Explosion rue de Trévise : la Ville de Paris aux côtés des victimes 

À la suite de l’explosion survenue samedi 12 janvier au matin rue de Trévise, la Mairie de Paris et la mairie du 9e se mobilisent avec les services de l’État et l’ensemble des partenaires. Tous les habitants ont pu trouver, en urgence, une solution d’hébergement. De nouvelles études faites par la Préfecture de Police diront rapidement si et quand les immeubles peuvent être réintégrés.

Dès le 12 janvier les services de la Ville se sont immédiatement mobilisés aux côtés des services de la Préfecture de Police. Une cellule d’accueil a été mise en place par la Ville à la mairie du 9e arrondissement, en lien avec cette dernière, afin de recevoir et d’orienter les victimes, riverains et touristes touchés. Paris Aide aux Victimes (PAV) et la Cellule d’urgence psychologique du Samu social étaient également présents.

Le 17 janvier au matin, plusieurs adresses sont encore inaccessibles pour une durée indéterminée : 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9 rue de Trévise, 1, 2, 3 (rez-de-chaussée) et 4 rue de Montyon, 13, 14, 15, 16, 18 rue Sainte-Cécile. Les contrôles de sécurité des différents bâtiments sont réalisés par les architectes de la Préfecture de Police.

Dispositif d'accompagnement des victimes riverains et commerçants

À la suite de l’explosion survenue samedi 12 janvier rue de Trévise, la Mairie de Paris et la Mairie du 9e se mobilisent, avec les services de l’État et l’ensemble des partenaires. Plusieurs mesures d’urgence sont prises pour accompagner les victimes, riverains, commerçants et touristes.

Les contrôles de sécurité ayant été finalisés par les Architectes de la Préfecture de Police, des réunions sont organisées pour informer les habitants et commerçants de la situation de chaque immeuble.

À ce jour, 9 immeubles font l’objet d’une interdiction d’occupation :

  • 6, rue de Trévise / 15 rue Ste Cécile
  • 13 rue Ste Cécile
  • 4 rue de Trévise
  • 3 rue de Trévise / hôtel
  • 5 rue de Trévise / hôtel
  • 7 rue de Trévise/ 1 rue de Montyon
  • 2 rue Montyon / 9 rue de Trévise
  • 16 rue Ste Cécile
  • 14 rue Ste Cécile

Pour les 3 derniers immeubles de cette liste, il est possible, à titre exceptionnel, d’être accompagné en journée (9h-17h) par les forces de l’ordre pour récupérer des affaires. Les 6 premiers immeubles ayant été fragilisés, leur accès est strictement interdit pour raison de sécurité.

S’agissant des autres immeubles, la Ville de Paris travaille avec l’ensemble des concessionnaires (électricité, eau, etc.) pour accélérer autant que possible les remises en service dès lors que l’autorisation est donnée par la police et la justice.

Conclusion de l'expertise : 9 immeubles impactés

La Ville a mobilisé l’ensemble des acteurs pour qu’ils soient présents aux réunions publiques et puissent apporter des réponses adaptées aux habitants et commerçants : Assureurs, Finances Publiques, Chambre de Commerce et d’Industrie, Chambre des Métiers et de l’Artisanat, etc.

Au 14 janvier matin, plusieurs adresses sont encore inaccessibles pour une durée indéterminée : 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9 rue de Trévise, 1, 2, 3 (rez de chaussée) et 4 rue Montyon, 13, 14, 15, 16, 18 rue Ste Cécile. Les contrôles de sécurité des différents bâtiments sont en cours, réalisés par les architectes de la Préfecture de police.

Pour toute question concernant les services de la Ville de Paris, le 3975* (*prix d’un appel local à partir d’un poste fixe sauf tarif propre à votre opérateur) est à votre disposition. Le Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris accueille en mairie du 9e arrondissement, ou par téléphone au 01 71 37 73 00, de 8h30 à 17h, tous les habitants du quartier ayant besoin d’assistance ou d’hébergement. Vous pouvez également contacter le service technique de l’habitat au 01 42 76 89 43 du lundi au vendredi de 9h à 17h. Plus d'infos : paris.fr/habitatindigne 

Enfin pour toutes les questions relatives aux indemnisations et aux assurances, nous vous invitons à contacter en priorité votre compagnie d’assurance. En cas de difficulté à contacter votre assureur, la Fédération Française de l’Assurance a mis en place une adresse électronique (trevise@ffa-assurance.fr) pour vous aider dans vos démarches. 

