philippe DALLIER : 5ème vice-Président délégué à la mise en oeuvre de la Cohérence Territoriale et à l'élaboration du SCOT

Monsieur Daniel GUIRAUD : 6ème vice-Président délégué à la mise en oeuvre de la Stratégie Environnementale et au Développement des Réseaux Energétiques

Monsieur Michel HERBILLON : 7ème vice-Président délégué à la Promotion et au Développement du Tourisme

Monsieur Daniel BREUILLER : 8ème vice-Président délégué à la mise en valeur du Patrimoine naturel et paysager et à la Politique de la nature

Monsieur Michel LEPRETRE : 9ème vice-Président délégué au suivi des Politiques Territoriales de l'Habitat

Monsieur Laurent LAFON : 10ème vice-Président délégué à la mise en oeuvre des mesures de Lutte contre les Nuisances Sonores

Monsieur Georges SIFFREDI : 11ème vice-Président délégué à l'Aménagement du Territoire Métropolitain

Monsieur Luc CARVOUNAS : 12ème vice-Président délégué aux Zones d'activités et aux Grands Equipements

Monsieur Eric CESARI : 13ème vice-Président délégué à l'Immobilier d'entreprises et aux Quartiers d'affaires

Monsieur Manuel AESCHLIMANN : 14ème vice-Président délégué à la Communication et à l'Information citoyenne

Monsieur Laurent RIVOIRE : 15ème vice-Président délégué au Développement sportif

Madame Séverine MAROUN : 16ème vice-Présidente déléguée à l'Amélioration du parc immobilier bâti, à la Réhabilitation et Résorption de l'habitat insalubre

Monsieur Olivier KLEIN : 17ème vice-Président délégué à l'Habitat et à la Mixité

Monsieur Sylvain BERRIOS : 18ème vice-Président délégué à la gestion des milieux aquatiques et à la prévention des inondations

Monsieur Daniel-Georges COURTOIS : 19ème vice-Président délégué aux Nouvelles Technologies et à l'Aménagement Numérique

Madame Danièle PREMEL : 20ème vice-Présidente déléguée au Développement culturel


10 conseillers délégués :

Monsieur Claude GOASGUEN : questeur

Madame Frédérique CALANDRA : rapporteure spéciale en charge de l'évaluation de l'action métropolitaine.

Monsieur Xavier LEMOINE : conseiller métropolitain délégué à l'Economie circulaire

Monsieur Patrice LECLERC : conseiller métropolitain délégué aux Industries Durables et Innovantes

Monsieur William DELANNOY : conseiller métropolitain délégué aux Déplacements et à la Mobilité

Madame Carine PETIT : conseillère métropolitaine délégué à la réduction des Inégalités Territoriales

Monsieur Denis BADRE : conseiller métropolitain délégué aux questions fiscales et financières

Madame Valérie MAYER-BLIMONT : conseillère métropolitaine déléguée auprès du Président

Monsieur Christian DUPUY : conseiller métropolitain délégué à la Politique du Logement

Monsieur Richard DELL'AGNOLA : conseiller métropolitain délégué aux Actions de Restructuration urbaine

Ci-dessous la liste des élus de Paris à la Métropole du Grand Paris, la liste exhaustive des conseillers métropolitains.

Des coopérations vivantes et multiples

La politique de coopération engagée dès 2001 a connu une évolution importante. Après avoir plutôt traité des relations de voisinage avec les communes proches, à travers des protocoles, cette politique a conduit à nouer également des partenariats avec départements ou intercommunalités de grande couronne. La poursuite de ces coopérations, y compris avec les futurs territoires de la métropole, renforcera le rôle et la place de Paris dans la construction métropolitaine.

Coopérations territoriales

La première étape de la politique parisienne de coopération avec les collectivités franciliennes engagée dès 2001 partait du constat de la nécessité d’agir ensemble pour le développement harmonieux et cohérent de la métropole parisienne. Il s’agissait avant tout de nouer des liens avec nos « voisins », d’apprendre à travailler ensemble.

Jusqu’en 2009, pour l’essentiel, les coopérations ont été conduites avec des communes riveraines. Organisés autour de grands objectifs tels que le développement solidaire de territoires communs, l’amélioration des liaisons entre Paris et la banlieue ou de la qualité de vie des habitants, les protocoles visaient avant tout à résoudre des sujets de proximité (entretien de l’espace public, questions foncières).

