Paris2024: l'aventure olympique

Paris et la France accueilleront les Jeux en 2024. 100 ans après les derniers Jeux à Paris, c’est une victoire historique pour notre ville et notre pays ! Retour sur cette incroyable aventure.

Paris et les Jeux, une victoire pour tous les Parisien.ne.s

Le 13 septembre 2017, à Lima, la capitale du Pérou, Paris a reçu avec joie sa nomination comme ville d'accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

C'est un projet inédit et spectaculaire, qui promet une célébration unique du sport et de l’olympisme au cœur de Paris. C’est aussi un projet responsable, qui a du sens et laissera un héritage fort à l’ensemble des populations. C’est enfin un projet porté par tout un pays: les Français, qui ont pris part à la construction du projet via la concertation, les acteurs publics et politiques mobilisés depuis le premier jour, le monde économique, les ONG, et les partenaires sociaux dont l’expertise a renforcé le projet.

Jeux 2024: notre webdoc

Un budget sobre et responsable

Le coût total des Jeux 2024 est de 6,6 milliards d'euros. 77% de cette somme sont à la charge du secteur privé. Il ne reste donc que 22% à la charge des pouvoirs publics, soit 1 milliard d'euros pour l’État et 500 millions d'euros pour les collectivités locales – dont 145 millions d'euros pour la Ville de Paris. Ces financements publics seront intégralement fléchés vers des équipements utiles aux Parisiens et aux Franciliens.


Les risques de dérapage budgétaire sont très limités, puisque 95% des infrastructures nécessaires à l’accueil des Jeux existent déjà, seuls 5% sont à construire. Anne Hidalgo s’est par ailleurs engagée à ce que les Jeux ne pèsent pas sur la fiscalité locale: il n’y aura aucune augmentation des taux d’impôts locaux pendant sa mandature.

Le rayonnement offert par l’événement a tout d’abord des répercussions positives sur l’économie. Les acteurs du tourisme comme le savoir-faire de ses entreprises bénéficient d’une promotion unique.

Dans l’ensemble, l’emploi, l’investissement et la consommation profitent de cette dynamique: selon une étude du Centre de droit et d’économie du sport de Limoges (CDES), les retombées économiques pourraient s’élever jusqu’à 10,7 milliards d’euros, tandis qu’entre 119 000 et 247 000 emplois seraient créés à Paris et en l’Île-de-France. L’accent sera mis sur l’insertion des personnes les plus éloignées de l’emploi.

Le sport, levier d'excellence

Afin d’assurer la continuité éducative pour les jeunes sportifs de haut niveau, la Ville a contribué, avec le rectorat, à la création de classes à horaires aménagés pour les sportifs d’excellence dans les collèges et les lycées parisiens. Elle s’engage aussi à organiser des classes de découverte olympique et des animations autour de la littérature jeunesse sur le thème du sport.

Lancement de la candidature de Paris aux jeux olympiques 2024 sur les Berges de Seine.

Les jeux un accélérateur de projets

Les Jeux sont aussi un accélérateur de projets : les transports publics franciliens, déjà en pleine phase de renouveau dans le cadre du Grand Paris Express, vont être améliorés, en particulier sur l’axe Paris-Seine-Saint-Denis avec un réseau plus dense et modernisé (nouvelles lignes 16 et 17 et prolongement de la 14).

La ligne de bus électrique le long de la Seine, entre le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine, s’inscrit dans le projet 2024 en desservant plusieurs sites olympiques : Parc des Princes, stade Jean-Bouin, Roland-Garros, tour Eiffel, Grand Palais, Invalides et AccorHotels Arena. Grâce aux Jeux, près de 5000 logements seront créés avec la réutilisation des bâtiments du village olympique et du village des médias.

95% des sites existants

Stade de France, Roland-Garros, Parc des Princes, stade Jean-Bouin, Grand Palais… 95 % des sites qui vont accueillir les Jeux sont déjà existants ou seront temporaires. Seuls restent à construire le village olympique, celui des médias et le centre aquatique pour les épreuves de natation, reconfiguré en équipement de proximité après 2024 (2 500 places), tandis que les deux villages deviendront des logements.

De nouvelles installations sportives en libre accès verront aussi le jour, l’objectif étant que chaque Parisien.ne soit à cinq minutes d’un terrain de sport. D’ores et déjà, plusieurs parcours sportifs sont sortis de terre, dont le plus long jamais créé dans un espace urbain entre Nation et Stalingrad (5 km). Le premier chemin de grande randonnée parisien, baptisé « GR Paris 2024 », a été inauguré au début de l’été. Un programme de rénovation et d’amélioration de l’offre sportive est aussi inscrit dans le plan d’héritage des Jeux olympiques et paralympiques.