Si vous avez été victime, à la demande de la Ville de Paris et de la Préfecture de Région, l’association Paris Aide aux Victimes accueille l’ensemble des personnes victimes, et propose un soutien psychologique, une information sur les droits, une aide dans les démarches et un lien avec les différents services sociaux, médicopsychologiques, juridiques et assurantiels.

Paris Aide Aux Victimes est joignable dès à présent au 07 88 70 70 38 et par courriel : espaceinformatif.pav@pav75.fr.
Et également, à partir du lundi 21 janvier, au 01 83 62 25 05.

Par ailleurs, les permanences de la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique peuvent également vous accueillir :

  • à l’Hôtel-Dieu, accès par les urgences, rue de la Cité Paris 4e (01 42 34 82 34 ou 01 42 34 88 04)
  • à l’hôpital Tarnier, 89 rue d’Assas Paris 6e (01 58 41 33 10)
  • à l’hôpital Tenon, 4 rue de la Chine Paris 20e (consultations 01 56 01 70 00 et 01 56 01 71 82)

Pour aider les commerçants dans leurs démarches, les services de la CCI Paris sont joignables :

- lignes directes : 01 55 65 48 78 ou 01 55 65 46 36

- centre de contact : 0820 012 112

Recommandation du Conseil de l’Ordre des Médecins :

Vous avez été victime d’un effet de souffle ou de blast du fait de l’explosion rue de Trévise le 12 janvier 2019. Les premiers effets délétères sur votre organisme peuvent se révéler sur votre appareil auditif. Nous vous recommandons de consulter votre médecin traitant généraliste ou un médecin spécialiste ORL afin que soit pratiquer un examen systématique de vos tympans, même si vous ne souffrez d’aucun symptôme, afin d’éliminer une éventuelle ecchymose, une perforation ou une atteinte des osselets de l’oreille moyenne. Une lésion tympanique, des acouphènes, une baisse de l’audition, des vertiges, une hyper sensibilité aux bruits pourront faire l’objet d’un examen médical spécialisé et d’une déclaration.

Recommandation du SAMU de Paris :

Même en l’absence de blessures physiques apparentes, les personnes proches du lieu d’une l’explosion peuvent ressentir pendant plusieurs jours des symptômes liés à la détonation et à l’onde de choc. Il s’agit essentiellement d’une baisse de l’audition, d’un bourdonnement ou d’un sifflement, d’une sensation d’oreille bouchée, ou encore d’une sensation de vertige ou de trouble de l’équilibre. Les personnes qui étaient présentes à proximité de la rue de Trévise au moment de l’explosion et qui ressentent ce type de symptômes doivent rapidement consulter leur médecin traitant ou un médecin otorhinolaryngologiste afin de faire examiner leurs tympans. En cas de doute, vous pouvez également appeler le 15, pour avoir l’avis d’un médecin.

Les services municipaux fortement mobilisés

Depuis le 12 janvier, des mesures d’accompagnement et de soutien aux victimes ont pu être mises en œuvre grâce à l’implication et à la mobilisation de nombreuses directions et services de la Ville.

  • Mobilisation et renfort des agents d’autres mairies d’arrondissement, en plus de celle du 9e et ouverture du 3975 (Centre d’appel de la Mairie de Paris). 
  • Solutions de relogement aux victimes par le Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP) en lien avec la Direction du Logement et de l’Habitat.
  • Mobilisation par la Direction de l’Action Sanitaire de l’Enfance et de la Santé (DASES) des moyens nécessaires à l’organisation du soutien psychologique des victimes.
  • Mesures d'accompagnement des commerçants et des touristes conduites par la Direction des Affaires Économiques.
  • L’implication de la Direction de la Jeunesse et des Sports (DJS) qui a mis à disposition le Centre international de séjour Kellermann pour du relogement d’urgence.
  • Le service des Transports Automobiles Municipaux (TAM) qui a mobilisé des bus permettant de transporter les victimes vers les lieux d’hébergement, ainsi que la Direction de la Propreté et de l’Eau (DPE).
    Les agents de nettoyage sont intervenus tout le week-end, et la division fonctionnelle a dégagé les débris. Des passages seront effectués toute cette semaine pour assurer l’enlèvement total des déchets dès que l’autorisation de retrait sera donnée par la police, notamment s’agissant des véhicules et épaves.

Cérémonie d'hommage aux deux Pompiers de Paris

Ce jeudi 17 janvier au matin, une cérémonie d'hommage à Simon Cartannaz et Nathanaël Jousselin, Pompiers de Paris, décédés lors de l’explosion de la rue de Trévise, s'est tenue au sein de la caserne Champerret, dans le 17e arrondissement. Aux côtés des proches, les représentants de l’État, Anne Hidalgo, la maire de Paris et les élu.es de Paris étaient présents.

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Les habitants

Tous les habitants ont trouvé une solution de relogement.provisoire. 38 personnes nécessitant un hébergement d’urgence ont notamment été relogées par la municipalité dans des hôtels.

Dans le cadre de son dispositif d’Aide aux Victimes, GRDF a pris en charge pendant 48h les hébergements hôteliers pour les personnes des immeubles impactés par l’explosion (groupes , dans l’attente des mesures des assurances. Les demandes ont été prises en charge par le Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris.

Depuis dimanche matin, douze immeubles sont inaccessibles pour une durée de 48h au moins. D’autres ne sont momentanément plus raccordés au réseau d’eau potable, qui a été endommagé par l’explosion.

Enfants et familles

Concernant les accueils dans les établissements petite enfance du quartier, 14 familles sont concernées par le périmètre de sécurité. L’équipe et les enfants sont accompagnés par les psychologues de la crèche et de la halte-garderie Drouot.

Les crèches collectives rue Bleue et au 15 ter Tour d’Auvergne et 18 Tour d’Auvergne sont moins impactées.

Concernant l ’accueil en urgence d’enfants ne pouvant pas être accueillis chez leur assistante maternelle libérale, ils seront prioritairement accueillis dans les haltes- garderies.

Conclusion de l'expertise : 9 immeubles impactés

Cinq jours après l'explosion au gaz survenue rue de Trévise, la Ville de Paris reste totalement mobilisée en soutien aux victimes. Près de cinq cents personnes ont bénéficié d'un soutien psychologique et d'un accompagnement dans leurs démarches à la cellule d'accueil mise en place par Anne Hidalgo à la mairie du 9e arrondissement. Une quarantaine d'entre elles qui n'avaient aucune solution d'hébergement a été prise en charge dans des hôtels.

En parallèle, les architectes de sécurité de la Préfecture de Police ont expertisé la trentaine d'immeubles situés dans la zone du sinistre pour déterminer si les habitants pouvaient y retourner. Il ressort de cet examen les conclusions suivantes :

6 immeubles font l'objet de désordres structurels majeurs

Leur accès est dangereux. Ils sont par conséquent soumis à un arrêté municipal d'interdiction d'occuper. Ils nécessiteront de très lourds travaux de remise en état, d'une durée de plusieurs mois, avant de pouvoir être à nouveau habités. Il s'agit des numéros :

  • 6, rue de Trévise – 15 rue Ste Cécile (immeuble objet de l’explosion)
  • 13, rue Ste Cécile
  • 4, rue de Trévise
  • 3, rue de Trévise -hôtel
  • 5, rue de Trévise - hôtel
  • 7, rue de Trévise – 1, rue de Montyon

3 immeubles en relatif bon état bordent les 6 immeubles précités

Pour prévenir tout danger, ils sont soumis eux aussi à un arrêté municipal d'interdiction d'occuper. Ils nécessiteront une mise en sécurité, d'une durée de plusieurs semaines avant de pouvoir être à nouveau habités. Il s'agit des numéros :

  • 2, rue Montyon – 9, rue de Trévise
  • 16 rue Ste Cécile
  • 14 rue Ste Cécile

Ces neuf immeubles représentent environ cent personnes qui ne pourront pas réintégrer leur logement à brève échéance. A titre exceptionnel, et pour ces 3 immeubles, il sera permis aux habitants de venir récupérer des affaires, sur présentation d’une pièce d’identité et guidés par la police.

4 immeubles supplémentaires resteront inoccupés quelques jours, le temps d'être mis « hors d'eau » et d'y rétablir l'électricité, l'eau et le gaz. Ces travaux de mise « hors d'eau » viennent de débuter et sont intégralement pris en charge par la Ville de Paris. Dans l'intervalle, leurs habitants peuvent venir récupérer des affaires personnelles sur présentation d’une pièce d’identité et guidés par la police et bénéficier s'ils le souhaitent d'une offre d'hébergement proposée par la Ville de Paris. Il s'agit des numéros :

  • 2, rue de Trévise – 22, rue Bergère
  • 8, rue de Trévise – 18, rue Ste Cécile
  • 19, rue Bergère
  • 3, rue Montyon

Liste des arrêtés municipaux concernant les immeubles impactés


Les assureurs appelés à faciliter les démarches

La Ville de Paris a lancé un appel à la Fédération Française des Assurances pour qu'elle facilite l’ensemble des démarches des habitants et commerçants impactés. Il a été demandé de prévoir, avec les différents assureurs, une extension de la prise en charge de l’hébergement temporaire, jusqu’à ce que les habitants aient pu réintégrer leur logement ou qu’une solution plus pérenne ait été trouvée.

La Ville demande que les assureurs facilitent la prise en charge des préjudices subis. Elle souhaite également qu’un médiateur soit désigné, au sein de la Fédération Française des Assurances, pour accompagner les habitants qui rencontreraient des difficultés avec leur compagnie d’assurance.

Les réseaux (gaz, électricité...)

GRDF (gaz)

GRDF est mobilisé depuis les premiers instants de l’accident. Cet évènement a nécessité, par mesure de sécurité, l’interruption de la distribution de gaz dans un certain nombre d’immeubles environnants y compris en dehors du périmètre immédiat de sécurité.

Le retour des personnes concernées par le périmètre de sécurité ne pourra intervenir qu’après l’autorisation des services de police, des différents travaux de réhabilitation des bâtiments et de la vérification de la conformité des installations gaz. GRDF poursuit la mobilisation de ses équipes permettant un retour au plus vite des habitants. Dès que les autorités de police l’auront autorisé, GRDF entreprendra un diagnostic visant à déterminer les réparations nécessaires afin de permettre le rétablissement en gaz des immeubles actuellement coupés. Les diagnostics et réparations porteront d’une part sur le réseau de distribution (sous la chaussée) et d’autre part sur les conduits d’alimentations des immeubles. En complément, et dans un second temps, GRDF proposera aux clients rétablis un diagnostic gratuit de leur installation intérieure de gaz et les accompagnera si nécessaire dans les éventuelles démarches de réalisation de travaux.

Pour toutes demandes d’informations concernant les délais de ré-alimentation en gaz :

Un numéro dédié a été mis en place pour répondre exclusivement aux résidents du quartier Faubourg Montmartre concernés par l’évènement survenu au 6 rue Trévise : 01 56 38 11 06

 Le service Info-coupure de GRDF vous donnera en ligne des éléments d’information 


Enedis (électricité)

Suite à l’explosion survenue rue de Trévise, les équipes d'Enedis (électricité) interviennent en ce moment dans le 9ème arrondissement pour sécuriser le réseau électrique. Avant de rétablir l’alimentation dans votre logement, plusieurs actions sont nécessaires.

Un numéro vert est à votre disposition : 0800 87 94 20

Un point d'accueil et d'information : 16 rue de Trévise, Paris 9e

Consulter les conseils de sécurité

Dispositifs d’appui aux acteurs économiques

La Ville de Paris et la Mairie du 9e sont mobilisés, avec les services de l’État et en lien avec la Chambre de Commerce et d’Industrie et la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

Une cellule dédiée à l’information des acteurs économiques ainsi qu’aux demandes de relogement temporaire a également été créée. N’hésitez pas par ailleurs à signaler vos coordonnées via ce biais pour recevoir toutes informations utiles.

Contact

  • Courriel : dae-commerces-trevise@paris.fr

Démarches auprès de l’assureur

  • Prévenir du sinistre, le plus rapidement, par téléphone ou mail, sa compagnie d’assurance.
  • Déclarer son sinistre, par écrit, auprès de son agent d’assurance dans les délais et forme stipulés par le contrat.
  • Rassembler le maximum de preuves pouvant certifier la propriété de vos bien détruits ou blessures (photos, factures, témoignages, déclaration auprès du commissariat, etc…)

Attention : ne pas accepter les services d’experts se présentant spontanément à vous, sans être mandaté par votre assureur (preuve à l’appui).

Rapport d'intervention des pompiers

Si vous souhaitez obtenir un rapport d’intervention des pompiers, afin de le transmettre à votre assureur, faites un mail à : rapports.bopo@pompiersparis.fr

N’oubliez pas d’indiquer l’adresse de votre activité, le jour et l’heure de l’intervention. Vous recevrez en retour le rapport d’intervention.

Aide aux démarches des entreprises

Mise en place de la cellule d’urgence par la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE).

  • Tél. : 06 10 52 83 57 - Courriel : idf.continuite-eco@direccte.gouv.fr

Demande d’échelonnement des charges fiscales (DRFIP)

En lien avec les services fiscaux, permet d’échelonner les charges fiscales pour ne pas épuiser la trésorerie de l’entreprise, une remise des pénalités est possible sur étude.

Demande d’échelonnement des charges sociales (URSSAF)

En lien avec l’URSSAF, permet d’échelonner (voire de réévaluer) les charges sociales pour ne pas épuiser la trésorerie de l’entreprise, une remise des pénalités est possible sur étude de la situation de l’entreprise.

Activité partielle (Direccte):

- permet de limiter l’impact de l’arrêt d’activité due à l’évènement par la prise en charge d’une partie de la masse salariale,

- cela limite le recours à la trésorerie, permet à l’entreprise de reprendre rapidement son activité et de conserver les emplois associés.

Médiation bancaire (Médiation du Crédit)

- permet de faciliter les dépassements de découvert ou l’obtention d’un crédit pour éviter au maximum les dépôts de bilan.

Contact(s)

  • Tél. : 06 10 52 83 57 - Courriel : idf.continuite-eco@direccte.gouv.fr

Soutien aux entreprises

Chambre de Commerce et d’Industrie Paris Île de France

Les services de la CCI Paris IdF sont joignables auprès du standard (0 820 01 21 12) ou de l’équipe dédiée :

Contact(s)

  • Tél. : 01 55 65 48 78 - courriel : averfaillie@cci-paris-idf.fr
  • Tél. : 01 55 65 46 36 – courriel : farmagnac@cci-paris-idf.fr

Chambre de Métiers et de l’Artisanat Paris

Les équipes de la Chambre de métiers et de l'artisanat de Paris (CMA) sont mobilisées et joignables pour accompagner les entreprises sinistrées.

Contact(s)

  • Tél. : 01 53 33 53 18 - Courriel dédiée : se@cma-paris.fr

Centre d’information et de Prévention des Entreprises de Paris (CIP 75) :

Un Expert-comptable ou un commissaire aux comptes, un avocat et un ancien juge du tribunal de commerce informent et orientent les chefs d’entreprise en difficulté vers les dispositifs d’aide existants adaptés, tous les 3èmes Jeudi du mois à 9h à la CCI de Paris (Place de la Bourse - 75002 Paris).

Il suffit au chef d’entreprise de prendre rendez-vous par téléphone ou par courriel pour bénéficier d'un entretien gratuit, personnalisé et confidentiel.

Contact(s)

  • Tél. : 01 55 04 31 31 -  Courriel : cip.prevention75@gmail.com

Circulation et stationnement

Jusqu’à nouvel ordre, les véhicules ne pourront pas stationner dans la rue de Trévise, du fait du risque de chute de vitrage. Le périmètre est sécurisé par les forces de police.

Dernière mise à jour le vendredi 18 janvier 2019

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.