Ouvrir la recherche
Actualité

Une allée pour Jacques Higelin au parc Montsouris (14e)

Mise à jour le 16/05/2019
Jacques Higelin, musicien, vivait dans le 14e en bordure du parc Montsouris où "il aimait y promener ses anomalies et décrasser ses antennes", comme il le chante dans la chanson qu'il lui consacre, en 1989. Un an après son décès, la Ville de Paris donne le nom du chanteur à une allée du parc.
Le 6 avril 2018, Jacques Higelin, le "prince des gitans" comme l'appelait son fils Arthur, meurt à l'âge de 77 ans. Pour cet artiste libre, saltimbanque magnifique, la famille choisit de lui rendre hommage dans un lieu magique de spectacles à Paris, le Cirque d'hiver. "On a posé son cercueil au centre de la piste du Cirque d’hiver. Juste entouré d’une mer de fleurs de tournesol qui captaient l’essence du soleil." a raconté son fils sur Instagram.
Allée Jacques Higelin au Parc Montsouris
Henri Garat / Ville de Paris
Aujourd'hui, la Ville de Paris donne son nom à une allée du parc Montsouris où il aimait à se promener et sur lequel il a écrit une chanson en 1989.
Artiste exceptionnel, auteur, compositeur, interprète, musicien et comédien, Jacques Higelin avait tout au long de sa carrière interprété sa musique dans les salles et les cabarets parisiens. En 2010, il fête même ses 70 ans au Zénith de Paris, pour la tournée de son album "Coup de foudre".
Souvent défini comme le rockeur par excellence, Jacques Higelin brasse bien au-delà : jazz, chanson française, rock expérimental, et laisse derrière lui une œuvre poétique intense et très personnelle.
Allée jacques Higelin au Parc Montsouris
Henri Garat / Ville de Paris
La violoncelliste Sonia Wieder-Atherton et une centaine d’enfants de la Maîtrise populaire de l’Opéra-Comique ont accompagné la cérémonie d’hommage. Puis, 25 cuivres ont interprété la chanson "Tombé du ciel" et l’hommage s'est clôturé par la chanson "Le parc Montsouris".
On ne résiste pas à partager ce moment de radio où Arthur H et Izia, deux de ses trois enfants, rendaient un hommage si poignant aux chansons de leur père, sur France Inter.


Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.