A partir de 2009/2010 d’autres thématiques telles que la résorption de l’habitat insalubre, la gestion du logement social, l’offre culturelle et de loisirs, la jeunesse, la démocratie locale, l’environnement, etc., ont fait l’objet de coopérations plus spécifiques et plus opérationnelles, définissant des objectifs précis.

Aujourd’hui, après avoir démontré depuis 2001, que Paris était un « voisin » responsable et solidaire, la Ville affirme une triple démarche :

- éviter que la construction de la métropole se résume à la juxtaposition de compromis locaux. Ainsi les coopérations impliquent-elles directement les élus pour piloter, au plan stratégique, les actions engagées.

- Poursuivre son rôle moteur dans la construction et le développement de la métropole, tout en visant la réconciliation des différents territoires qui la composent, y compris ceux de grande couronne.

- Porter des projets ou initiatives qui contribuent à nourrir une conscience métropolitaine, à travers le développement de nouveaux partenariats concernant des priorités comme la lutte contre la pollution, l’économie circulaire, la lutte contre la grande exclusion, etc.

La métropole des projets

Sans attendre la construction institutionnelle de la Métropole du Grand Paris, c’est tous les jours, par de multiples initiatives et projets, que se fabrique la métropole.

Les Jeux Olympiques et Paralympiques, leviers de développement territorial et accélérateurs du rapprochement entre Paris et la Seine-Saint-Denis

Pour bâtir un projet de territoire durable d’envergure métropolitaine et améliorer le cadre et les conditions de vie de ses habitants, la Ville de Paris et le Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis, les Établissements Publics Territoriaux de Plaine Commune, de Paris Terres d’Envol, d’Est Ensemble et de Grand Paris-Grand Est ont souhaité accélérer leur coopération autour de la candidature de Paris pour l’organisation des Jeux olympiques et Paralympiques de 2024.

Une convention a été signée le 23 juin au Parc interdépartemental des sports de Marville, en Seine-Saint-Denis, à l’occasion de la Journée olympique. Elle comprend 16 mesures partagées et concrètes dans le domaine de l’aménagement urbain, de la mobilité, de la culture, de l’éducation, de l’emploi et de l’insertion.

Un comité de suivi partenarial va suivre la mise en œuvre de ces actions. 

Pour consulter la convention Paris-Seine Saint-Denis.

Reconquête urbaine 

Votée dans le cadre du budget participatif 2014, « Reconquête urbaine » est l’exemple même d’une opération qui gomme les frontières. Trois espaces sous le boulevard périphérique - Porte Montmartre, passage de l’Ourcq et Porte de La Villette - seront transformés grâce à des installations artistiques et paysagères qui contribueront à requalifier ces portes et passages, et faire du lien avec les communes limitrophes.

L’équipe de direction artistique a été désignée en octobre 2015 et a déjà procédé à un diagnostic approfondi de ces trois sites en association avec les artistes choisis, les acteurs locaux, les usagers et les habitants. Des pistes d'intervention seront proposées début février 2016.

Rendez-vous à l’automne 2016 pour découvrir les œuvres.

En savoir plus : le lien vers la fiche technique

Le Grand Paris citoyen

La Maire de Paris a associé les Parisiennes et les Parisiens à l’aventure métropolitaine, bien avant la création institutionnelle de la Métropole du Grand Paris au 1er janvier 2016.

Pendant toute l’année 2015, un programme ambitieux « Le Grand Paris Citoyen » a été mis en œuvre, alliant des réunions publiques d’information, des ateliers de concertation, une campagne participative sur le net et des réunions-débats avec Paris Métropole, pour faire connaître la métropole, répondre aux questionnements mais aussi recueillir les appétits, les propositions et les idées.

Le Grand Paris Citoyen, une année riche au service des citoyens métropolitains :

Le Grand Paris Citoyen c’est en bref :

  • De multiples réunions de présentation (Conseil de la Jeunesse, acteurs de la société civile, entreprises, Grandes écoles…)
  • Plus de 1000 personnes aux 11 soirées dans les mairies d’arrondissement
  • Un diaporama, une synthèse des questions et des réponses
  • Un film
  • Un petit guide
  • 3 soirées-débats thématiques avec Paris-Métropole
  • 370 propositions pour la Métropole recueillies sur idee.paris.fr
  • 150 participants aux 5 ateliers co-organisés avec Métropop !
  • L’ Edition du numéro 5 des cahiers de la Métropole

Que retenir des rencontres avec les citoyens ?