Par ailleurs, dans le cadre du plan Nager à Paris, de nouvelles piscines sont déjà réalisées, à l’image de la structure flottante du bassin de la Villette. Paris 2024 sera aussi l’occasion de mettre chaque installation sportive en conformité avec les règles d’accessibilité universelle.

Des Jeux durables

Enfin, le développement du sport et des valeurs de l’olympisme à l’école, l’innovation ou encore l’environnement feront partie des grands gagnants.

Ainsi, toutes les compétitions sportives organisées à Paris seront respectueuses de la charte des événements écoresponsables, et tous les déchets des Parisiens seront recyclés ou valorisés au plus tard en 2024.

Mais la mesure la plus emblématique sera certainement le retour de la baignade dans la Seine. En souhaitant que l’épreuve olympique de natation du triathlon et celle des 10km nage libre se déroulent dans le fleuve, au pied de la tour Eiffel, la mairie de Paris s’est fixée une ambition plus grande : y faire plonger tous les Parisiens après 2024. Plusieurs zones de baignade, dotées de vestiaires et de maîtres-nageurs, verront le jour dans la capitale. Des îlots de fraîcheur urbains qui marqueront une véritable révolution environnementale et en termes de cadre de vie. Car penser les Jeux 2024, c’est aussi penser le Paris de demain!

JO 2024, une piste cyclable jusqu'aux sites olympiques
Des équipements plus accessibles

Plus d’équipements sportifs accessibles, une offre diversifiée… Les sportifs en situation de handicap vont bénéficier à plein de la dynamique des Jeux. D’ici à 2024, la Ville s’est même engagée à doubler le nombre de créneaux dédiés au handisport et au sport adapté. Par ailleurs, 200 millions d’euros seront investis pour l’accessibilité des transports en commun.

les Jeux Paralympiques 2024

Paris a reçu ce vendredi 10 novembre 2017, le nouveau Président de l’International Paralympic Committee (IPC), Andrew Parsons qui effectue sa première visite officielle à Paris depuis l’attribution des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. A cette occasion, retrouvez les 3 priorités de Paris2024 sur la question des Jeux Paralympiques.

Paris 2024: tout savoir sur la candidature 

« Paris est candidate à l’organisation des Jeux, portons ensemble le rêve olympique et paralympique ! » : Anne Hidalgo, aux côtés du monde sportif, a officialisé, le mardi 23 juin 2015, la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2024.

Depuis le 16 septembre 2015, Paris était officiellement ville candidate et a construit le dossier de candidature reflétant sa vision des Jeux - des jeux durables, sobres économiquement, et démocratiques. 

Il n’y a pas de candidatures sans concurrents. Trois villes étaient candidates à l'organisation des Jeux Olympiques d'été 2024 : Budapest, Los Angeles et Paris. Paris 2024 a dû porter la meilleure candidature possible valorisant tous les atouts de la France et démontrant ce que Paris pouvait apporter aux Jeux.

Paris est l'une des villes les plus attractives au monde et possède, avec sa région, un ensemble d’infrastructures sportives, hôtelières et de transport de grande qualité. Paris est une ville créative, innovante qui sait allier patrimoine et modernité.

Trois exigences sont essentielles pour le projet olympique et paralympique :

  • l’éthique et la transparence ;
  • un modèle économique nouveau ;
  • les jeux qui relèvent le défi du développement durable.

Best-of de la candidature de Paris aux jeux Olympiques

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Les étapes clés de la course aux Jeux Olympiques

JO 2024 - Dates clés
  • Le mardi 23 juin 2015, Anne Hidalgo, aux côtés du monde sportif, a officialisé la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2024.
  • le 12 septembre 2015, la demande de candidature a été officiellement faite auprès des instances de CIO
  • En février 2017, le premier dossier complet qui décrit le concept de candidature a été déposé
  • Le 7 octobre , le deuxième dossier de candidature sur la gouvernance les aspects juridiques et le financement a été envoyé.
  • Enfin en 2017 à la suite de la remise du dossier définitif la commission d’évaluation du CIO s'est déplacée dans les villes en compétition et a rendu son verdict final en septembre 2017.

Le comité de candidature de Paris créé sous forme de GIP

Depuis le 18 décembre 2015, le comité de candidature est constitué en groupement d’intérêt public qui réunit le comité national olympique et sportif français, le comité paralympique et sportif français, la Ville de Paris, l’État, et la Région Île-de-France.

La convention constitutive du GIP Paris 2024, après avoir été adoptée par le conseil municipal de Paris, le conseil régional d’ Île-de-France et les bureaux exécutifs du Comité national olympique et sportif français et du comité paralympique et sportif français, a été approuvée par arrêté ministériel du 11 décembre 2015.

Vous avez une demande ?

Contactez le service concerné en utilisant ce formulaire :

Accéder
Dernière mise à jour le jeudi 28 juin 2018
Crédit photo : Mairie de Paris

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.