Pollution : les restrictions de circulation prennent fin jeudi

En raison d’un épisode de pollution atmosphérique en Île-de-France, les mesures ont été renforcées pour la journée du mercredi 27 février avec la mise en place par la Préfecture de Police de la circulation différenciée, jusqu'à minuit, à Paris. La Ville de Paris avait reconduit de son côté la gratuité du stationnement résidentiel. Les restrictions de circulation prennent fin jeudi.

AIRPARIF prévoyait pour la journée de mercredi un épisode de pollution atmosphérique (particules PM10) dans toute la région Île-de-France, entraînant le déclenchement de la procédure d’information du public.

Ainsi, la Préfecture de Police a décidé de la mise en place de la circulation différenciée, le mercredi 27 février, à l'intérieur du périmètre délimité par l'A 86, de 5h30 à minuit. Seuls les véhicules munis d'une vignette Crit'Air de classe 0 à 3 pourront circuler dans ce périmètre. 

Par conséquent, la circulation des véhicules Crit'air 5 (déjà interdits de 8h à 20h du lundi au vendredi à Paris) et Crit'air 4 (véhicules immatriculés avant 2006 pour les diesel, et avant 1997 pour les véhicules essence) y a été interdite. La Ville de Paris s'est félicitée de cette décision.

Il avait été également décidé de l'obligation de contournement par la Francilienne des véhicules de transit dont le PTAC excède 3,5 tonnes.

De plus, conformément aux dispositions prises par la Ville de Paris lors des journées précédentes, la Ville avait reconduit le stationnement résidentiel gratuit pour la journée du mercredi 27 février.

La Ville de Paris appelle toutes les Parisiennes et les Parisiens à suivre les messages de prévention et à faire preuve de civisme en adaptant leurs comportements et en empruntant prioritairement les réseaux de transport en commun, le covoiturage ou tout mode de transport plus respectueux de l’environnement (notamment le vélo).

La préfecture de police avait mis en place, mercredi 27 février, des contrôles destinés à s’assurer du respect de l’ensemble de ces mesures.

Pour répondre aux questions des Franciliens, la préfecture de police avait é mis en place sa cellule d’information du public (n° azur) le mardi 26 février de 16h à 22h et le mercredi 27 février de 7h à 18h, Tél : 0811 000 675

Les autres mesures

Réduction de la vitesse maximale autorisée :

  • à 110 km/h sur les portions d’autoroute normalement limitées à 130 km/h ;
  • à 90 km/h sur les portions d’autoroute et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h ;
  • à 70 km/h sur les portions d’autoroute et de voies rapides normalement limitées à 90 km/h, ainsi que sur les routes nationales et départementales.

Le Préfet de Police recommande aux Franciliens de limiter, dans la mesure du possible, les déplacements en voiture et de privilégier les transports en commun.

La Préfecture de Police reconduira la mise en place des contrôles routiers destinés à s’assurer du respect des mesures relatives à la circulation.

Par ailleurs, les mesures complémentaires suivantes sont maintenues :

  • Interdiction de l’utilisation du chauffage individuel au bois d’appoint ou d’agrément, qui contribue fortement à l’émission de particules fines PM 10.
  • suspension de dérogations de brûlage à l’air libre des déchets verts.
  • Pour le secteur industriel, certaines installations classées pour la protection de l’environnement font l’objet de prescriptions particulières dans leurs arrêtés d’autorisation en cas de déclenchement de la procédure d’alerte pollution.


Comment fonctionne la procédure d'information et d'alerte ?

La procédure interdépartementale organise une série d'actions et de mesures d'urgence afin de réduire ou de supprimer l'émission de polluants dans l'atmosphère en cas de pointe de pollution atmosphérique. L'objectif est de limiter les effets sur la santé humaine et sur l'environnement.

Elle concerne la région Île-de-France dans son ensemble, et s'applique à quatre polluants :

  • Dioxyde de soufre (SO2)
  • Ozone (O3)
  • Dioxyde d'azote (NO2)
  • Particules (PM10)

Niveau d'information et de recommandation

Le seuil d'information correspond à un niveau de concentration de polluants dans l'atmosphère au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé humaine de groupes particulièrement sensibles au sein de la population et qui rend nécessaires l'émission d'informations immédiates et adéquates à destination de ces groupes et des recommandations pour réduire certaines émissions.

La procédure d'information et de recommandation est déclenchée pour un polluant sur constat ou prévision du dépassement du seuil d'information et de recommandation relatif à ce polluant par Airparif.

Il comprend des actions d'information de la population, des recommandations sanitaires aux catégories de la population particulièrement sensibles en cas d'exposition de courte durée, ainsi que des recommandations et des mesures visant à réduire certaines des émissions polluantes, comme la recommandation faite par les autorités aux conducteurs de véhicules à moteur de limiter leur vitesse.

Pour les particules, en cas de persistance plus de trois jours, les autorités doivent mettre en place des mesures relevant de la procédure d'alerte.

Niveau d'alerte

Le seuil d'alerte correspond à un niveau de concentration de polluants dans l'atmosphère au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé de l'ensemble de la population ou de dégradation de l'environnement, justifiant l'intervention de mesures d'urgence.

La procédure d'alerte est déclenchée pour un polluant donné sur constat ou prévision par Airparif du dépassement d'un seuil d'alerte relatif à ce polluant ou, pour les particules PM10, en cas de persistance de l'épisode de pollution aux particules PM10.

En plus des actions prévues au niveau d'information et de recommandation, ce niveau comprend des mesures de restriction ou de suspension des activités concourant à la pollution (industries et transports), y compris, le cas échéant, de la circulation des véhicules.

Pour l'ozone seulement : ce polluant a trois seuils de niveau d'alerte, déclenchant l'activation ou le renforcement de certaines mesures selon la gravité de l'épisode de pollution.

Seuils de déclenchement des niveaux d'information et d'alerte du public en cas d'épisode de pollution en Île-de-France pour les quatre polluants concernés.

Dernière mise à jour le mercredi 27 février 2019
Crédit photo : Jean-Baptiste Gurliat

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.