Des nombreuses rencontres citoyennes, on peut conclure que la pédagogie de l’intercommunalité est nécessaire pour dissiper le scepticisme et les malentendus soulevés par la création d’une nouvelle instance et répondre aux multiples interrogations.

Le sujet métropolitain intéresse et soulève beaucoup de curiosité et d’espoir. Beaucoup espère que la MGP sera un facteur d’équilibre et améliorera la qualité de la vie.

Tout en réaffirmant leur attachement aux élus de proximité et aux identités locales, les habitants sont conscients qu’un changement d’échelle est nécessaire pour résoudre des défis comme la pollution de l’air ou du manque de logements.

Ils restent vigilants quant à l’augmentation de la pression fiscale et à la création d’une technostructure coupée des réalités. L’Europe est donnée comme contre-exemple.

Ils veulent de la cohérence et du bon sens dans la mise en œuvre de l’action publique.

La métropole doit être partagée et les citoyens placés au cœur de la prise de décisions.

Ils attendent de la MGP qu’elle soit à la hauteur des défis : au-delà des compétences, l’accès pour tous à la culture, une meilleure dynamique démocratique, une plus grande attention aux jeunes et à l’emploi, un rayonnement profitant à tous les territoires et surtout façonner une communauté de vie et de destin.

Que retenir de la consultation virtuelle

La confrontation « numérique » a été riche en enseignements, inventive et constructive.

Des propositions très détaillées et de qualité avec une forte inclination pour le sujet « Transition écologique et Mobilités » ont été recueillies.

Les préoccupations et l’appétit des citoyens sont en cohérence avec les grands projets de mandature de la Maire de Paris :

Effacer les frontières - Mobilités douces – Fluidité intermodale – Lutte contre la pollution -Végétalisation - Quartiers verts - Agriculture urbaine - Excellence démocratique - Culture

Que retenir des ateliers avec Metropop ! ?

Une communauté très productive de 150 participants très divers, très impliqués et motivés, s’est formée :

Voici quelques-unes des propositions innovantes qui pourraient être approfondies et expérimentées

  • Un plan métropolitain du vélo ;
  • Une carte de transport multimodale ;
  • Un grand plan de végétalisation de la Métropole ;
  • Un pass citoyen métropolitain ;
  • Une journée du Grand Paris mêlant des évènements sportifs, culturels, informatifs ;
  • La High Hospitality Academy – une semaine de festivités dédiée à l’accueil des touristes et à la formation des commerçants ;
  • Un portail d’information métropolitain ;
  • Un manuel du citoyen métropolitain participatif ;
  • Un concours citoyen d’urbanisme et de graphisme pour inventer les symboles et le logo du Grand Paris ;
  • Organiser un concours international pour écrire l’hymne du Grand Paris

Prochaines étapes :

Le Grand Paris Citoyen vient de s’achever. Il a rencontré un réel succès et a suscité un véritable appétit.

Anne Hidalgo souhaite remercier profondément tous ceux qui ont participé à cette démarche. Une réunion de restitution sera organisée prochainement dans laquelle seront annoncées les suites qui seront données à cette consultation. La Maire remettra les cahiers de la Métropole au Président de la MGP. L’expérience et les propositions citoyennes issues du Grand Paris Citoyen vont peser dans le processus métropolitain pour défendre une métropole ambitieuse, démocratique et participative.  

Elle s’appuiera sur ce travail pour défendre le modèle de gouvernance partagée tant attendu par les citoyens. Le premier acte de cette démarche doit être de placer les habitants au cœur des processus de réflexion, de décision et d’élaboration du projet métropolitain et des schémas stratégiques qui occuperont les deux prochaines années.

L’appropriation de la MGP par les citoyens est l’une des clefs de son succès. La Ville continuera

Pour en savoir plus : le film et les documents de communication réalisés à l'occasion de la campagne Le Grand Paris Citoyen

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter


Dernière mise à jour le mardi 13 septembre 2016
Crédit photo : © François Grunberg / Mairie de Paris

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris