Ouvrir la recherche
Entretien

Volontaire en centre de vaccination : « Il est important d'aider la Ville à vacciner les gens »

Mise à jour le 21/05/2021
Que se passe-t-il quand on passe les portes d'un centre de vaccination ? Victor Verschaeve, chef de bassin à la piscine La Plaine dans le 15e arrondissement, est également volontaire en centre de vaccination. Il nous explique ses missions d'agent d’accueil dans un centre éphémère.

Quel est votre rôle en tant qu'agent d'accueil en centre de vaccination ?

Notre rôle est d'accueillir les patients puis de renseigner avec eux les données sur Doctolib : nom, prénom, date de naissance et numéro de téléphone. Nous leur transmettons également un questionnaire qui permettra au médecin de déterminer si le patient peut être vacciné.
Nous les guidons ensuite vers la salle d'attente, avant leur prise en charge par l'équipe médicale. Une fois vaccinés, un autre agent d'accueil les retrouve pour valider la date du premier rendez-vous qui vient d'avoir lieu et convenir d'un prochain pour la seconde injection. Jusqu'à présent, nous avons eu beaucoup de personnes âgées. Il faut parfois les aider à remplir le questionnaire et vérifier les données transmises. Certains ne savent pas écrire ou parlent mal le français, c'est pourquoi nous proposons des questionnaires en plusieurs langues : anglais, arabe, mandarin…

Jusqu'à présent, aucune personne n'est repartie sans vouloir se faire vacciner et je suis assez fier de cette réussite.

Victor Verschaeve
agent de la ville de paris, volontaire en centre de vaccination
Nous les accompagnons ensuite jusqu'au médecin. Il nous arrive de discuter avec eux et de les rassurer. Les personnels du service médical de la Ville de Paris présents sur le centre sont là pour les rassurer aussi. En tant que centre de proximité, nous devons nous adapter au public afin de les aider du mieux possible. Jusqu'à présent, aucune personne n'est repartie sans vouloir se faire vacciner et je suis assez fier de cette réussite.

Comment fonctionnent les centres éphémères ?

Les centres éphémères sont mobiles et déployés dans les quartiers prioritaires de Paris. Flandres, Belleville, Clignancourt, porte de Clichy… Chaque semaine, du jeudi au samedi, nous allons dans un quartier différent. Souvent, il y a deux centres éphémères en même temps. La semaine dernière, par exemple, nous étions porte d'Aubervilliers et porte de Vanves. Et cette semaine, nous retournerons dans le quartier de Belleville et nous irons dans le 13e arrondissement.
La Caisse d'assurance maladie envoie un courrier aux habitants concernés par la vaccination, les agents de la Ville de Paris et la protection civile vont également à la rencontre des gens dans la rue ou faire du porte à porte pour leur indiquer l'existence du centre de vaccination. Les personnes viennent se faire vacciner sans rendez-vous, parfois sans l'avoir prévu le matin même.

Qu'est-ce qui vous a incité à vous porter volontaire ?

Je trouve qu'il est important d'aider la Ville de Paris à vacciner les gens. Nous vivons un moment exceptionnel avec cette crise et je souhaitais participer à l'effort demandé par la Ville pour améliorer la situation sanitaire. Ça me permet également de rencontrer des collègues d'autres services, car nous venons d'horizons différents. On discute, on échange et on apprend les uns des autres.

Les coulisses de l'accueil des patients en vidéo

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.