Restauration scolaire: un meilleur service aux familles

Aujourd'hui à Paris, vingt caisses des écoles préparent, servent et facturent les repas des petits Parisiens. Cette organisation ancienne est source d'inégalités de traitement entre les enfants. Des progrès sont possibles pour plus de qualité, un meilleur service aux familles et une égalité de traitement au bénéfice de tous les jeunes parisiens.

    Plus de qualité et un meilleur service aux familles 

    Aujourd'hui, la part de produits issus de l'agriculture biologique et durable servis dans les écoles varie selon les arrondissements. Un arrondissement peut servir 6% d’alimentation bio et avec labels, tandis qu’un autre atteint plus de 75%!

    La gestion de la restauration scolaire dépend de vingt caisses des écoles, avec des formats, des modalités et des exigences hétérogènes, sans réel partage des bonnes pratiques.

    Pourtant, tous les enfants ont droit à la meilleure qualité, quel que soit l'arrondissement où ils résident!

    La nouvelle organisation de la cantine scolaire n'entraînera aucune augmentation des tarifs et permettra d'augmenter la part de l'alimentation bio, durable et locale dans les assiettes avec un objectif de 50% pour tous les enfants qui fréquentent les cantines parisiennes.

    La restauration scolaire en chiffres

    Aujourd'hui, 80% des élèves parisiens mangent à la cantine!

    Plus de 22 millions de repas sont produits et préparés par les 20 caisses des écoles parisiennes à destination:

    • des 662 écoles maternelles et élémentaires (20 millions de repas),
    • des 46 collèges,
    • de 13 lycées municipaux et 3 écoles d'art.

    Cela représente en moyenne 140.000 repas par jour!

    Il existe de nombreuses disparités entre les 20 arrondissements

    Dans son dernier rapport, le Médiateur de la Ville de Paris, Éric Ferrand, a alerté sur des différences qui pouvaient exister d’une caisse à l’autre sur l’instruction des dossiers et la tarification appliquée.
    L'organisation actuelle, qui s’appuye sur 20 caisses des écoles différentes est:

    • source d’inégalités, tant vis-à-vis des usagers que des personnels,
    • la qualité de l’assiette est différente d’un arrondissement à l’autre: un arrondissement peut servir 3,5% d’alimentation bio et avec labels, tandis qu’un autre atteint les 75%.
    • les modalités de calcul des tranches tarifaires ne sont pas homogènes, source de litiges et d’inégalités,
    • les modes de paiement sont plus ou moins modernisés selon les arrondissements. 

      Pourtant, tous les enfants ont droit à la meilleure qualité, quel que soit l'arrondissement où ils résident!

    Il existe des différences dans l’instruction des dossiers et des tarifications appliquées

    Éric Ferrand,
    Médiateur de la Ville

    Une consultation sur la restauration scolaire

    Les consultations menées confirment les attentes fortes des enfants et des parents d’élèves mais aussi des personnels sur ce sujet.

    Une première consultation auprès des parents s’est déroulée en mai 2016 et a permis de recueillir les ressentis et opinions de plus de 6600 parents d’élèves. L’Ifop, institut d’études et de sondages indépendant, était chargé de cette consultation afin de garantir l'impartialité dans l'analyse des résultats.

    Résultats de la première consultation autour de la cantine scolaire – les parents

    • L’amélioration de la qualité est l’objectif prioritaire (99% des répondants). Les parents d’élèves souhaitent très majoritairement que la restauration scolaire soit plus ouverte aux petits producteurs et fournisseurs locaux (94%), et qu’elle permette une égalité de traitement entre les enfants, quel que soit l’arrondissement dans lequel ils mangent (86%). 
    • La simplification des démarches administratives est très attendue par les répondants: plus de trois quart des parents (87%) sont favorables à une facturation unique pour la restauration et les activités proposées par la Ville de Paris. Dans le même sens, 86% des parents d’élèves sont très favorables à la création d’un guichet unique pour la cantine et ces autres activités.
    • Une courte majorité de parents est aujourd’hui satisfaite: 52% des parents d’élèves se disent satisfaits de la cantine de leurs enfants alors que 44% l’évaluent de façon insatisfaisante. Les menus proposés aux enfants bénéficient d’avis positifs de la part des répondants : ils sont jugés variés (77%), équilibrés (76%), adaptés à l’âge des enfants (70%) et adaptés à la saison (64%). Par contre, seuls 45% des parents jugent positivement le contenu des repas servis à leurs enfants et 41% servis à bonne température. Enfin, la présentation des plats n’est jugée satisfaisante que par 36% des répondants.

    Des groupes – usagers ont par ailleurs été constitués permettant de solliciter des parents d’élèves mais aussi des personnels des Caisses des écoles, sur leur perception du fonctionnement des restaurants scolaires et leurs propositions d’améliorations.

    Et les enfants, qu’en pensent-il ?

    Les enfants ont été associés à cette consultation: 200 enfants ont participé aux ateliers autour de la cantine scolaire dans le cadre d'un dispositif organisé par les "Bâtisseurs de possibles." Les Bâtisseurs de possibles ont ainsi formé des animateurs des écoles parisiennes afin qu’ils organisent des ateliers de réflexion auprès des enfants sur le thème de la cantine scolaire.

    Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

    accepter

    Lors de ces ateliers les enfants ont exprimés leurs attentes à la fois sur les repas mais aussi sur le cadre dans lequel ils déjeunaient.

    Concernant le contenu des repas, les enfants ont des goûts très différents mais ils se rejoignent sur leur envie d’avoir plus de choix dans les menus proposés, plus de goûts et des repas « plaisir ». Ils ont également affirmé qu’ils aimeraient pouvoir avoir du choix dans la quantité des aliments proposés et participer à l’élaboration des menus.

    Les enfants trouvent, pour la plus part, que leur cantine est trop bruyante et souhaite que l’environnement dans lequel ils prennent leur repas soit plus confortable. Ils proposent que les espaces soient plus colorés, décorés et proches de leur univers.

    Comme pour les menus, les enfants expriment leur volonté de participer à l’amélioration de leur cantine en participant à la décoration mais aussi en contribuant au maintien de la propreté du lieu. Enfin, ils proposent qu’un système d’indication du volume sonore soit installé afin de mieux gérer le bruit. 

    La restauration scolaire: plus d'égalité et de qualité

      Dernière mise à jour le jeudi 15 décembre 2016
      Crédit photo : © Anne Thomes / Mairie de Paris

      Paris j'écoute

      Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

      Restez connecté

      La newsletter

      Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

      Je m'abonne

      Paris j'écoute

      Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.