Ouvrir la recherche
Actualité

Octobre Rose : un mois consacré à la lutte contre le cancer du sein

Mise à jour le 05/10/2020
Initié par l'association Ruban Rose et porté par la Ville de Paris, Octobre Rose propose au grand public plusieurs événements dans la capitale et en ligne. Objectif : sensibiliser la population et promouvoir le dépistage afin de mieux lutter contre le cancer du sein.
Un ruban teinté de rose, pour nous rassembler toutes et tous autour d'une même cause. Depuis 1985, ce premier mois d'automne devient Octobre Rose et prend la forme d'une vaste campagne de communication consacrée à la sensibilisation au dépistage contre le cancer du sein. L'occasion de mettre en lumière celles et ceux qui combattent cette maladie, d’intensifier l’information et la sensibilisation et de réunir encore plus de fonds pour aider les chercheurs et les soignants.
Contexte sanitaire oblige, les événements organisés par l'association Ruban Rose et la Ville de Paris seront adaptés cette année afin de respecter les protocoles en vigueur. Plusieurs arrondissements parisiens sont toutefois au rendez-vous.
Cancer- Octobre rose : illumination de la Tour Eiffel
La tour Eiffel illuminée à l'occasion du lancement d'Octobre Rose le 1er octobre, campagne de sensibilisation contre le cancer du sein.
Guillaume Bontemps/ Ville de Paris

Les rendez-vous dans les arrondissements

Dans le 12e
Le 1er et le 5 octobre :
Café prévention entre femmes et soirée débat, Centre Paris Anim' Annie Fratellini ex Villiot, 36, quai de la Râpée.
Dans le 13e
Le 7 octobre :
Village Santé « Prenez soin de vous », place de la Vénétie, de 13 h à 17 h
Le 13 octobre : Hôpital privé Poterne des Peupliers, informations et dépistage de 10 h 30 à 17 h 30
Le 14 octobre : Maison 13 solidaire : deux stands d'information, 1- 11, rue Brillat Savarin, de 14 h 30 à 17 h
Dans le 17e
Le 29 octobre : Temps de sensibilisation pour les femmes des portes du 17e, centres sociaux Pouchet et Cefia. En savoir plus sur le cancer du sein et le cancer du col de l'utérus : les dépistages organisés.
Le 30 octobre : Temps de sensibilisation en Hors les Murs avec la Ligue contre le cancer
Pour les familles des portes du 17e, angle de la rue Kellner et du boulevard Bessières.
Temps de sensibilisation en Hors les Murs avec la Ligue contre le cancer: buste d'autopalpation, information.
Dans le 18e
Le 18 octobre : Femmes et Sport (pour les femmes et leurs filles des quartiers prioritaires du 18e)
Randonnée dans le Vexin et atelier de sensibilisation en santé et bien-être.
Dans le 19e
Le 22 octobre : Stand d'information et de sensibilisation Octobre Rose, de 9 h à 12 h, square Reggiani.
Le 30 octobre : Stand d'information et de sensibilisation Octobre Rose, de 9 h à 12 h, square Monseigneur Maillet.
Dans le 20e
Le 9 octobre : Village santé « Belleville en rose », de 10 h à 15 h 30, terre- plein central Métro Belleville.

Le challenge connecté Odysséa

La 19e édition de la course Odysséa et les marches contre le cancer du sein se déroulent cette année sous la forme d'un challenge connecté du jeudi 1er au dimanche 4 octobre. Grâce à ce nouveau défi, vous pouvez collecter le maximum de dons pour financer les programmes de recherches de l'institut Gustave Roussy.

La recherche soutenue avec les prix Ruban Rose

En 2003, l’association Ruban Rosea créé les prix Ruban Rose pour la recherche.
Ces prix sont destinés à soutenir la recherche fondamentale et la recherche clinique mais aussi les innovations et les progrès en matière de techniques de dépistage, de chirurgie réparatrice, de psychologie ou encore d’amélioration de qualité de vie pour les femmes atteintes par la maladie.
En 2019, le montant record de 730 000 € a été reversé par l’association à cinq équipes de chercheurs et soignants. Depuis 2004, plus de 3 millions d'euros ont déjà été récoltés et reversés à plus de 60 chercheurs et soignants ! La remise des prix Ruban Rose 2020 se déroule fin septembre ou début octobre 2020, à Paris, lors de la soirée de lancement d'Octobre Rose.

La mammographie, un moyen simple de se faire dépister

En France, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme et le plus meurtrier. Il touche 12,5 femmes sur 100 et se développe après 50 ans dans 80% des cas. Le « dépistage organisé » du cancer du sein permet de détecter des cancers à un stade précoce. Ce programme cible les femmes de 50 à 74 ans. A Paris, la campagne 2018-2019 a permis la détection de 604 cancers et le taux de participation sur Paris a été de 25,6%.
Le CRCDC Île-de-France est en charge de ce dépistage sur la région. A Paris, près d'une femme sur deux ne réalise pas sa mammographie. Et vous ? Avez-vous fait votre mammographie ?
Dans un contexte d’épidémie de COVID, le CRCDC-IDF a tenu à rappeler la nécessité pour chacun d’effectuer ses tests et examens de dépistage des cancers du sein, du côlon et du col de l’utérus. Octobre rose, mois plus particulièrement dédié aux cancers du sein, sera également l’occasion de porter ce message auprès des femmes de 50 à 74 ans et de les rassurer sur le fait que tous les acteurs du dépistage et notamment les centres de radiologies, appliquent les mesures sanitaires nécessaires à leur sécurité.
Les femmes âgées de 50 à 74 ans, qui sont les plus exposées, peuvent bénéficier gratuitement tous les deux ans et sur invitation d'une mammographie dans le cadre du programme de dépistage organisé : un moyen simple, contrôlé et gratuit qui favorise un diagnostic précoce.
Par ailleurs, pour toutes les femmes à partir de 25 ans, un examen clinique des seins (palpation) est recommandé, une fois par an, quel que soit leur niveau de risque. Rapide et indolore, celui-ci permet de détecter une éventuelle anomalie.
Cet examen peut être réalisé par un généraliste, un gynécologue ou une sage-femme. À noter que les femmes ayant un risque élevé ou très élevé de cancer du sein peuvent bénéficier d'un suivi spécifique adapté à leur situation individuelle.
Depuis le 1er septembre 2016, les personnes nécessitant un dépistage spécifique peuvent bénéficier d'une prise en charge à 100 % pour les examens recommandés dans leur situation.

5% des cancers du sein chez les femmes de moins de 40 ans

Chaque année, près de 3 000 femmes jeunes (âgées de moins de 40 ans) sont touchées par le cancer du sein, ce qui représente près de 5% des cas.
Les premiers signes ou une grosseur inhabituelle ne génèrent pas forcément d’inquiétude chez les jeunes femmes qui, de fait, ne bénéficient pas du dépistage systématique proposé aux femmes de plus de 50 ans en France.
En dehors des formes héréditaires identifiées (prédispositions génétiques liées à des mutations des gènes BRCA notamment), les causes hormonales arrivent en tête des facteurs de risque :
  • une première grossesse plus tardive (passée en moyenne de 25 ans à 30 ans ces vingt dernières années)
  • des premières règles plus précoces, ce qui allonge la période d’imprégnation hormonale, donc les risques de cancer du sein
Dans le cadre de la modernisation du dépistage organisé du cancer du sein, un parcours de soin et de prévention sera mis en place dès l'âge de 25 ans afin de mieux informer les femmes. L’idée est de proposer un dépistage, non plus en fonction de l’âge, mais en fonction du risque individuel de développer un cancer du sein (risque familial, facteurs de risques, etc.).

Un dépistage organisé et gratuit

Chaque année, la campagne d'information « Octobre Rose » permet un meilleur dépistage du cancer du sein aux côtés des femmes, des artistes engagés et des acteurs de la lutte contre le cancer ( CRCDC Ile-de-France et INCA).
Diagnostiqué tôt, le cancer du sein est guérissable à 90%. Seul le dépistage par mammographie permet d’identifier la maladie à un stade très précoce de son développement.

CRCDC-IDF invite par courrier les parisiennes de 50 à 74 ans à se rendre chez le radiologue agréé de leur choix pour effectuer une mammographie de dépistage tous les deux ans. C’est un examen simple qui permet de détecter les anomalies de petites tailles dans les seins avant même l’apparition des symptômes.
Les avantages du dépistage organisé sont: la qualité, la gratuité de la mammographie, la sécurité par la deuxième lecture indépendante effectuée par un radiologue spécialisé, le suivi et la "réinvitation" au bon moment.

Pourquoi se faire dépister ?

Le cancer du sein est la première cause de décès par cancer chez la femme. Chaque année, 58 459 femmes sont diagnostiquées et près de 3 000 femmes ont moins de 40 ans (près de 5% des cas). Le cancer du sein est en progression dans la quasi-totalité des tranches d’âges, avec une augmentation moyenne de +0,6 % par an entre 2010 et 2018.
Le taux de mortalité suit une évolution inverse, avec une diminution de -1,6 % par an entre 2010 et 2018. Chez les femmes jeunes, avant 45 ans, la survie est élevée (90% à 5 ans) soit quasiment identique à celle des autres femmes (92% à 5 ans entre 45 et 75 ans).
1 % des hommes concernés
Moins de 1 % de tous les cancers du sein affectent les hommes, qui ont également une poitrine, bien que moins développée. Le risque de développer un cancer du sein pour un homme augmente avec l’âge. Le cancer du sein est plus fréquemment diagnostiqué chez les hommes de plus de 60 ans. Par ailleurs, les hommes dont un parent proche a déjà eu un cancer du sein sont les plus à risque.

Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ? Posez-nous directement votre question.
Posez votre question

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.