1 nouvel équipement sportif par arrondissement, 2 parcours sportifs, 4 centres sportifs rénovés

Avec 1 122 installations sportives, le maillage parisien est un des plus denses au monde mais le taux d’équipement par habitant reste nettement inférieur à la moyenne nationale. Afin de remédier à cette situation, depuis 2001, la Ville de Paris a investi 1 milliard d’euros pour moderniser son patrimoine sportif et créer de nouveaux équipements. Il faut aujourd’hui continuer à investir et inventer de nouvelles solutions pour produire des espaces sportifs supplémentaires afin de répondre à des besoins grandissants et de plus en plus diversifiés. 

À cet égard, les succès des activités sportives sur les Rives de Seine et de la baignade estivale au Bassin de la Villette ont confirmé une tendance de fond : l’aspiration des Parisiennes et des Parisiens à faire du sport dans l’espace public. Cette aspiration en faveur d’une pratique informelle libérée de toute contrainte s’inscrit bien souvent dans une démarche de bien-être, de santé et de détente avant celle de performance et de compétition.

L’AMBITION DE LA VILLE

Offrir de nouveaux équipements, moderniser le patrimoine existant et trouver les solutions nouvelles permettant de produire toujours plus de mètre carrés sportifs.

L’EFFET JEUX

2 grands équipements sportifs en héritage (Arena II et Centre Aquatique Olympique) et la rénovation de 14 équipements sportifs à hauteur de 70M€ utilisés comme sites d’entraînement.

   

Comment y parvenir ?

▶ CONSTRUIRE UN NOUVEL ÉQUIPEMENT SPORTIF PAR ARRONDISSEMENT en s’appuyant notamment sur les opportunités offertes par les bailleurs sociaux.

▶ CRÉER UN PARCOURS SPORTIF GÉANT DE PLACE DE LA NATION À PLACE DE CLICHY et un parcours sportif et de loisirs sur la ceinture verte.

▶ RÉNOVER 4 CENTRES SPORTIFS pour devenir 4 sites d’entraînement parisiens pour les Jeux: Georges Vallerey, Max Rousié, Bertrand Dauvin et Poissonniers.

Qu'est-ce qu'un parcours sportif ?

Le parcours sportif participe à la reconquête de l’espace public en faveur des piétons. Il permet d’accueillir sur un même espace de multiples usages tels que la promenade, les rassemblements entre amis (pique-nique, jeux, etc.) et des animations sportives ou culturelles. 

Il participe également au renforcement de la nature en ville et de la création artistique avec de la signalétique au sol, des œuvres sur les murs ou encore un embellissement du mobilier urbain.

4 sites d'entraînement parisiens pour les Jeux

Un programme de modernisation est prévu pour les équipements sportifs de proximité qui seront mobilisés pour les entraînements des athlètes. Quatre sites parisiens ont été retenus : le centre sportif Max Rousié (17e) pour le judo ; le centre sportif des Poissonniers (18e) pour le volley-ball ; le centre sportif Bertrand Dauvin (18e) pour le pentathlon moderne et la piscine Georges Vallerey (20e) pour les épreuves de natation.

 Ces équipements ont été choisis car ils répondent à une double exigence : contribuer à la qualité de l’expérience des athlètes avec des sites tous situés à moins de 20 minutes du Village Olympique et assurer un héritage matériel pour le sport de proximité dans les quartiers populaires.




Vous avez une demande ?

Contactez le service concerné en utilisant ce formulaire :

Accéder
Dernière mise à jour le mardi 25 juin 2019

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.