Ouvrir la recherche
Actualité

Une rentrée scolaire sous le signe des nouveaux apprentissages

Mise à jour le 01/09/2020
L'offre éducative parisienne s'étoffe un peu plus en cette rentrée scolaire 2020-2021. De la crèche au lycée, tous les jeunes Parisiens dès leur plus jeune âge sont concernés par la mise en place de nouveaux apprentissages au sein des établissements, qu'ils soient éducatifs, numériques, culturels ou en lien avec le développement personnel.
Après plusieurs mois de confinement, avec notamment la mise en place de l’école à la maison, le besoin d’accompagnement des enfants et des familles est particulièrement nécessaire. En cette rentrée, la Ville de Paris intensifie ses efforts pour favoriser la réussite éducative de tous et offrir les meilleures conditions d’apprentissage pour les enfants, en développant notamment les nouveaux savoirs et les nouvelles façons d’apprendre.
En premier lieu, la Ville accompagne le dédoublement de 30 classes de grandes sections de maternelles situées en réseau d’éducation prioritaire (compte non tenu des dédoublements qui ont pu être mis en œuvre à moyens constants, sans ouverture de classe).
L’enrichissement des ateliers périscolaires se poursuit par ailleurs. De nouveaux partenariats sont passés avec des associations de quartier dans les champs culturel, scientifique, démocratique, ou encore artistique. Il s’agira aussi dans ce cadre de favoriser les activités développant les compétences psychosociales des enfants par exemple, la gestion des émotions et la réduction du stress.
A titre d'exemple, le nouveau projet Bulle Zen de l’école Fagon (13e) est mis en place, en lien avec l’Éducation nationale, afin de dédier un lieu spécifique pour aider au retour au calme et aux stimulations sensorielles (espace équipé d’un rideau occultant, d’un isolant phonique, de lampes à bulles, musique douce, assises souples, objets).

La découverte des langues du monde dès la petite enfance

Sur toute la première partie de l’année et jusqu’au mois de mars, des temps de travail ont eu lieu réunissant des professionnels de crèches de tous les métiers (auxiliaires, éducateurs de jeunes enfants, agents techniques, responsables d’établissement, médecins, psychologues) et des experts (universitaires, scientifiques) pour identifier les questions principales qui se posent en crèche autour du développement du langage de l’enfant, des activités artistiques et culturelles et du plurilinguisme.
Dans ce cadre, l'enseignement des langues du monde dès la petite enfance se développe dans les établissements parisiens.

« Déclic Langues » et « Ludo-langues »,

Déployés dans 52 écoles, ces deux programmes proposent aux enfants d’écoles maternelles et élémentaires des activités ludiques, artistiques ou sportives en immersion dans une langue étrangère (allemand, anglais, espagnol, italien et portugais). Par ailleurs, trois centres de loisirs sont 100% hispanophone (en maternelle), italophone (en élémentaire) et anglophone (depuis cet été dans une école maternelle). Depuis 2018, les établissements d’accueil de la petite enfance des 6e et 14e arrondissements ont rejoint Déclic Langues en complément du projet « langue, langage et culture » lancé par la DFPE en 2019.

Des assistants langues dans les classes

37 assistants langues sont déployés dans les écoles (contre 21 en 2018/19) sur l’ensemble des arrondissements parisiens. L’assistant de langue est aussi l’ambassadeur de la culture de son pays et participe de ce fait à la mise en œuvre des projets développés autour des langues dans l’école. Depuis 2018, cinq langues sont concernées : l’anglais, l’espagnol, l’allemand, l’italien et le portugais.

Enseignement renforcé de l'anglais

Jusqu’en 2022, l’Académie de Paris, en partenariat avec la ville de Paris, développe un programme ambitieux d’ouverture de 15 écoles à enseignement renforcé de la langue anglaise. Trois écoles ont été ouvertes en 2019 : la maternelle Saint-Benoît (6e), la maternelle Maurice Rouvier (REP dans le 14e) et la maternelle Amiral Roussin (15e). À la rentrée 2020, 7 écoles ouvriront : les écoles maternelles Marx Dormoy (18e), Sourdière (1er) et Roquépine (8e) ; l’école primaire Buffet (17e), les écoles élémentaires Rouvier (14e), St Benoît (12e), Amiral Roussin (15e).
Une résidence d'artiste en crèche
En lien avec les réflexions développées dans le cadre du projet « Langue langage culture », en fonction du contexte sanitaire, une expérimentation devrait être lancée à l’automne dans 4 crèches. Elle consistera en l'accueil sur l'année d'un artiste (danse, théâtre, musique, etc.) qui mènera un projet sur l'ensemble de l'année scolaire. Objectifs : favoriser l'éveil artistique et culturel des enfants, nourrir les pratiques professionnelles des agents et sensibiliser les parents aux propositions culturelles à destination du très jeune public.

