Ouvrir la recherche
Actualité

Un monument en hommage aux soldats morts pour la France en opérations extérieures

Mise à jour le 21/04/2017
La cérémonie a eu lieu ce mardi 18 avril au parc André-Citroën à Paris. François Hollande, en présence, notamment d'Anne Hidalgo a posé la première pierre du monument érigé en hommage aux morts en «opérations extérieures» («opex», dans le jargon militaire).

Un mémorial qui portera le nom de plus de 630 soldats

Après la fin de la guerre d'Algérie, ce sont plus de 600 soldats français, hommes et femmes, qui sont morts pour la France au combat en opérations extérieures: en Afghanistan, au Liban, au Tchad, au Mali, dans les Balkans… Afin de leur rendre hommage, la construction d'un monument qui leur est dédié a commencé. Le mémorial, imaginé par l'artiste Stéphane Vigny, portera le nom d'une opératrice radio, Eugénie Djendi, exécutée à Ravensbrück en 1945, et représentera six soldats portant le symbole d'un cercueil non visible. Plus de 630 noms de soldats y seront gravés.
Mémorial OPEX
© AGENCE JEAN-PAUL VIGUIER & ASSOCIÉS / STÉPHANE VIGNY

Qu'est-ce que l'opex?

Chaque année, des militaires français ont pour mission de défendre les intérêts de la France hors de son territoire. Ainsi, des militaires français sont engagés dans ce que l'on appelle des opex ou opérations extérieures. Il s'agit d'interventions des forces militaires françaises en dehors du territoire national. Elles se déroulent en collaboration avec les organisations internationales (ONU, OTAN, UE) et les armées locales.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.