Pic de pollution : gratuité du stationnement résidentiel vendredi 22 et samedi 23 février

En raison d’un épisode de pollution atmosphérique, la Ville de Paris reconduit la gratuité du stationnement résidentiel pour les journées de vendredi 22 et samedi 23 février 2019 . 


L’association AIRPARIF prévoit à nouveau pour la journée de vendredi, un épisode de pollution atmosphérique (particules PM10) dans toute la région Île-de-France, entraînant le déclenchement de la procédure d’information du public

Conformément aux dispositions prévues par l’Exécutif parisien lors de pic de pollution atmosphérique, la Ville met en place le stationnement résidentiel gratuit, les journées de vendredi 22 et samedi 23 février. En fonction de l’évolution de la situation dans les jours qui viennent, d’autres mesures complémentaires pourront être prises, comme des mesures de restriction de circulation à venir si le pic perdure.

La Ville de Paris appelle toutes les Parisiennes et les Parisiens à suivre les messages de prévention et à faire preuve de civisme en adaptant leurs comportements et en empruntant prioritairement les réseaux de transport en commun, le covoiturage ou tout mode de transport plus respectueux de l’environnement (notamment le vélo).


La gratuité du stationnement résidentiel, comment ça marche ?

La gratuité du stationnement résidentiel, qui concourt à réduire les émissions de polluants dans l'atmosphère en incitant les riverains à privilégier les transports en commun.

En cas de pic de pollution rendant le stationnement résidentiel gratuit, déclaré postérieurement à la prise d’un abonnement hebdomadaire, la validité de ce dernier est prolongée du nombre de jours de gratuité décidé officiellement.

Comment fonctionne la procédure d'information et d'alerte ?

La procédure interdépartementale organise une série d'actions et de mesures d'urgence afin de réduire ou de supprimer l'émission de polluants dans l'atmosphère en cas de pointe de pollution atmosphérique. L'objectif est de limiter les effets sur la santé humaine et sur l'environnement.

Elle concerne la région Île-de-France dans son ensemble, et s'applique à quatre polluants :

  • Dioxyde de soufre (SO2)
  • Ozone (O3)
  • Dioxyde d'azote (NO2)
  • Particules (PM10)

Niveau d'information et de recommandation

Le seuil d'information correspond à un niveau de concentration de polluants dans l'atmosphère au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé humaine de groupes particulièrement sensibles au sein de la population et qui rend nécessaires l'émission d'informations immédiates et adéquates à destination de ces groupes et des recommandations pour réduire certaines émissions.

La procédure d'information et de recommandation est déclenchée pour un polluant sur constat ou prévision du dépassement du seuil d'information et de recommandation relatif à ce polluant par Airparif.

Il comprend des actions d'information de la population, des recommandations sanitaires aux catégories de la population particulièrement sensibles en cas d'exposition de courte durée, ainsi que des recommandations et des mesures visant à réduire certaines des émissions polluantes, comme la recommandation faite par les autorités aux conducteurs de véhicules à moteur de limiter leur vitesse.

Pour les particules, en cas de persistance plus de trois jours, les autorités doivent mettre en place des mesures relevant de la procédure d'alerte.

Niveau d'alerte

Le seuil d'alerte correspond à un niveau de concentration de polluants dans l'atmosphère au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé de l'ensemble de la population ou de dégradation de l'environnement, justifiant l'intervention de mesures d'urgence.

La procédure d'alerte est déclenchée pour un polluant donné sur constat ou prévision par Airparif du dépassement d'un seuil d'alerte relatif à ce polluant ou, pour les particules PM10, en cas de persistance de l'épisode de pollution aux particules PM10.

En plus des actions prévues au niveau d'information et de recommandation, ce niveau comprend des mesures de restriction ou de suspension des activités concourant à la pollution (industries et transports), y compris, le cas échéant, de la circulation des véhicules.

Pour l'ozone seulement : ce polluant a trois seuils de niveau d'alerte, déclenchant l'activation ou le renforcement de certaines mesures selon la gravité de l'épisode de pollution.

Seuils de déclenchement des niveaux d'information et d'alerte du public en cas d'épisode de pollution en Île-de-France pour les quatre polluants concernés.

Dernière mise à jour le vendredi 22 février 2019
Crédit photo : Jean-Baptiste Gurliat

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.