Des frelons asiatiques à Paris

Un nid de frelon asiatique à pattes jaunes (Vespa velutina nigrithorax) a été découvert le 13 juillet 2016 dans les locaux du Muséum national d’histoire naturelle à Paris. Le personnel du Muséum, sensibilisé sur la question, était particulièrement aux aguets. Il a été détruit la semaine qui a suivi. Deux autres nids ont été découverts et traités également.

Le frelon asiatique gagne du terrain

Depuis son introduction accidentelle avant 2004 dans le Sud-Ouest de la France, cette espèce a envahi plus des trois quarts du pays. La progression de l’invasion est suivie par les chercheurs du Muséum national d’histoire naturelle, qui cartographient la présence de ses nids sur l’ensemble du territoire.

Il est aujourd’hui largement répandu en France et son aire de répartition progresse d’environ 60 km par an. Arrivé en Île-de-France dès 2012, il était présent dans tous les départements de la petite couronne francilienne en 2015. La colonisation du territoire parisien, envisagée depuis plusieurs années, était donc inéluctable.

Le frelon asiatique peut être détecté à partir de mars (femelles fondatrices de potentielles nouvelles colonies), et le pic de population dans les colonies s’étend de septembre à octobre (jusqu’à plus de 2.000 individus par nid, dont plus de 500 fondatrices).

Y a-t-il des risques?

Contrairement au frelon européen qui se rencontre régulièrement en forêt ou en campagne, le frelon asiatique a une plus grande plasticité écologique qui lui permet de se développer en milieu urbain: c’est pourquoi on le retrouve aujourd'hui à Paris.

Cette espèce invasive pose des problèmes économiques, environnementaux (le frelon asiatique est un prédateur généraliste pouvant avoir un impact sur les pollinisateurs sauvages), et peut présenter un risque pour la santé humaine.

Les risques pour la santé

Les frelons ne sont jamais agressifs envers l’homme lorsqu’ils volent en solitaire; ils n’attaquent que lorsqu’ils se sentent menacés, par des gestes brusques par exemple, ou si l’on s’approche à moins de cinq mètres de leur nid. En cas de dérangement, une colonie de frelon asiatique peut adopter un comportement agressif afin de défendre son nid. Il faut notamment demeurer extrêmement prudent face aux très gros nids observés dans les arbres (à partir du mois d’août).

Les risques économiques

Dès 2009, la Ville de Paris a été interpellée par les acteurs apicoles (ADAIF, SCA, SNA, UNAF) et le Muséum national d’histoire naturelle à propos de l’expansion rapide de l’aire de répartition de l’espèce. En effet, le secteur apicole est particulièrement touché car les abeilles sociales sont ses proies favorites, et elles n’ont pas de stratégie efficace de défense pour lutter contre elle.

L’espèce a été classée danger sanitaire pour les abeilles en 2012. Par la suite, l’État a défini les mesures de surveillance, de prévention et de lutte permettant de limiter l'impact du frelon asiatique sur les colonies d'abeilles domestiques sur le territoire national en 2013.

Pour limiter son impact sur un rucher, la destruction de tous les nids de Vespa velutina présents dans le voisinage demeure la solution la plus efficace. Le piégeage des frelons en automne dans le rucher peut être envisagé; mais en l’absence d’appât spécifique, à ce jour, de nombreux insectes non-ciblés risquent d’être capturés.

Plan de surveillance et de lutte

Dans les régions à risque, il faut donc développer des réseaux de surveillance et de contrôle en vue de prévenir l’installation du frelon, et donner rapidement l’alerte en cas d’introduction. L’objectif est de déceler la présence de fondatrices dès leur introduction et d’éradiquer avant le début de l’automne – moment correspondant à la dispersion de la génération sexuée – les premières colonies de frelons qui pourraient s’installer.

La Ville de Paris a convenu de développer avec ces acteurs les outils de lutte nécessaires et adaptés (piégeage et destruction des nids) afin de prémunir les colonies d’abeilles présentes à Paris lors de l’arrivée du frelon asiatique sur le territoire parisien tout en préservant la diversité entomologique (piégeage raisonné).

En Île-de-France, le maître d'œuvre du Plan d’action régional de la surveillance, de la prévention et de la lutte contre le frelon asiatique est la FREDON Île-de-France avec l'appui de la Fédération régionale des organisations sanitaires apicoles d’Île-de-France (FROSAIF).

Que faire si vous découvrez un nid?

Si vous découvrez un nid dans Paris, la Mairie de Paris prend en charge sa destruction sur le domaine public (espaces municipaux, façades d’immeubles sur rue, etc.). Il vous suffira pour cela d’appeler les services municipaux au 39 75 ou de laisser un commentaire en bas de cette page. Des experts municipaux viendront s’assurer qu’il s’agit bien d’un nid de frelons asiatiques avant de faire procéder à sa destruction.

Si le nid se situe dans un espace privé, il faut:

  1. S’assurer qu’il s’agisse bien de celui d’une colonie de frelons asiatiques. Vous pouvez consulter la fiche d’aide à la reconnaissance, élaborée par les experts du Muséum national d'histoire naturelle.
  2. Faire appel à l’expertise d’un référent de la FROSAIF au 06.59.08.08.01 (voir la liste des référents de la FROSAIF dans les liens ci-dessous).
  3. Si l’expertise le confirme, il faut faire appel à une entreprise experte en destruction de nids de cette espèce. La chambre syndicale 3D (désinsectisation, désinfection et dératisation) sera en mesure de vous communiquer le nom et les coordonnées d’un prestataire formé et ayant adhéré à la charte des bonnes pratiques en matière de destruction de nid de frelons asiatique réalisée par la FREDON Île-de-France.

S'il ne s'agit pas de frelons, mais d'abeilles, la procédure est différente. Les abeilles appartiennent à une espèce protégée par la loi, les pompiers ou les entreprises de désinsectisation n'ont pas le droit de les détruire. La seule solution consiste donc à faire appel à un apiculteur de la région qui accepte de venir chercher l'essaim pour augmenter son cheptel. Les colonies d'abeilles sont très recherchées par les apiculteurs. Contactez:

Dernière mise à jour le lundi 12 septembre 2016
Crédit photo : Muséum national d'Histoire naturelle

Paris j'écoute

Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris