Des solutions logement pour les jeunes

Les apprentis, les étudiants salariés, en stage, en formation jeunes actifs, peuvent accéder à un premier logement autonome grâce aux Foyers de Jeunes Travailleurs et résidences sociales. De même ils peuvent aussi opter pour la cohabitation générationnelle. 

Les Foyers de Jeunes Travailleurs et les résidences sociales

Résider dans un foyer ou une résidence sociale, c’est occuper un logement de façon temporaire pendant une formation, un stage, un premier contrat de travail (CDD/ CDI), un apprentissage ou le temps de trouver un emploi. La période d’occupation d’un logement peut varier de quelques semaines à 2 ans maximum.

Tous les types de logements sont proposés, de la chambre individuelle à l’appartement partagé, en passant par le studio. Tous sont meublés.

Loger dans ce type de structure, c’est aussi avoir la possibilité de bénéficier d’animations collectives, d’un accompagnement individualisé dans les démarches (recherche d’emploi, de logement autonome, accès aux soins…).

C'est quoi?

Une possibilité de logement temporaire (jusqu’à 2 ans) pour les 18-30 ans.

Pour qui?

Les personnes en formation (apprentissage, alternance, stage), étudiants salariés, qui obtiennent leur premier emploi (CDD/ CDI) ou qui recherchent un emploi à l’issue de leurs études.

Comment?

En contactant les associations gestionnaires pour faire votre demande.

Faire une demande de logement

Les conditions d’accès

Pour accéder à un logement dans un Foyer de Jeunes Travailleurs ou une résidence sociale, il faut répondre aux conditions générales suivantes :

  • être âgé de 18 à 30 ans
  • être célibataire ou en couple (sans enfant)
  • être salarié, stagiaire, apprenti, en formation ou en recherche d’emploi,
  • disposer de papiers d’identité (carte d’identité ou passeport français ou titre de séjour en France) en cours de validité.

La procédure de demande d’un logement 

Les demandes de logement en résidence sociale ou foyer de Jeunes Travailleurs doivent être formulées directement auprès de l’organisme gestionnaire de l’équipement.

Avant de déposer votre demande, vous devez préalablement repérer le foyer ou la résidence qui vous intéresse.

Il vous revient ensuite de contacter l’association gestionnaire pour déposer votre demande. Certaines proposent de déposer un dossier en ligne, directement sur leur site Internet ou de télécharger le dossier à déposer.

La carte des foyers et résidences sociales pour les jeunes 

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter


La cohabitation intergénérationnelle

Beaucoup de Parisiens retraités vivent seuls et disposent d’une ou plusieurs chambres disponibles dans leur appartement. Parallèlement, beaucoup de jeunes, étudiants, stagiaires, jeunes travailleurs… cherchent un logement financièrement accessible à Paris. Partant de ce constat, des associations parisiennes proposent de mettre en relation des jeunes à la recherche d’un logement et des seniors désireux de compagnie et/ou d’un complément de revenu. Selon la formule choisie, la cohabitation consiste en une mise à disposition gratuite d’une chambre meublée contre une présence régulière du jeune le soir, la nuit et certains week-ends, ou bien une mise à disposition d’une chambre meublée contre une indemnité d’occupation.

La colocation intergénérationnelle : des duos "gagnant-gagnant"

Avec l’aide de l’association, jeune et senior définissent conjointement dans une «convention d’occupation» l’organisation de la vie quotidienne en tenant compte des demandes et des impératifs de chacun.

Les associations sont garantes du bon déroulement de la cohabitation selon les principes énoncés par la Charte de la cohabitation intergénérationnelle de la Ville de Paris signée en 2010.

Cette formule peut être mise en place quel que soit votre statut : propriétaire, locataire dans le parc privé, locataire d’un logement social.

La cohabitation intergénérationnelle est donc un dispositif « gagnant-gagnant » où chacun trouve son compte, tant en termes de présence sécurisante, de convivialité, que d’enrichissement personnel.


Vous avez une demande ?

Contactez le service concerné en utilisant ce formulaire :

Accéder
Dernière mise à jour le vendredi 31 mai 2019
Crédit photo : © Jean-Baptiste Gurliat / Mairie de Paris

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.