Au collège, des projets éducatifs et culturels

La Ville de Paris apporte son soutien financier aux d’actions éducatives des 114 collèges parisiens, sous forme de dotations directement attribuées aux établissements. Les actions privilégiées sont celles contribuant à l’éveil artistique, culturel, au vivre ensemble, à l’éducation, à l’usage du numérique et au développement durable.
Les projets impliquent les élèves et les équipes pédagogiques, mais également les familles, les associations, les acteurs du quartier et diverses institutions. En 2019, les 114 collèges parisiens ont reçu en tout 1,4 million d’euros qui ont permis à 646 projets de voir le jour.

Sensibilisation artistique

Dans le cadre du dispositif Art pour Grandir, des structures culturelles proposent des ateliers de création artistique avec une ou plusieurs classes, sur la durée de l’année scolaire et sur des champs de création ouverts : musique, danse, écriture, cinéma, arts plastiques, L’objectif est de sensibiliser les collégiens à la culture et aux arts, en étant directement impliqués dans l’acte de création lui-même.
Ainsi, à la rentrée 2019, 51 résidences d’artistes ont été mises en place, principalement dans des collèges en secteur de réussite éducative, en collaboration avec 39 partenaires comme l’atelier de danse Atelier de Paris/Carolyn Carlson, la Philharmonie de Paris et des sites culturels comme le Petit Palais, le Cent Quatre, ou encore le musée de la Vie romantique. Ce dispositif se poursuit en 2020.
Eloquentia, former les jeunes à l'éloquence
Mis en place au printemps 2019, le programme Eloquentia, qui permet de former les collégiens à la prise de parole éducative sur le temps scolaire ou périscolaire, se poursuit en cette rentrée 2020. Cette troisième édition programmera 41 ateliers.

Lutter contre la fracture numérique

La lutte contre la fracture numérique doit être également poursuivie, dans un contexte sanitaire incertain où l’enseignement à distance pourrait être remobilisé si la situation s’aggrave : à compter de septembre, 110 nouvelles écoles bénéficient du portail Paris classe numérique (plateforme permettant de faciliter les échanges dématérialisés entre parents, élèves et enseignants, proposant des outils de vie scolaire, des ressources pédagogiques).
Près de la moitié des écoles parisiennes sont désormais équipées. Par ailleurs, la Ville a participé au financement de l’achat de 1 025 tablettes, en lien avec l’Académie, distribuées dès la rentrée.
La Ville de Paris multiplie les actions depuis 2015 pour équiper et former les jeunes Parisiens au numérique. Déjà bien implanté au collège et au lycée, le numérique se démocratise désormais dans les écoles primaires.

Une académie du climat pour les jeunes

Afin de poursuivre ses missions de sensibilisation des jeunes aux problématiques climatiques, la Ville de Paris engage dès le mois de septembre une mission de préfiguration d'une académie du climat, faite pour et par les jeunes dès 9 ans. Objectif : rendre accessible aux plus jeunes les savoirs théoriques autour du changement climatique, mais également les accompagner dans les projets qu’ils souhaitent conduire. Un programme de formation sera mis à disposition des jeunes Parisiennes et Parisiens avec des ateliers permettant d’appréhender les savoirs scientifiques sur le changement climatique.
D'autres ateliers seront également dispensés pour aborder ces questions de la manière la plus large possible : formations à la réparation des objets et à la couture, dans l'idée de lutter contre l'obsolescence d'une part et de favoriser le « do i yourself » d'autre part, formations aux outils juridiques à destination des citoyens pour faire entendre leur voix ou encore des modules de maîtrise de la prise de parole en public, de gestion de projet, d’organisation d’actions de mobilisation etc. Les jeunes seront associés dès la phase de préfiguration de ce projet, dont l’ouverture est prévue pour dans le courant de l’année 2021.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.